To Hell With God
Ajouter une photo
ajouté par dark_omens, le 14 décembre 2010
111 vues

acheter sur Amazon
Modifier l'article :

Date de sortie : 15 février 2011
Genre : Death Metal
Label : Century Media Records

Infos complémentaires :
Line-up :

- Glen Benton – basse, chant
- Jack Owen – guitare
- Ralph Santolla – guitare
- Steve Asheim – drums, guitare

- Studio "Grim Twins" – design

Playlist :
1. To Hell with God (4:21)paroles de To Hell with God
2. Save Your (3:32)paroles de Save Your
3. Witness of Death (3:05)paroles de Witness of Death
4. Conviction (3:15)listenparoles de Conviction
5. Empowered by Blasphemy (3:16)paroles de Empowered by Blasphemy
6. Angels in Hell (3:12)paroles de Angels in Hell
7. Hang in Agony Until You're Dead (3:59)paroles de Hang in Agony Until You're Dead
8. Servant of the Enemy (3:17)paroles de Servant of the Enemy
9. Into the Darkness You Go (3:32)paroles de Into the Darkness You Go
10. How Can You Call Yourself a God (4:15)paroles de How Can You Call Yourself a God
Durée totale de l'album : 35:44
voir paroles : Voir les paroles   listen : Ecouter l'album

Possédé par 10 membres.
Ajouter à votre collection

Note des internautes : 8.9 / 10  [3 votes]
  5 / 10


Chroniques de To Hell With God

4/104/104/104/104/10 - Neptune : Le Vatican et ses ouailles n'ont plus à trembler
Deicide fait aujourd’hui figure, au même titre que Morbid Angel ou Immolation, de véritable patriarche du Death Metal originel, et l’une des vertus que l’on pourra...
Chroniquer cet album

- Commentaires -

Voir les 1 commentaires précédents
Avatar de Fusions
Évidemment, cet album est loin d'être parmi les grands du death mais je lui mettrais davantage une note de 6 voire 6.5/10. Enfin, ce n'est que mon avis, cher Neptune ;)
Fusions - lun. 21 mars 11- 19:35  
Avatar de Neptune
Bien entendu, la chronique ne reflète que mon opinion, et je peux comprendre que d'autres soient plus magnanimes avec cet album. Mais comme je tente de l'expliquer, je crois sincèrement que le groupe est vraiment à bout de souffle, et essaie seulement de masquer son manque d'inspiration en repartant dans une direction plus virulente, mais à des années lumière de ses débuts.

C'est d'autant plus regrettable que les deux opus précédents montraient un groupe ayant encore des choses à dire. Deicide commençait à retrouver des couleurs avec une approche inédite et très intéressante (mélodique pour The Stench Of Redemption et plus noire sur Till Death Do Us Part...).

Neptune - mar. 22 mars 11- 11:10  
Avatar de Fusions
Oui je comprends ce que tu veux dire, car je n'ai pas écouté tous leurs albums donc j'ai certainement dû louper quelques perles. Par rapport à ce qu'ils ont fait avant, cet album laisse penser que le groupe tourne en rond en gros et qu'ils n'arrivent plus à renouveler le genre.
Fusions - mar. 22 mars 11- 17:54