Retour à l'accueil

Paroles de The ARRS - Trinité (2007)


The ARRS - Trinité
Voir la discographie et chroniques de The ARRS


Metalship MP3 Player
listen 0 MP3 pour Trinité

Ajouter un MP3

Date de sortie : 7 février 2007
Genre : Metalcore
Album

1. Intro (0:50)
2. Prêcheur-à Ceux Qui... (3:45)
3. Ennemis (3:05)
4. Delivrance (2:34)à écouter en premier
5. Sanctuaire (4:52)
6. Originel (3:59)à écouter en premier
7. Interlude (Feat. : Shawter De Dagoba) (1:50)
8. Regrets (3:07)
9. Redemption (4:19)à écouter en premier
10. Dissident (3:33)
11. Hunted By My Sins (Feat. : Ken De Out For The Count) (3:21)
12. A L'Aube Du Dernier Jour (3:54)
listen : Ecouter l'album


Paroles précédentes

Tout

Paroles suivantes


Paroles pour l'album Trinité de The ARRS

1. INTRO


(instrumental)


2. PRÊCHEUR "À CEUX QUI"


Pour ma mère, pour mes marnes de sang
Pour leur confiance, pour mes frères de sang
Pour eux, pour ceux dont les mots ont pris tout leur sens
Ainsi soit-il
Pour nos familles
A ceux qui m'ont tendu la main
Partagé leurs rêves, nos destins
A ceux qui se sont arrachés les bras
Pour l'espoir, par notre foi
Pour ce que nous avons de meilleur
Pour l'histoire, par notre foi
Prêcheur
Briser nos chaines
Et souder nos liens
Que nos fils apprennent
Entourés des miens
Ma parole au nom de tous mes saints
Prêcheur
A ceux pour qui je me bats chaque jour
A ceux qui prient pour leur salut, sans tendre l'autre joue
A ceux pour qui je me bats chaque jour
Pour ceux qui prônent la paix et meurent debout
Pour ceux qui prêchent l'amour et meurent a genoux
A ceux qui se sont arrachés les bras
Pour l'espoir par notre foi
Prêcheur
A l'amour de notre histoire


3. ENNEMIS


Les destins se brisent et se lient.
Et chaque fracture m'apporte la force qui m'inspire.
J'ai appris de mes pires amis,
Entouré de mes meilleurs ennemis.
Je m'abreuve à la source
De la vertu et du vice.
Animé par la confiance, l'injustice.
Prêt à mentir, à tromper, à souffrir.
Par les liens sacrés de la haine,
L'amitié masquée sous un masque de fiel.
Le venin coule dans mes veines,
Transporté dans cette réalité malsaine.

Aujourd'hui endurci,
J'ai appris de mes pires amis.
Pour le meilleur et pour le pire.
Des erreurs pour reconstruire.

Toujours avec la même rage,
La même rage qui noircit mes pages.
J'ai subit des coups de charmes.
Surmontés les coups et les drames.
Seul face aux autres
Seul face aux miens.
Mon cœur face aux miens.
Mon héritage.

Aujourd'hui endurci,
J'ai appris de mes pires amis.
Pour le meilleur et pour le pire.
Entouré de mes meilleurs ennemis.
A mes meilleurs ennemis.
Pour le meilleur et pour le pire.


4. DELIVRANCE


Vivre dans l'ombre, mourir dans la lumière.
De se faire battre, mon cœur s'est arrêté.
Sans aucun regrets aucune pitié.
Mille saisons meurent et naissent.
De mes plus rudes printemps, à mes plus rudes hivers.
D'un âge nouveau, d'une nouvelle ère.
Par l'âge d'or de l'acier, plongé dans l'enfer.
Vengeance, victime.
Un remède à ma fuite.
Vivre libre sans se laisser mourir.
Les mots sont des armes.
Briseurs de rêves, amateur de cauchemars.
Dans un manteau de mort et de brouillard.
Et j'apprenais la patience nécessaire,
L'oubli obligatoire à mes espoirs.
D'un âge nouveau, d'une nouvelle ère.
Par l'âge d'or de l'acier, plongé dans l'enfer.
Mes maux sont mes armes.
Ma rancune ma rancœur.
Mes maux sont mes armes.
Mes maux sont mes armes.
Transpercer, terrasser le démon à mes pieds.
Que les uns s'instruisent, que les autres détruisent.
Dissimuler les blessures qu'ils m'infligent, qui m'affligent.
Pensant à ce temps, je ne pensais plus à rien.
Mes maux sont mes armes.
Ma rancunes ma rancœur.
Mes maux sont mes armes.
Mes maux sont mes armes.
Transpercer, terrasser le démon à mes pieds.


6. ORIGINEL


Et de l'enfer des voix s'élèvent
Mépris de l'homme et de ses excès;
Tous paient le prix. Meurtris dans leur chair.
Nos frères cicatrisent. 7 péchés qui nous harcèlent
Ombre et lumière j'observe
Jour après jour, tout devient plus clair
Les ombres se dissipent, les mystères se lèvent
Siècle après siècle, mêmes tentations, mêmes faiblesses
Originel
Se nourrir sans réserve, vivre et perdre le sommeil
7 péchés qui nous harcèlent. L'amour est ma haine
De tout mon cœur
De toute mon âme
De tout mon être
Je vous hais
"Free surrounded by my sins. I'm looking for all signs
You gotta set me free"
Et que de ma haine naissent des journées sans soleil
Gloire aux démons de l'éphémère
De tout mon cœur
De toute mon âme
De tout mon être
Je les aime
7 péchés qui nous harcèlent. Ma haine
Se nourrir sans réserve, et perdre le sommeil
"Free surrounded by my sins, I'm looking for all signs
You gotta set me free"
Et que de ma haine naissent des journées sans soleil
Gloire aux démons de l'éphémère


7. INTERLUDE


(instrumental)


8. REGRETS


Quand le pouvoir est forts est l'amour des faibles.
Quand le ciel s'obscurcit, assombrit le soleil.
A la pureté, à l'innocence les mains pleines.
Responsables, que les coupables saignent.
A cœur ouvert,
Prisonnier de faiblesses.
Le vice submergé.
Sans une prière.
Résistez pour rester fier.
Au nom de dieu,
Par une prière.
Prisonnier,
Pour l'amour d'un fils pour sa mère
Prisonnier,
De nos faiblesses.
Prisonnier,
Résistez pour rester fier.
A cœur ouvert
Responsables, que les coupables saignent.
A cœur ouvert,
Brûlez par la foudre, par le tonnerre.
A cœur ouvert,
Prisonnier de faiblesses.
Le vice submergé.
Sans une prière.
Résistez pour rester fier.
Rancœur jusque dans la tombe.
Souffrance jusque dans la tombe.
Je bascule, je chute, je tombe.
J'apprivoise, j'accable et j'entends.


9. REDEMPTION


Que naisse la honte
Pour le bonheur d'une nation.
Que naisse la honte.
Pour la désolation.
Pris sous les bombes dans ce duel sans raison,
Quelques secondes s'écoulent.
Aucun regret, aucun remord. NON! Seul un dernier effort.
Sur mes lèvres un sourire s'invite.
Dans mes veines mon sang bout et s'excite.
Le temps se fige
Et ses yeux s'éteignent.
Scellés à jamais;
Le temps marque une pause.
Et tous mes sens s'obscurcissent.
L'histoire d'une vie, l'histoire d'un homme face à la mort.
Innocent; pour la paix de son âme j'implore.
Au nom de la vie, au nom de ses morts.
Mettez les femmes et les enfants en exil.
Je suis mort.
Ici-bas, les anges ont plusieurs visages
Comment distingués le bien du mal?
Et ses yeux s'éteignent, scellés à jamais;
Le temps marque une pause.
Et tous mes sens s'obscurcissent.
L'histoire d'une vie, l'histoire d'un homme face à la mort.
Innocent; Pour la paix de son âme j'implore
Au nom de la vie, au nom de ses morts.
Mettez les femmes et les enfants en exil.
Hors de ce monde.
Mort.
Délivré de tous mes remords, mon esprit contrôle mon sort.
Libéré de tous mes remords. Délivré.


10. DISSIDENT


Prends-les
Un par un,
Je les saignerai,
Leur gorge sous ma lame aiguisée
Aux fils indignes, leur vie pour ma place a tes côtés.
Pour implorés ta bonté.
De mes mains mortes et froides.
Des heures grises, face à moi-même.
J'esquisse une larme pour la haine.
Amen
Embrassé par les cieux et béni de dieu.
Fruit de la passion, des drames et des larmes
Bras armés de dieu, purifiez-les, purifiez-les tous.
Démoniaque, la vérité surgit, dépèce le mensonge
Aux quatre coins du monde depuis la nuit des temps,
La folie: de mes mains tout sacrifice.
Pour ces heures grises, face à moi-même,
J'esquisse une larme.
J'esquisse une larme pour la haine que je sème.
Embrassé par les cieux et béni de dieu.
Honoré par les saints et détesté par les siens,
Depuis la nuit des temps.
Fruit de la passion, des drames et des larmes,
Bras armé de dieu, purifiez-les, purifiez-les tous.


11. HUNTED BY YOUR SINS


Exorcice these old demons that haunted those moonless nights.
there's no place to hide when you're hunted by your sins.
Visions gone wild in a burning red,
With fuckin'head in your fuckin'hands.
From your dreams to your grave.
From your hopes to your grave.
From you hopes to your fuckin'pain.
Each choice i make, put my life at stake.
The darkest hour keeps awake.
Lock you up in a cold dark room and
I make you watch your fear bloom.
Believe us, no christ, no doubt.
In filth we trust.
Darkened visions of what you refuse.
Ignore the fear to face and fight.
Hunted by your sins.
No plce to hide, when you're hunted by your sins.
there're no prayer in thid land of anguish.
There are no nightmares in that land of weak.
Tack by track. White fades to black.
Everything so real. Life is made cold as steel.
Other day other ways.
Another night another crime.
Another filthy fight.
Remake your morst dreams
And unleash the hounds on you
My nightmare makes a mainac,
Paranoiac, a bloodsoaked sheets.
The rise of sun calmes down the beast inside.
There're no prayer in this land of anguish.
There are no nightmares in that land of weak.
Tack by track. White fades to black.
Everything so real.Life is made as cold steel.


12. A L'AUBE DU DERNIER JOUR


Mensonges enivrés, proie décharnée,
Sensible et possédée.
Ni peine, ni gloire.
Mes démons en fuite, enfouis pour toujours.
Ni peine, ne détresse, ni gloire, ni joie.
Je préserve ce mal en moi,
J'abjure par mes silences,
Censure par mes moments d'absence.
J'accuse seul sans démence,
Épaulé par sa présence.
Comme mes pas effacés sous l'écume.
A présent j'assume,
J'abjure par ces silences
Par mes silences
Mes souvenirs refermés sous des souvenirs.
Des cicatrices, souffrir
Marqué au fer.
A l'aube du dernier jour,
Mes démons enfouis pour toujours.
A l'aube du dernier jour.
Charogne en proie aux vautours.
A l'aube du dernier jour.
Mes démons enfouis pour toujours,
A l'aube du dernier jour.
Du dernier jour
Mes souvenirs refermés sous des souvenirs.
Des cicatrices, souffrir
Marqués au fer.
Ni détresse, ni joie
Souffler la poussière et renaître.
Souffler la poussière et renaître.
Souffler la poussière et renaître.
Le dos marqué au fer, mon passé brûle ma chair


Trinité - Metalship

Modifier l'article : Modifier l'articleSignaler un article incomplet Signaler une erreur
ajouté par melvin, le 5 avril 2010
2009 vues

Retour au sommet
Retour à la discographie de The ARRS