Retour à l'accueil
Live Reports :: Epica

Live report : Epica

Tous les concerts de Epica Epica [Metal symphonique]
Tous les concerts de Threat Signal Threat Signal [Death Metal]
dimanche 31 janvier 2010 - Club Soda, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Fuckin' Epic.

C'est une fois de plus dans un état d'esprit plutôt douteux que je me rendis au Club Soda, salle qui remplace désormais le Medley, pour assister au concert d'Epica...
Epica, groupe que je ne connaissais qu'en superficie, et visuellement via les nombreuses photos de Simone Simons leur sublime chanteuse...
D'ailleurs, les groupes à chanteuses, c'est vraiment pas mon truc. Mais je me suis juré d'essayer de me faire une meilleure opinion des groupes que je ne connaissais pas bien en les voyant sur scène. L'expérience avait été plutôt concluante avec All That Remains, il n'y avait pas de raison qu'elle ne le soit pas aujourd'hui non plus.

Bref, on y va, il fait un merveilleux presque -15°c au compteur, et j'arrive à temps dans le pit pour la prestation du groupe Threat Signal, formation arrivée tout droit de l'Ontario qui nous offre une performance énergique mais avec laquelle le public ne semblait pas tout à fait à sa place. En effet, seulement quelques personnes amatrices de sensations fortes sembleront tripper sur Threat Signal, les autres attendant religieusement la venue de la belle Simone et de sa voix d'ange...





Epica

Samadhi résonne et ce n'est que lors de Resign to Surrender que Simone apparaîtra sourire aux lèvres pour le plus grand bonheur du public.
Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus, Simone Simons vient tout droit d'une autre planète; la planète perfection.
Simone headbangue, mais ne se décoiffe pas, elle reste sous la chaleur des projecteurs, mais elle ne transpire pas, son maquillage ne coule pas, elle se tient sur de hauts talons mais ne semble pas en souffrir, et en bonus, aucune fausse note ne s'échappera de sa bouche de tout le set...
Ah oui, et comble de la jalousie, Simone a l'autorisation d'ébouriffer les cheveux de Mark Jansen, ce qui fera pâlir d'envie les quelques demoiselles du premier rang, qui au début du show se sont mises à appeler le dit Mark avec toutes leurs tripes.




Car oui, si les messieurs ont le droit de fantasmer sur la très belle chanteuse d'Epica, les demoiselles sont en libre droit d'apprécier le très charmant Mark Jansen qui d'ailleurs fera plus ou moins office de front-man pendant toute la durée du spectacle.

En effet, musicalement, pas grand chose à redire; le son est clair et sans accroches, les musiciens enchaîneront les sans-fautes, offrant un public une prestation live présentant le nouvel album, Design Your Universe; Martyr of the Free Word, Tides of Time, Unleashed ainsi que l'éponyme.
Simone fera d'ailleurs frissonner tout le public pendant l'interprétation de la ballade Tides Of Time où seule elle et le claviériste resteront sur scène, la belle est ce qu'on peut qualifier sans problèmes de "grande" chanteuse... capable de faire taire toute une salle rien qu'au son de sa voix.
Les musiciens laissant le temps à Simone de filer backstage pour faire je ne sais quoi, se feront un plaisir de nous jouer une version inédite de la musique de Star Wars, version metal sympho/power/lyrique... prestation qui sera d'ailleurs vivement applaudie.




Parlant du public d'ailleurs, Epica profite d'un public très respectueux, très calme (un peu trop d'ailleurs peut être?) qui semble assister à une messe tant la dévotion envers le groupe est grande.
Aucun commentaire lourd et graveleux à l'égard de Simone ne fusera comme j'ai eu l'occasion d'en entendre lors du concert de Lacuna Coil...

Simone semblera un peu à part d'ailleurs... semblant jouer au "chacun son tour" et bougeant sur scène comme si elle n'était pas à l'aise. Mark quant à lui n'hésitera pas à s'adresser à la foule pratiquement entre chaque chanson, Yves Huts, bassiste bougera aussi beaucoup mais Ariën van Weesenbeek (batterie), et leur claviériste se feront plutôt discrets.




Pas d'arnaque ce soir, le groupe quittera la scène sur Design Your Universe, avant de revenir pour un rappel composé de Cry For The Moon, Sancta Terra & Consign to Oblivion.
Epica nous gratifiera d'aurevoirs chaleureux avant de laisser derrière eux un public qui semble visiblement ravi de la prestation à laquelle ils viennent d'assister.

...Si une fois encore je partais avec une mauvaise impression, le concert auquel j'ai assisté ce soir m'a réellement réconcilié avec le groupe Néerlandais. Un beau show, un léger petit manque d'ambiance peut-être lié à la discrétion de Simone Simons, mais une véritable claque musicale.
Pas de regret! :)

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 2 février 2010 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Les photos sont magnifiques ! Ton nouveau matos a vraiment fait la différence ? (ou les conditions étaient meilleures ?)
mar. 2 févr. 10- 22:57  
C'est vrai que les photos sont impressionnantes... bravo.
mar. 2 févr. 10- 23:13  
Je pense que c'est un savant mélange des deux. C'était la première fois que je "shootais" dans cette salle et je dois admettre que les lumières étaient excellentes.
Et le nouveau boîtier (parce que les objectifs ne sont pas différents de ceux que j'utilise d'habitude) est un peu meilleur aussi... affaire à suivre donc ;)

mer. 3 févr. 10- 04:15  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Threat Signal
Threat Signal
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Fall of Ideals
The Fall of Ideals
2006

All That Remains
All That Remains
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Martyr
Martyr
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Death Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de As Yggdrasil Trembles
As Yggdrasil Trembles
2010

Unleashed
Unleashed
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts: