Retour à l'accueil
Live Reports :: Porcupine Tree

Live report : Porcupine Tree

Tous les concerts de Porcupine Tree Porcupine Tree [Metal Progressif]
Tous les concerts de King's X King's X [Fusion]
mardi 29 septembre 2009 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Porcupine!

Le prog' est de nouveau à la fête ce soir!
Après un passage assez remarqué de Dream Theatre au Centre Bell de Montréal quelques semaines plus tôt, c'est en cette fraiche et pluvieuse soirée de Septembre que le groupe de prog' britannique Porcupine Tree faisait son apparition, après un long moment d'absence, au Métropolis...
Et contrairement à ce que je pensais, le Métropolis en question était plein, plein, plein à craquer. L'absence prolongée du groupe semble avoir réveillé les Montréalais motivés et de bonne humeur.
Le public, majoritairement masculin, de moyenne d'âge 25/55ans, remplit, du parterre au tout dernier balcon, le moindre espace disponible du Métropolis.




21:10, une voix off annonce que le moindre objet permettant d'enregistrer, de photographier ou de filmer le concert est strictement interdit et que toute personne prise à enfreindre cette règle sera expulsée de la salle sans préavis...
Déjà, nous voilà au courant.
On notera donc l'exploit d'avoir réussi à obtenir une accréditation photo pour ce concert, puisque la sélection a visiblement été intensément stricte. (Long live Metalship!)
Porcupine Tree fera son entrée à 21:15 tapante, Steven Wilson, pieds nus, et sa frimousse de mec timide s'avancera vers son micro, après les premières chansons (qui, pour embêter les photographes visiblement, seront jouées dans un noir quasi-total) et d'une voix timide et un peu étrange, nous expliquera comment se déroulera le concert de ce soir....




Pari risqué pour les Porcupine Tree, puisque leur nouvelle galette, The Incident, fraichement sortie en Septembre, sera jouée en integralité ce soir.
Pari risqué en effet, puisqu'il est toujours délicat pour un public d'apprécier pleinement un concert composé principalement de l'interprétation totale d'un album qui n'a peut être pas eu le temps d'être bien digéré...
Mais Mais Mais! Parce qu'il y a un mais... le tout sera extrêmement bien accueilli, et on notera également la qualité incroyable du son, une clarté monumentale qui embellira davantage l'interprétation de The Incident, qui est, d'ailleurs un excellent album...
Time Flies, Drawing The Line et autres merveilleuses compositions de l'album seront jouée à la perfection.
La voix de Wilson s'avèrera être parfaitement identique au son studio de l'album, et les musiciens, aussi discrets que talentueux, ne laisseront passer aucune faille, faisant de ce concert une merveille auditive...

Pour ce qui est de l'interaction avec le public, on pourra reprocher à Porcupine Tree leur côté un peu trop "artiste/autiste/sur une autre planète" qui semble aller de paire avec le progressif... Steven Wilson ne parlera pas beaucoup, laissant penser que nous avons affaire à un grand timide, et les autres comparses du groupes ne bougeront pas d'un iota de tout le show.




Pour la première fois, j'assiste à un concert de rock (bah ouais tout de même hein!) avec un...entracte.
Un compteur de 10 minutes défilera sur l'arrière de la scène, permettant au public d'aller se dégourdir les pattes et de revenir assister à la deuxième partie du spectacle qui sera beaucoup plus axé sur de "l'ancien".
On entendra l'euphorie lors de la prestation de pièces telles que Anesthetize, The Start Of Something Beautiful, et la grande surprise que sera le morceau Normal.
Le groupe quittera la scène sous les applaudissements et nous reviendra pour un rappel qui fera bondir de joie les fanas du groupe, puisque les morceaux The Sound Of Muzak et Trains (de l'album In Absentia) concluront une prestation de 2 heures et quelques...

Un show d'une grande qualité...un Métropolis plein, et des fans ravis...
Pour ceux qui comme moi, aiment Porcupine Tree, mais ne déborde pas de fanatisme, sachez qu'un concert de ces p'tits gars là vaut vraiment le déplacement, ne serait-ce que pour la beauté de la musique et la qualité de l'interprétation, quasi-semblable au son du CD.
Impressionnant.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 1 octobre 2009 par Unfurl
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Incident
The Incident
2009

Chronique de Fear Of A Blank Planet
Fear Of A Blank Planet
2007

Porcupine Tree
Porcupine Tree
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Iconoclast
Iconoclast
2011

Chronique de Paradise Lost
Paradise Lost
2007

Symphony X
Symphony X
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The storm within
The storm within
2016

Chronique de Glorious Collision
Glorious Collision
2011

Evergrey
Evergrey
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Grace Decapitated
The Grace Decapitated
2009

Ellipsis
Ellipsis
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal Progressif
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Road Salt One - Ivory
Road Salt One - Ivory
2010

Pain Of Salvation
Pain Of Salvation
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Concerts:
Rapports de concerts:

To-Mera
To-Mera
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni