Retour à l'accueil
Live Reports :: Progressive Nation 2009

Live report : Progressive Nation 2009

Tous les concerts de Dream Theater Dream Theater [Metal Progressif]
Tous les concerts de Pain Of Salvation Pain Of Salvation [Metal Progressif]
Tous les concerts de Beardfish Beardfish
mercredi 12 août 2009 - Centre Bell, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Dream Theater...

Ayant découvert un nouveau goût pour le progressif, c'était difficile d'échapper au Progressive Nation Tour qui s'arrêta à Montréal en cette chaude soirée d'août!
Dream Theater la tête d'affiche... Waoh...
C'est donc sur les coups de 9h que je me pointai, la bouche en cœur au fameux Centre Bell pour mon premier shooting dans la plus grande salle de Montréal, et après avoir fait environ 36 fois le tour de la salle en question pour récupérer les différentes paperasses me permettant d'entrer, que je me retrouvai dans les backstages, quelques minutes avant que Dream Theater ne fasse son entrée sur scène...




Les lascars ouvrent la danse sur l'intense A Nightmare To Remember sur une scène épurée, d'une esthétique très prononcée, dénuée de tout ampli superflu, de câbles inutiles et autres encombrements.
Le son est nikel dès le début, propre et aussi beau que la scène. Le pit est très étroit, mais vu la qualité du public, aucune raison de faire quelque chose de large. En effet, la fosse est assise, bien rangée et écoute religieusement le groupe enchaîner sur A Rite Of Passage.
Inutile de dire que les grandes envolées instrumentales vont bon train, techniquement parlant, chaque musicien est terriblement efficace, livrant au public de nombreuses démonstration de leurs capacités.
De plus, James Labrie nous fera l'honneur d'être extrêmement de bonne humeur, et AUCUNE fausse note ne sortira de sa bouche de toute la soirée...




On notera aussi l'excellente prestation de Mike Portnoy, (à savoir l'une de mes idoles... comment ça on s'en fout?) qui nous montrera qu'il est définitivement l'un des meilleurs batteurs du monde (comment ça j'exagère?) qui a le contrôle absolu de son kit, qui s'apparente d'ailleurs d'avantage à un char d'assaut qu'à une simple batterie.
Le kit Tama, est constitué de 3 énormes grosses caisses, (quand je vous disais que Portnoy n'était pas humain) et d'un nombre incalculable de disques dorés lui servant de cymbales.
Il nous fera toute la démonstration de ses capacités en jouant d'ailleurs à l'extérieur de son kit et non assis sur son siège comme il est normalement conseillé de jouer.

Chaque zicos était pourvu d'une caméra, reliée d'une manière ou une autre à chaque instrument, permettant ainsi une retransmission sur écran géant de leur dexterité, et permettant aussi à Mike Portnoy de pointer sa baguette vers le public, faisant hurler toute la foule.




Le groupe fait son show, mais reste en même temps très très professionnel, surtout lorsqu'il s'agit de soli monstrueux. On remarquera le magnifique solo du claviériste Jordan Rudess, d'une beauté phénoménale.
Le gaillard donne à sa musique des consonances électroniques comme on peut en retrouver chez Nine Inch Nails par exemple, mais rejoint vite le son parfait du piano classique, avant de rebasculer sur de l'électronique, ajoutant des sonorités avec ce qui s'avère être un Ipod touch...
Là encore, l'écran géant permet au public de profiter pleinement de la musique sur le plan visuel...
Peu avant le rappel, le groupe nous livrera le très efficace As I Am, permettant à la foule de scander le refrain accrocheur du morceau.




On peut donc dire sans tricher que Dream Theater c'est beau. Dream Theater c'est esthétique dans tous les sens du terme.
La beauté de leur musique est sans égal, leur scène est belle, leur jeu de scène est cohérent et efficace.

En conclusion, le groupe nous livrera une prestation sans faute, d'une grande qualité, et, bien que le set ait été court (1h45 environ, festival oblige) je pense qu'aucune personne dans le public n'a été déçue. Il s'agissait d'un spectacle, d'un show de prouesses techniques, et d'un bonheur pour les oreilles...
A faire au moins une fois dans sa vie...

Set-list :

1. A Nightmare To Remember
2. A Rite Of Passage
3. Hollow Years Extended Intro
4. Keyboard Solo
5. Prophets of War
6. The Dance of Eternity
7. One Last Time
8. Solitary Shell Extended Solos
9. As I Am
RAPPEL :
10. The Count Of Tuscany



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 14 août 2009 par Unfurl
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Road Salt One - Ivory
Road Salt One - Ivory
2010

Pain Of Salvation
Pain Of Salvation
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Nightmare
Nightmare
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Downward Spiral
The Downward Spiral
1994

Chronique de Broken
Broken
1992

Nine Inch Nails
Nine Inch Nails
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Iconoclast
Iconoclast
2011

Chronique de Paradise Lost
Paradise Lost
2007

Symphony X
Symphony X
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The storm within
The storm within
2016

Chronique de Glorious Collision
Glorious Collision
2011

Evergrey
Evergrey
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Grace Decapitated
The Grace Decapitated
2009

Ellipsis
Ellipsis
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal Progressif
Origine : France