Retour à l'accueil
Live Reports :: Walls Of Jericho

Live report : Walls Of Jericho

Tous les concerts de Walls Of Jericho Walls Of Jericho [Hardcore]
Tous les concerts de Get The Shot Get The Shot [Hardcore]
Tous les concerts de Higher Power Higher Power [Hardcore]
Tous les concerts de Fatal Move Fatal Move [Hardcore]
Tous les concerts de Hold The Crown Hold The Crown [Hardcore]
dimanche 11 août 2019 - De Verlichte Geest, Roulers
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Kevin Vankeirsbilck et Gandalflegris




En ce dimanche 11 août 2019, Hurricane Bookings nous a concocté une affiche Hardcore alléchante (et rapidement sold out) avec pas moins de cinq groupes au programme, et non des moindres : WALLS OF JERICHO (US), GET THE SHOT (Canada), HIGHER POWER (UK), FATAL MOVE (Belgique) et HOLD THE CROWN (Belgique). Voilà qui promettait une belle bagarre au sein du De Verlichte Geest de Roulers en Belgique ! Récit de la soirée.






HOLD THE CROWN



Fondé en 2013, HOLD THE CROWN a sorti son premier album éponyme l'année dernière. Le groupe met à profit son court temps de jeu pour nous dévoiler de réelles qualités. Certains titres font leur petit effet comme le très heavy "Struggle" ou le plus fougueux "Wasted dreams". La marge de progression se situe sans doute au niveau de la présence scénique. Mais il n'est jamais facile de se produire en premier, quand la salle n'est pas encore très remplie. Les plus ponctuels auront néanmoins apprécié cette sympathique entrée en matière !

Photo Photo Photo Photo



Setlist HOLD THE CROWN

In time (Hold The Crown – 2018)
The crown (Hold The Crown – 2018)
Involved (Hold The Crown – 2018)
Rush hour (Hold The Crown – 2018)
Struggle (Hold The Crown – 2018)
Dead 2 me (Hold The Crown – 2018)
Wasted dreams (Hold The Crown – 2018)






FATAL MOVE



Place au second groupe belge de la soirée, FATAL MOVE. Fondé en 2009, la formation d'Anvers a déjà publié deux albums Blindfolded en 2015 et Somewhere Between Life And Death tout récemment. Le groupe est expérimenté et on sent d'emblée une vraie maîtrise de la scène. Musicalement, c'est très puissant, à l'instar de "Redefine" ou de "Cold and relentless". Et même si ça manque parfois un peu de subtilité, cela reste très efficace. Le public est plus nombreux et commence à bien s'échauffer les articulations. On passe un excellent moment en compagnie de FATAL MOVE et on a envie d'explorer plus en aval sa discographie. Bonne découverte !


Photo Photo Photo Photo



Setlist FATAL MOVE

Redefine (Somewhere Between Life And Death – 2019)
Venom life (Blindfolded – 2015)
Forgive to forget (Blindfolded – 2015)
Cold and relentless (Somewhere Between Life And Death – 2019)
The way you are (Somewhere Between Life And Death – 2019)
Virtual world (Somewhere Between Life And Death – 2019)
Reality check (Blindfolded – 2015)






HIGHER POWER



Pour une fois, nous brisons l'ordre chronologique pour passer directement en fin de soirée. Initialement programmé en troisième position, les Anglais de HIGHER POWER ont été retardés sur la route et n'ont pu arriver à temps pour tenir leur place dans le running order. Ils sont donc passés après tout le monde ! Et personne n'y était plus vraiment ! Le public s'était quelque peu amaigri, le groupe semblait un peu ailleurs, presque gêné d'être là. Et même l'ingé son était aux fraises puisqu'on n'entendait pas le chant sur les deux premiers titres. C'est bien dommage de ne pas avoir pu bénéficier d'une prestation normale et plus complète, car le peu de titres joués ce soir ont laissé percevoir un vrai potentiel, déjà observé sur le sympathique Soul Structure paru en 2017. Mais, l'expression "Après l'heure, c'est plus l'heure" n'a jamais paru aussi vraie !


Photo Photo Photo Photo



Setlist HIGHER POWER

Burning (Soul structure – 2017)
Can't relate (Soul structure – 2017)
You ain't much (Soul structure – 2017)
New song
World gone mad (The Extermination Compilation – Vol.3 - 2016)






GET THE SHOT



On monte clairement d'un niveau avec les Canadiens de GET THE SHOT ! En trois albums et de nombreux concerts, ils se sont imposés comme une valeur sûre de la scène hardcore. Sur cd, l'énergie déployée par le groupe est déjà incroyable, et elle prend encore une dimension supplémentaire en live, à l'image d'un J.P Lagacé survolté ! Le furieux vocaliste escalade même le bar par deux fois pour finir par se jeter dans la foule, quitte à déglinguer quelques néons au passage ! Oubliant une certaine timidité initiale, la fosse s'en donne à cœur joie, circle pit, slam, et même un wall of death, tout y passe, et dans la petite enceinte du Verlichte Geest, ça déménage ! Il faut dire que GET THE SHOT aligne les morceaux de bravoure avec une facilité déconcertante. Les riffs thrash fulgurants et les ralentissements parfaitement étudiés s'enchaînent, affolent l'auditoire et lui déboîtent tous les os du corps ! L'efficacité est maximale et seuls deux petits interludes permettent au public de reprendre son souffle. On aurait bien vu un petit "Den of torments" pour finir sur une note plus mélodique mais on ne boudera pas son plaisir à l'écoute d'un "Cold hearted" dantesque ! Avec ce set fiévreux, GET THE SHOT a essoré tout son monde !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Setlist GET THE SHOT

Purgation (Infinite Punishment – 2017)
Faith reaper (Infinite Punishment – 2017)
Hellbringer (Infinite Punishment – 2017)
Erase the scum (No Peace In Hell – 2014)
Demon stomp (Infinite Punishment – 2017)
Absolute sacrifice (Infinite Punishment – 2017)
Interlude sample
Rotting idols (No Peace In Hell – 2014)
Blackened sun (Infinite Punishment – 2017)
Lynch the lord (No Peace In Hell – 2014)
Interlude Slayer
Cold hearted (No Peace In Hell – 2014)
Outro sample - Only the lonely (ROY ORBISON)






WALLS OF JERICHO



Après l'ouragan GET THE SHOT, on ne donnait pas cher de la peau de WALLS OF JERICHO ! Et bien, on avait tort de s'inquiéter car les vieux briscards américains en ont encore sous la semelle et sont capables de botter le cul à bien de jeunes blancs-becs ! La musique de WALLS OF JERICHO est plus compacte, plus massive que celle de GET THE SHOT, mais elle est tout aussi généreuse. La connexion avec le public est assurée par une Candace Kucsulain impériale, qui n'hésite pas à partager le micro avec les premiers rangs. Le bassiste Aaron Ruby ira aussi surfer sur la fosse en compagnie de son instrument ! Paru en 2016, No One Can Save You From Yourself, le dernier (et excellent) album arrive un peu en fin de parcours promotionnel et n'est donc que modérément présent dans la setlist. On a plutôt le droit à un petit best of live en bonne et due forme. Quel plaisir d'entendre des brûlots comme "All hail the dead", "Feeding Frenzy" ou "The american dream". Les chœurs fédérateurs de "Revival never goes out of style" seront l'occasion d'un dernier moment de communion. Moins enflammée que GET THE SHOT, mais sans doute plus chaleureuse, la prestation de WALLS OF JERICHO a tout simplement était impressionnante !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Setlist WALLS OF JERICHO

Relentless (No One Can Save You From Yourself – 2016)
All hail the dead (All Hail The Dead - 2004)
No one can save you from yourself (No One Can Save You From Yourself – 2016)
Forever militant (No One Can Save You From Yourself – 2016)
A little piece of me (All Hail The Dead - 2004)
Playing soldier again (The Bound Feed The Gagged – 1999)
I know Hollywood and you ain't it (With Devils Among Us All – 2006)
A trigger full of promises (With Devils Among Us All – 2006)
Feeding Frenzy (The American Dream – 2008)
Day and a thousand years (All Hail The Dead - 2004)
The american dream (The American Dream – 2008)
Revival never goes out of style (All Hail The Dead - 2004)

Un grand merci à Pierre Bauduin de Hurricane Bookings, à Lucas Aerbeydt et au VerlichteGest et à Kevin Vankeirsbilck pour les photos.

Pour suivre le travail de Kevin, c'est par ici : www.kevienpictures.com/download-page






Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 1 septembre 2019 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout


Commentaires




Groupes en rapport


Walls Of Jericho
Walls Of Jericho
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Get The Shot
Get The Shot
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Hardcore
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Higher Power
Higher Power
Voir la page du groupe
Création : 2015
Genre : Hardcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Fatal Move
Fatal Move
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Hardcore
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Hold The Crown
Hold The Crown
Voir la page du groupe
Création : 2013
Genre : Hardcore
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

The Crown
The Crown
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Thrash Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hell
Hell
2008

Chronique de Eine Kleine Nachtmusik
Eine Kleine Nachtmusik
1986

Chronique de Possessed
Possessed
1985

Chronique de Welcome to Hell
Welcome to Hell
1981

Venom
Venom
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni


Faith
Faith
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Demon
Demon
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni


Sacrifice
Sacrifice
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada


Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Again
Again
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Heavy Metal
Origine : Chine