Retour à l'accueil
Live Reports :: Sleeping Romance

Live report : Sleeping Romance

Tous les concerts de Sleeping Romance Sleeping Romance [Metal symphonique]
Tous les concerts de Within Silence Within Silence [Power Metal]
Tous les concerts de Askara Askara [Gothique Metal]
vendredi 21 septembre 2018 - De Verlichte Geest, Roulers
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




Comme à son habitude, le Verlichte Geest de Roulers nous proposait une sympathique soirée en ce vendredi 21 septembre avec la venue des Italiens de SLEEPING ROMANCE (Symphonic Metal), supportés par les Slovaques de WITHIN SILENCE (Power Metal) et les Suisses d'ASKARA (Symphonic Metal). Cette affiche internationale rassemble des formations dont la notoriété n'est pas forcément encore très établie, ce qui explique sans doute la modeste affluence. Et c'est bien dommage car la qualité était au rendez-vous.






ASKARA





C'est devant un parterre extrêmement clairsemé qu'ASKARA entame son set. Cela semble perturber le groupe qui a du mal à rentrer dans son concert. Les musiciens sont un peu timides, et notamment, la vocaliste Myriam Smithy. Celle-ci s'occupe aussi des claviers et l'imposant instrument est positionné sur le devant de la scène, pile entre les deux poteaux qui la soutiennent. Avec cette configuration, l'espace est encombré et les mouvements des musiciens, ainsi que les échanges avec le public, sont limités. La présence d'un musicien supplémentaire pour gérer les claviers serait peut être une idée à creuser afin de renforcer l'impact scénique.



La set list comporte plusieurs extraits du premier album du groupe, The Horizon Of Hope, paru en 2016. Mais aussi plusieurs nouveaux titres. Le groupe nous propose un metal gothique inspiré par les pionniers du genre comme THEATRE OF TRAGEDY, THE SINS OF THY BELOVED ou encore FLOWING TEARS. Il n'hésite pas à y incorporer des breakdowns surprenants. Et c'est relativement efficace, même si cela manque parfois de fluidité. La dualité de chant fonctionne bien, entre le timbre doucereux de Myriam et celui très caverneux du bassiste Elia. Enthousiaste et entreprenant, ce dernier tire le groupe vers le haut et montre la voie à suivre. Car le groupe a des qualités, il l'a prouvé avec son unique album, et ,avec plus d'assurance et une mise en place plus étudiée, il saura encore mieux les exploiter sur scène.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Setlist ASKARA

Intro
Friends of job
Lights of night
My name (Horizon Of Hope – 2016)
By God
Identity (Horizon Of Hope – 2016)
Broken wing (Horizon Of Hope – 2016)
Beyond the horizon of hope (Horizon Of Hope – 2016)





WITHIN SILENCE





Les Slovaques de WITHIN SILENCE ne sont pas vraiment des novices. Ils ont débuté en 2008 sous le nom de RIGHTDOOR, puis ont changé de nom en 2014. Ils ont depuis sorti deux excellents albums Gallery Of Life en 2015 et Return From The Shadows en 2017, parus tous deux chez Ulterium Records. Produit par Roland Grapow (ex HELLOWEEN), le dernier en date avait laissé une belle impression. Et elle ne va pas se démentir en live ! Les mecs sont très à l'aise et ne se laissent pas démonter par une audience éparse, même si la salle s'est un peu remplie. Ils se donnent à fond et affichent de larges sourires. Dans l'attitude, c'est irréprochable, dans l'exécution aussi. Les musiciens maîtrisent parfaitement leur affaire. La voix de Martin Klein évoque clairement celle de Bruce Dickinson. Le guitariste soliste Richard Germanus est en verve et n'hésite pas à descendre dans le public pour headbanguer avec un fan. L'assise rythmique est solidement assurée par Martin Cico à la guitare, Viktor Varga à la basse et Peter Gacik à la batterie.



Mais la technique n'est en rien démonstrative et se met au service de bonnes compositions heavy / power metal. On pourra sans doute leur reprocher un manque d'originalité mais franchement on s'en fout car c'est fichtrement bien foutu et accrocheur. La setlist pioche équitablement dans les deux albums du groupe. "Heroes must return", "Children of light" ou "Road to paradise" brillent particulièrement. On aurait bien aimé entendre "In the darkness" (issu de Return From The Shadows), mais les 18 minutes de ce titre épique ne se prête pas forcément à une prestation en support band. Mais les gars de WITHIN SILENCE ont marqué des points et on espère les revoir rapidement !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Setlist WITHIN SILENCE

1- We are the ones (Return From The Shadows – 2017)
2- Heroes must return (Return From The Shadows – 2017)
3- Silent desire (Gallery Of Life – 2015)
4- Return from the shadows (Return From The Shadows – 2017)
5- Children of light (Return From The Shadows – 2017)
6- Last drop of blood (Gallery Of Life – 2015)
7- Calling from the other side (Return From The Shadows – 2017)
8- Road to the paradise (Gallery Of Life – 2015)
9- Judgement day (Gallery Of Life – 2015)





SLEEPING ROMANCE



Pas facile pour de SLEEPING ROMANCE de passer après WITHIN SILENCE. Le registre est complètement différent puisqu'on passe du power metal au symphonic metal. Mais pour leur première tournée en tête d'affiche, les Italiens vont assurer. Et ça ne partait pas forcément très bien avec quelques problèmes de micro pour la chanteuse Federica Lanna. Une fois réglés, le show peut véritablement se lancer. SLEEPING ROMANCE reste très classique dans son approche, mais possède une réelle capacité à composer de bons petits tubes, avec des refrains qui font mouche, comme les très l'entraînants "Lost in my eyes" et "Forgiveness", issu d'Alba, le second album du groupe paru en 2017 chez Napalm Records.



Federica Lanna a une très jolie voix, pas très puissante mais toujours juste. Difficile de résister à son charme. Au niveau de la communication, elle laisse la vedette au guitariste Federico Truzzi. Celui-ci partage une certaine proximité capillaire avec l'humoriste Fabrice Eboué, mais aussi un vrai sens de la répartie. Il installe rapidement une ambiance détendue et une vraie complicité avec l'assistance. Le groupe se présente dans une formation inédite pour cette tournée avec Mattia Todescato, son nouveau guitariste rythmique et Marco Cilloni, bassiste qui remplace provisoirement Lorenzo Costi. La cohésion du groupe ne s'en ressent à aucun moment, bien au contraire. On appréciera au passage la performance du colosse Francesco Zanerelli, assez impressionnant derrière ses fûts. D'une manière générale, SLEEPING ROMANCE s'est vraiment montré très convaincant et solide ce soir et se place comme une valeur à suivre du symphonic metal.


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Setlist SLEEPING ROMANCE

1-Overture - Twilight (Alba - 2017)
2-Where the light is bleeding (Alba – 2017)
3-Lost in my eyes (Alba – 2017)
4-The promise inside (Enlighten – 2013)
5-Fire and ice (2014)
6-Touch the sun (Alba – 2017)
7-Forgiveness (Alba – 2017)
8-My temptation (Alba – 2017)
9-Free me (Enlighten – 2013)
10-Alba (Alba – 2017)
11-Underture – Daylight (Alba – 2017)

Merci à Lukas Frank de Napalm Records, à De Verlichte Geest, à ASKARA, WITHIN SILENCE et SLEEPING ROMANCE, et à Denis pour les photos.




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 26 septembre 2018 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Sleeping Romance
Sleeping Romance
Voir la page du groupe
Création : 2013
Genre : Metal symphonique
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Within Silence
Within Silence
Voir la page du groupe
Création : 2014
Genre : Power Metal
Origine : Slovaquie

Rapports de concerts:

Askara
Askara
Voir la page du groupe
Création : 2012
Genre : Gothique Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Bruce Dickinson
Bruce Dickinson
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts: