Retour à l'accueil
Live Reports :: Arch Enemy

Live report : Arch Enemy

Tous les concerts de Arch Enemy Arch Enemy [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de The Charm The Fury The Charm The Fury [Metal]
mardi 5 juin 2018 - L'aéronef - EuraLille, Lille
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




Les Suédois d'ARCH ENEMY aiment le Nord. Après l'Aéronef de Lille (déjà) en 2010, le Splendid de Lille en 2015 et le Betiz Fest de Cambrai en 2017, c'est un nouvelle fois à l'Aéronef qu'ils nous accueillent ce 5 juin. La période qui précède la saison des festivals n'est pourtant guère propice à remplir les salles, qui plus est un mardi soir. Mais ARCH ENEMY est un des plus emblématiques représentants du melodic death metal, et même du metal en général. Le bus de tournée à l'effigie du groupe, stationné au bas de l'Aéronef, en dit plus sur son statut que n'importe quel discours ! Le groupe draine une grosse fan base, et l'arène est donc plus que correctement remplie ce soir, même si pas blindée.






THE CHARM THE FURY





Les Hollandais de THE CHARM THE FURY démarrent donc leur show devant un parterre conséquent. Ceux-ci ne sont pas forcément encore très connus, mais ils gagnent à l'être rapidement. D'une part car leur dernier album, The Sick, Dumb & Happy, paru en mars 2017, était une excellente surprise dans le style groove metal / metalcore. Et d'autre part, car ces jeunes gens vont également assurer une prestation live d'excellente qualité.



Le groupe est très dynamique, il bouge bien. Toujours le sourire aux lèvres, les musiciens n'hésitent pas à faire participer le public, à commencer par la vocaliste Caroline Westendorp. Cette charmante furie est aussi à l'aise dans le chant clair que dans le growl, et c'est très appréciable. Les musiciens sont également épatants, à commencer par les deux guitaristes, le très habile soliste Koen Stokman, dernier arrivant en 2017, et l'efficace Martijn Slegtenhorst à la rythmique. La paire basse – batterie (Lucas Arnoldussen - Mathijs Tieken) s'en donne à cœur joie sur les nombreuses parties bien groovy. Le son est excellent, ce qui ne gâche rien.

Les compositions du groupe sont toutes très catchy, à l'image des excellentes "Echoes" ou "Songs of obscenity", et les passages propices au cassage de nuque sont nombreux. Y a pas à dire, le groupe sait y faire pour mettre l'ambiance et nous gratifie même d'un petit passage de METALLICA, histoire de se mettre définitivement tout le monde dans la poche. THE CHARM THE FURY s'est acquitté de sa tâche avec un certain brio et a sans contestation gagné quelques fans ce soir !

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list THE CHARM THE FURY

The future need us not (The Sick, Dumb & Happy – 2017)
Colorblind (A Shade Of My Former Self – 2013)
Down on the ropes (The Sick, Dumb & Happy – 2017)
Weaponized (The Sick, Dumb & Happy – 2017)
Dirty south (The Social Meltdown– 2012)
A new level (A Shade Of My Former Self – 2013)
Songs of obscenity (The Sick, Dumb & Happy – 2017)
Echoes (The Sick, Dumb & Happy – 2017)
Carte blanche (A Shade Of My Former Self – 2013






ARCH ENEMY





Après cette excellente entrée en matière, l'heure d'ARCH ENEMY est venue. Le groupe nous fait patienter au son d' "Aces of spades" de qui vous savez ! Puis les lumières s'éteignent et "Set the flame to the night", l'intro du dernier album Will To Power, retentit. Jamais une intro n'aura aussi bien portée son nom puisque le groupe va véritablement enflammer notre soirée ! Et ça commence avec "The world is yours", un premier extrait du dernier opus. En live, on oublie bien vite que celui-ci avait un poil déçu au moment de sa sortie. Le groupe est très en forme et il est parfaitement servi par des conditions techniques au top : décor élégant, lights puissants, son limpide.



Alissa White-Gluz est une growleuse charismatique. Ses origines canadiennes lui permettent de s'adresser à l'assemblée en français, ce qui rend tout de suite les retrouvailles plus chaleureuses. Les musiciens sont impressionnants de maîtrise technique, à commencer par les guitaristes Michael Amott et Jeff Loomis. Les deux hommes affichent une belle complicité, même si Amott, fondateur du groupe, occupe assez logiquement le devant de la scène. Loomis, arrivé en 2014, semble plus en retrait, mais sort de sa réserve (toute relative) pour un magnifique solo lors du rappel. Quelle plaisir de voir ces deux virtuoses partager la même scène.

Le dernier album n'est pas surexploité et ARCH ENEMY préfère balayer plus de deux décennies de musique pour nous proposer un véritable best of live, qui comblera presque les attentes de chacun. La fosse peut se déchainer et célébrer des classiques comme "Dead eyes see no future" ou "We will rise". Un "Nemesis" intense conclut un concert très copieux. ARCH ENEMY a assuré un spectacle de grande qualité et a pleinement fait honneur à son rang de grand du melodic death.


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list ARCH ENEMY

Set flame to the night (Intro) (Will To Power – 2017)
The world is yours (Rise Of The Tyrants – 2007)
Ravenous (Wage Of Sin – 2001)
War eternal (War Eternal – 2014)
My Apocalypse (Doomsday Machine – 2005)
The race (Will To Power – 2017)
Blood on your hands (Rise Of The Tyrants – 2007)
You will know my name (War Eternal – 2014)
Bloodstained cross (Khaos Legions – 2011)
Intermezzo liberté (Rise Of The Tyrants – 2007)
Reason to believe (Will To Power – 2017)
Dead eyes see no future (Anthems Of Rebellion – 2003)
The eagle flies alone (Will To Power – 2017)
First day in hell (Will To Power – 2017)
As the pages burn (War Eternal – 2014)
Dead bury their dead (Wage Of Sin – 2001)
We will rise (Anthems Of Rebellion – 2003)
Avalanche (War Eternal – 2014)
Guitar solo (Jeff Loomis)
Snow bound (Wage Of Sin – 2001)
Nemesis (Doomsday Machine – 2005)
Fields of desolation (Outro – Black Earth– 1996)

Merci à l'Aéronef, à Valérie Reux de Nuclear Blast et à Denis pour les photos.






Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 22 juin 2018 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Will To Power
Will To Power
2017

Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

The Charm The Fury
The Charm The Fury
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Metal
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Obscenity
Obscenity
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : Allemagne


Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: