Retour à l'accueil
Live Reports :: Spoil Engine

Live report : Spoil Engine

Tous les concerts de Spoil Engine Spoil Engine [Metal]
Tous les concerts de Fields Of Troy Fields Of Troy [Metal]
Tous les concerts de Vague View Vague View [Metal]
vendredi 1 juin 2018 - De Verlichte Geest, Roulers
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




Metalship devient un habitué du Verlichte Geest de Roulers (Roselaere en version originale !). Il faut dire que cette salle nous propose toujours des affiches de belle tenue. Et cela s'est encore vérifie le 1er juin puisque les Belges de SPOIL ENGINE avaient décidé de conclure la longue promotion de l'album Stormsleeper (paru en mai 2017) par un concert à domicile, très rapidement complet. A cette occasion, ils étaient accompagnés de leurs compatriotes de FIELDS OF TROY et de VAGUE VIEW.






VAGUE VIEW



Les Brugeois de VAGUE VIEW ouvrent les hostilités. Le groupe est tout jeune puisqu'il s'est formé fin 2016. Il a enregistré ses trois premiers singles en octobre 2017 au Outhouse Studios de Reading au Royaume-Uni avec John Mitchell, connu pour son travail avec ENTER SHIKARI ou YOUR DEMISE. Et il a donné son premier concert en avril 2018 ! VAGUE VIEW nous propose un metal moderne assez difficile à définir, qui se situe entre ARCHITECTS, FIT FOR A KING ou WAGE WAR pour ne citer que ces trois là. En live, cette recette s'avère plutôt efficace. Le jeu de scène est plutôt bien rôdé. Le vocaliste et le guitariste n'hésitent pas à s'aventurer au devant de la scène pour aller à la rencontre d'un public un peu sur la réserve. VAGUE VIEW laisse entrevoir un joli potentiel. Si vous n'avez pas encore entendu parler d'eux, cela ne saurait tarder.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list VAGUE VIEW

False prophec.y
Open eyes
Succubus
My life
Thin skin
Sleepers (+ Interlude)






FIELDS OF TROY



Deuxième formation belge au programme, FIELDS OF TROY est déjà plus aguerrie avec de nombreux concerts et deux disques excellents, le EP Hardship en 2016 et l'abum The Great Perseverance en ce début d'année. Les Belges montent sur scène pour effectuer la balance, en jouant carrément de gros extraits, ce qui gâche un peu l'effet de surprise. Une fois ces (longs) réglages terminés, ils enchainent directement sur le show, nous privant d'une véritable entrée en scène, qui aurait été plus percutante. Le show démarre ainsi en mode diesel. La salle s'est remplie, la température est montée de plusieurs degrés, mais le public reste un peu endormi et très timide. On remarque pourtant pas mal de t-shirts à l'effigie du groupe dans l'assistance. Mais la musique du groupe est sans doute moins rentre dedans que celle de ces collègues. FIELDS OF TROY va donc devoir s'activer pour gagner ses faveurs.



Mais le groupe est combattif et il peut compter sur son chanteur Louis Soenens pour assurer le spectacle. Ce dernier ne ménage pas ses efforts et livre, comme sur le récent album, une superbe performance. Le bassiste Jurgen Elias vient lui aussi régulièrement occuper le devant de la scène. Les deux guitaristes, Sven Herssens et Nick Vanduynslager, demeurent quant à eux, un poil trop en retrait et statiques. Mais qu'importe, grâce à une belle persévérance et une set list de qualité (même s'il manque l'immense "Static flow" !), le groupe finit par emporter l'adhésion et récolte une belle ovation.


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list FIELDS OF TROY

Intro (The Great Perseverance – 2018)
Flames in the mirror (The Great Perseverance – 2018)
Sting (Hardship – 2016)
Copper shoes (Hardship – 2016)
Dethroned (The Great Perseverance – 2018)
Where bones have dried (The Great Perseverance – 2018)
402 (Hardship – 2016)
My temple broken (The Great Perseverance – 2018)
Intro (Hardship – 2016)
Cold Eyes (Hardship – 2016)
Aphasia (The Great Perseverance – 2018)






SPOIL ENGINE



Comme on l'a dit, SPOIL ENGINE joue ce soir à domicile puisque la ville de Roulers l'a vu naître en 2004. Depuis, le groupe a parcouru beaucoup de chemin. Le dernier album Stormsleeper est paru sur Arising Empire, une division du tout-puissant Nuclear Blast. Cet album marquait les débuts de la vocaliste Iris Goessens (que nous avions interviewé l'année dernière) et montrait un groupe au meilleur de sa forme. Et il nous est servi dans les grandes largeurs avec rien de moins que 8 titres au compteur. Le groupe attaque pied au plancher avec "Doomed to die", le premier single de l'album. Et c'est parti pour une heure extrêmement soutenue. A part sur le plus mélodique "Black sails", le spectateur ne disposera d'aucun répit. Iris Goessens déborde d'énergie et se montre très impressionnante, que ce soit au niveau vocal ou au niveau jeu de scène. Ses compagnons d'armes sont tout aussi enthousiastes et généreux dans l'effort. Les guitaristes Steven Sanders et Bart Vandeportaele, et l'imposant bassiste Dave De Loco ne cessent de bouger. Matthijs Quaars bastonne ses fûts avec férocité.



Le son n'est pas des plus subtils mais ça passe. De toute façon, le public est tout acquis à la cause du groupe et la fosse est déchainée, le pit est violent, mais malheureusement le bon esprit traditionnellement de mise sera mis à l'index. La faute à deux ou trois abrutis complètement défoncés, qui ne cessent d'asséner des chocs très rudes aux autres spectateurs. Quelques brefs coups s'échangent, tandis que de bons samaritains tentent tant bien que mal de protéger les personnes en fauteuil roulant qui se trouvent au premier rang ! L'alcool et une chaleur étouffante auront vaincu ces tristes sires qui auraient mérité de finir la soirée dehors. Mais on ne résumera pas cette bonne soirée à cela et on préfèrera retenir la démonstration de force de SPOIL ENGINE ! Auteur d'une prestation intense, le groupe semble avoir atteint sa plénitude et s'installe désormais comme une valeur sûre du metal moderne !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list SPOIL ENGINE

Doomed to die (Stormsleeper – 2017)
Hollow crow (Stormsleeper – 2017)
Flawless (The art of imperfection – 2012)
Wastelands (Stormsleeper – 2017)
Verdict (Stormsleeper – 2017)
Black sails (Stormsleeper – 2017)
Silence will fall (Stormsleeper – 2017)
Stormsleeper (Stormsleeper – 2017)
Disconnect (Stormsleeper – 2017)
Fitting the pieces (Skinnerbox v.07 – 2007)

Merci à Pedro de Painted Bass Records, à Louis Soenens, Jurgen Elias et FIELDS OF TROY, à SPOIL ENGINE, à VAGUE VIEW, au Verlichte Geest et à Denis pour les photos !




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 13 juin 2018 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Stormsleeper
Stormsleeper
2017

Spoil Engine
Spoil Engine
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Great Perseverance
The Great Perseverance
2018

Chronique de Hardship
Hardship
2016

Fields Of Troy
Fields Of Troy
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Vague View
Vague View
Voir la page du groupe
Création : 2017
Genre : Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm Und Drang
VII: Sturm Und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Catharsis
Catharsis
2018

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de Elegies
Elegies
2005

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts: