Retour à l'accueil
Live Reports :: Sonata Arctica

Live report : Sonata Arctica

Tous les concerts de Sonata Arctica Sonata Arctica [Heavy Metal]
Tous les concerts de Thunderstone Thunderstone [Heavy Metal]
Tous les concerts de Striker Striker [Heavy Metal]
mercredi 29 mars 2017 - Splendid, Lille
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




Le Splendid de Lille recevait des groupes expérimentés ce mercredi 29 mars avec les Canadiens de STRIKER, et Finlandais de THUNDERSTONE et de SONATA ARCTICA . Compte-rendu de la soirée…





STRIKER



STRIKER débarque sur scène un peu à la surprise générale car il n'est que 19h25 ! Le concert étant annoncé un peu partout à 20h, la salle ne compte à peine qu'une vingtaine de spectateurs. Ce n'est pas la première fois qu'on constate ce manque de clarté dans les horaires préjudiciable à tous. Les Canadiens ne s'en laissent pas compter et prennent la chose avec humour ! Ils démarrent leur set pied au plancher avec un "Crossroads" énergique à souhait. Le speed metal de STRIKER possède un charme rétro indéniable. Ce n'est pas original pour un sou, mais c'est fichtrement bien foutu et plaisant. Le groupe a évacué les titres les plus soft de sa discographie comme "Too loud" pour privilégier un répertoire plus rentre-dedans ! On n'est parfois pas loin du thrash, à l'image du remuant "Locked in", de ses riffs carnassiers et de ses chœurs bien virils. Les mecs ont une patate d'enfer et affichent une bonne humeur contagieuse.



Le vocaliste Dan Cleary a récemment souffert d'une extinction de voix contraignant le groupe à annuler son show de Dublin le 26 mars (3 jours avant cette date lilloise). Mais le bonhomme semble avoir retrouvé toutes ses capacités et c'est tant mieux pour nous…et tant pis pour les Irlandais ! Les deux gratteux, Timothy Brown et John Simon Fallon, enchaînent les descentes de manches et les soli. Le bassiste William "Wild Bill" Wallace ne donne pas sa part aux chiens. Et le batteur Adam Brown assure le spectacle derrière son kit de batterie à paillettes, avec un jeu très visuel. Dommage que le groupe soit desservi par un son plutôt brouillon ! Le temps passe vite en bonne compagnie et le maidenien "Fight for your life" conclut de manière réjouissante cette prestation pleine d'entrain et de bonnes vibrations !






Set list STRIKER

1-Crossroads (City Of Gold – 2014)
2-Former glory (Striker – 2017)
3-Locked in (Stand In The Fire – 2016)
4-Lethal force (Armed To The Teeth – 2012)
5-Out for blood (Stand In The Fire – 2016)
6-Escape from shred city (Stand In The Fire – 2016)
7-Full speed or no speed (Eyes In The Night - 2012)
8-Born to lose (Stand In The Fire – 2016)
9-Fight for your life (Armed To The Teeth – 2012)






THUNDERSTONE



Autre pays, autre registre avec les Finlandais de THUNDERSTONE et leur heavy power mélodique. La salle s'est quelque peu remplie, même si ce n'est pas non plus l'extase. Les Nordiques débarquent sur scène en costards noirs, dégageant immédiatement une élégance certaine. La musique du quintet est au diapason, classique mais classieuse ! Le groupe a sorti son dernier album Apocalypse again l'année dernière et le met bien sûr en avant avec 3 titres, dont l'excellente ouverture "Veterans of the apocalypse". Fort de sa longue expérience (15 ans d'existence quand même), le groupe sait parfaitement mener sa barque et son show.



Les bons moments sont nombreux, à l'exemple du groovy de "Tool of the devil" ou du nerveux "10 000 ways". Le son est plus propre que pour STRIKER et permet d'apprécier pleinement la maîtrise technique de chacun, avec une mention spéciale à une section basse – batterie d'une redoutable efficacité. Revenu aux affaires en 2013 après une éclipse de 6 ans, le chanteur emblématique du groupe Pasi Rantanen, fait apprécier tout son talent sur la ballade "Weak", où tout le monde mettra son portable en l'air pour créer une ambiance intimiste. Le superbe "Until we touch the burnig sun" sonne le glas d'un set très séduisant. THUNDERSTONE n'a peut être pas la notoriété des plus grands, mais il en avait l'étoffe ce soir !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list THUNDERSTONE

1-Veterans of the apocalypse (Apocalypse Again – 2016)
2-Tool of the devil (Tools Of Destruction – 2005)
3-The path (Apocalypse Again – 2016)
4-Forevermore (Evolution 4.0 – 2007)
5-Weak (Thunderstone – 2002)
6-Through the pain (Apocalypse Again – 2016)
7-10 000 ways (Evolution 4.0– 2007)
8-Until we touch the burning the sun (The Burning – 2004)






SONATA ARCTICA



SONATA ARCTICA fait lui partie des grands noms du heavy power metal mélodique. Sa venue reste un évènement important, même si son aura a quelque peu pâlit ces dernières années, suites à la parution d'albums pas toujours très convaincants, à commencer par le petit dernier The Ninth Hour. La petite affluence du soir accrédite cette baisse de popularité des Finlandais. Après une attente conséquente, la tête d'affiche du soir monte sur scène dans un joli décor à l'effigie de son dernier album. Celui-ci sera logiquement à l'honneur avec pas moins de 5 titres, qui ne rattraperont pas vraiment l'impression mitigée ressentie sur disque. La set list nous laissera un peu sur notre faim, avec bon nombres de classiques laissés pour l'occasion au placard. Avec 10 albums au compteur, il est bien sûr impossible de satisfaire tout le monde, mais certains choix apparaissent discutables. Comme celui de farcir le spectacle d'innombrables intros atmosphériques qui cassent le rythme et donnent un aspect très décousu à l'ensemble.



L'attitude des musiciens n'arrangera pas les choses. On pourra critiquer Tony Kakko pour ces discours un peu longuets et ces disparitions backstage pour changer de t-shirt (le syndrome Axl Rose), mais le bonhomme a le mérite de ne pas être avare d'efforts pour faire monter l'ambiance. Rien à reprocher non plus au bassiste Pasi Kauppinen toujours souriant, et au batteur Tommy Portimo, de toute façon planqué derrière son kit au fond de la scène. On sera nettement moins indulgent envers le guitariste Elias Viljanen et le claviériste Henrik Klingenberg. Blasés ou hautains, on ne sait pas trop, mais en tout cas peu concernés. Mr Klingenberg ne descendra de son podium qu'en une seule occasion, alors qu'il joue la plupart des morceaux sur un synthé portable. SONATA ARCTICA fait ainsi pâle figure par rapport à la chaleur dégagée par les premiers groupes. Un comble pour une tête d'affiche. Après son traditionnel "Vodka" final (toujours sympa), le groupe prend congés en laissant un goût amer dans la bouche. Une vraie déception !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list SONATA ARCTICA

1-Closer to an animal (The Ninth Hour – 2016)
2-Life (The Ninth Hour – 2016)
3-The wolves die young (Pariah's Child – 2014)
4-In black and white (Unia – 2007)
5-Tallulah (Silence – 2001)
6-Fairytale (The Ninth Hour – 2016)
7-Fullmoon (Ecliptica – 1999)
8-Among the shooting stars (The Ninth Hour – 2016)
9-Abandonned, cleaned, brainwashed, exploited (Winterheart 's Guild – 2003)
10-We are what we are (The Ninth Hour – 2016)
11-The power of one (Silence – 2001)
12-Misplaced (Reckoning Night– 2004)
13-I have a right (Stones Grow A Name – 2012)
14-Don't say a word (+ Vodka) (Reckoning Night– 2004)

Merci au Splendid et à Valérie Reux de Nuclear Blast pour les accréditations, et à Denis pour les photos.




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 2 avril 2017 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Thunderstone
Thunderstone
2002

Thunderstone
Thunderstone
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Armed to the Teeth
Armed to the Teeth
2012

Chronique de Eyes in the Night
Eyes in the Night
2010

Striker
Striker
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Heavy Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: