Retour à l'accueil
Live Reports :: Children Of Bodom

Live report : Children Of Bodom

Tous les concerts de Children Of Bodom Children Of Bodom [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Forever Still Forever Still [Hard Rock]
Tous les concerts de Oni Oni [Metal]
samedi 18 mars 2017 - Le Metaphone, Oignies
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Virginie Perus




Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas à Lille mais à Oignies (dans le Pas-De-Calais à 25 kms de là) que les métalleux s'étaient donné rendez-vous pour la venue des Finlandais de CHILDREN OF BODOM, accompagné pour l'occasion des Danois de FOREVER STILL et des Canadiens de ONI.





FOREVER STILL



Ce sont les Danois de FOREVER STILL qui ouvrent les hostilités. Le running order de la tournée est inversé ce soir car Maja Shining, la chanteuse du groupe est malade et ne peut pas assurer un set trop long. Finalement, cela semble presque logique de les placer en premier puisque FOREVER STILL pratique assurément la musique la plus accessible des trois. Le créneau rock metal du combo n'est guère propice à la bataille et aux effusions de sang. Mr et Mme "bien propres sur eux" peuvent encore rester dans la fosse sans trop avoir à craindre pour leur intégrité physique. Mais accessible ne veut pas dire niais et sans intérêt. Bien au contraire, ces jeunes gens sont au top dans leur créneau et n'a rien à envier aux cadors du genre (EVANESCENCE, LACUNA COIL et consorts…). Metalship l'a compris depuis belle lurette (une lurette équivalant ici à plus d'un an) puisqu'on a chroniqué leur excellent album Tied Down en novembre 2015, bien avant la signature sur Nuclear Blast qui l'a ressorti dans une version améliorée (et hop un peu d'autosatisfaction gratuite et un lien vers la chronique en question http://fr.metalship.org/albums/36704-Tied_down). Et on ne sera pas déçu par la prestation du groupe. Maja ne laisse pas transparaitre une quelconque faiblesse et nous sort une performance tout à fait honorable. On remarquera juste qu'elle se désaltère beaucoup entre chaque titre.



Elle attire bien sûr toute la lumière, mais derrière ça suit le mouvement. A commencer par Mikkel Haastrup, bassiste dégingandé et filiforme, qui promène sa grande carcasse d'un bout à l'autre de la scène sans discontinuer ! Le guitariste est un peu plus timide mais il est arrivé depuis peu, ce qui explique sans doute cela ! Comme souvent, les titres sonnent bien plus pêchus que sur l'album et passent donc haut la main l'épreuve du live. Le maquillage façon camouflage militaire au cirage paraît par contre bien superflu. Le groupe n'a pas besoin de ça pour convaincre. Après cinq de leurs meilleurs titres, les Danois concluent par un "Scars" vindicatif. Dans l'adversité, FOREVER STILL n'aura pas triomphé mais aura fait le job et mériter tout notre respect.


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list FOREVER STILL

1-The last day
2-Awake the fir
3-Miss madness
4-Breathe in
5-Save me
6-Scars






ONI



Place maintenant aux Canadiens d'ONI. Ou plutôt faudrait-il les rebaptiser OVNI…ou OMNI, Objet Metallique Non Identifié. En effet, la musique du quintet est assez difficile à classer. Djent, metalcore, groove metal, metal progressif…Ses circonvolutions évoquent tour à tour THE HUMAN ABSTRACT, PROTEST THE HERO (Canadiens eux aussi), ou encore LAMB OF GOD pour le côté groovy. L'originalité est apportée par un xylosynthé, qui fait visuellement son petit effet grâce au remuant John DeAngelis. Si les guitares sont sans tête, la musique n'est pas sans esprit ! Techniquement, les instrumentistes maîtrisent leur affaire, c'est certain. Le son clair et puissant leur rend bien justice. Les lights auraient mérité un peu plus de variation.



L'imposant Jack Oni (ben oui, c'est son nom !) envoie aussi du lourd au chant, mais sait se montrer tout à fait convaincant dans des envolées plus aériennes et légères. Sa communication avec le public reste toutefois assez sommaire. Un point à améliorer sans aucun doute. Mais l'assistance ne lui en tiendra pas rigueur et répondra avec ferveur aux moindres de ses sollicitations (circle pit, wall of death et compagnie). Le bonhomme et sa horde de virtuoses ne sont pas venus pour plaisanter et vont asséner au public une bonne dose de brutalité. Dans le pit, c'est la bagarre ! Mr et Mme "bien propres sur eux" ont émigré au balcon ! Les nombreux breakdowns savent motiver les moshers et les slammers de tous poils, qui s'en donnent donc à cœur joie tout au long du set. Et sont ainsi parfaitement chauffés à blanc avant l'arrivée des héros de la soirée. Contrat rempli haut la main pour ONI, une formation plus que prometteuse !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list ONI

1-Barn burner
2-Eternal recurrence
3-Spawn and feed
4-Thrice
5-The science
6-The only cure
7-Coast to coast






CHILDREN OF BODOM



Après une attente savamment entretenue, et rythmée par les "Bodom !", "Bodom!", CHILDREN OF BODOM fait son entrée sur "Deadnight warrior", dans un décor plutôt dépouillé avec, en toile de fond, une grande bannière à l'effigie de l'album Something Wild et 6 gros projecteurs. Ca tombe bien puisque le groupe célèbre sur cette tournée les vingt ans de ce premier album. Et il va pour l'occasion jouer une bonne partie de ses titres mais pas l'intégralité. La setlist se concentrera d'ailleurs uniquement sur les quatre premières réalisations du groupe et renverra à un autre jour le débat sur la direction musicale empruntée ces dernières années. Les mecs sont en forme, ont la banane et nous avec. Alexi Laiho n'est pas un leader très exubérant, mais il sait suffisamment y faire pour se mettre l'assistance dans la poche. Le bassiste Henkka Blacksmith y va de son petit speech en français remerciant la foule de s'être déplacé jusqu'à la localité au nom imprononçable de Oignies ! Laiho décoche ses soli avec une aisance déconcertante, laissant sans doute pantois d'admiration les apprentis musiciens présents dans la salle. Le bougre assure le spectacle presque à lui tout seul. Le nouveau guitariste rythmique Daniel Freyberg ne démérite pas même s'il semble logiquement plus en retrait que son comparse.



Les classiques comme "Lake Bodom", "Angels don't kill" ou "Everytime I die" cohabitent avec des titres (forcément) beaucoup plus rarement joués comme le tonitruant "Black widow", qui rendra la fosse complètement démente ! Les musiciens prennent un plaisir ostensible à embraser ce public de furieux. "Towards dead end" achève une assistance de gourmands qui a passé une heure et quart à se faire tabasser (et à se tabasser) et en redemande ! Deux très bonnes découvertes en première partie, une tête d'affiche qui tient son rang de façon parfois brillante, que demander de plus !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list CHILDREN OF BODOM

1-Deadnight warrior (Something Wild – 1998)
2-In the shadows (Something Wild – 1998)
3-Needled 24/7 (Hate Crew Deathroll – 2003)
4-Black widow (Hatebreeder – 1999)
5-Lake bodom (Something Wild – 1998)
6-Angels don't kill (Hate Crew Deathroll – 2003)
7-Red light in my eyes, part 2 (Something Wild – 1998)
8-Hate me ! (Something Wild – 1998)
9-Downfall (Hatebreeder – 1999)
10-Everytime I die (Follow The Reaper – 2000)
11-Hate crew deathroll (Hate Crew Deathroll – 2003)
12-Bed of razors (Hatebreeder – 1999)
13-Children of decadence (Follow The Reaper – 2000)
14-The nail (Something Wild – 1998)
15-Towards dead end (Hatebreeder – 1999)

Merci à Valérie Reux de Nuclear Blast et au Métaphone pour les accréditations, à Virginie pour les photos et à Denis pour le matériel.




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 24 mars 2017 par Gandalflegris
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Tied down
Tied down
2016

Forever Still
Forever Still
Voir la page du groupe
Création : 2012
Genre : Hard Rock
Origine : Danemark

Rapports de concerts:

Oni
Oni
Voir la page du groupe
Création : 2014
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Shining
Shining
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: