Retour à l'accueil
Live Reports :: Avenged Sevenfold

Live report : Avenged Sevenfold

Tous les concerts de Avenged Sevenfold Avenged Sevenfold [Metalcore]
Tous les concerts de Disturbed Disturbed [Neo Metal]
Tous les concerts de Chevelle Chevelle
mardi 28 février 2017 - Zenith Arena - Grand Palais, Lille
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




Les Etats-Unis débarquent en force ce mardi 28 février au Zénith de Lille avec trois pointures du métal de ses deux dernières décennies AVENGED SEVENFOLD, DISTURBED et CHEVELLE. Une affiche alléchante qui n'a cependant pas fait le plein, loin de là. La soirée fut belle, tant pis pour les absents !





CHEVELLE



CHEVELLE, c'est 8 albums depuis 1999, et 4 millions de disques vendus. Pas les premiers venus quoi ! Et pourtant leur notoriété n'a pas vraiment traversé l'Atlantique. Le public ne s'est clairement pas déplacé pour eux et les gars de l'Illinois vont évoluer dans l'indifférence générale. C'est bien dommage car la formation ne manque pas de qualité. Les musiciens sont appliqués, les titres sont percutants, que ce soit le petit dernier "Door to door cannibals" ou le plus ancien "The clincher".

Faute de temps, la communication est réduite à sa plus simple expression et n'engendre pas la convivialité. Un son moyen et des lights très pauvres n'aident pas non plus à s'immerger dans le rock metal alternatif de CHEVELLE. La scène du Zénith semble un peu trop grande pour le trio, qui aurait sans doute été plus à son avantage dans une salle plus petite. Clairement une occasion ratée pour cet excellent groupe, à revoir dans un autre contexte.


Photo Photo Photo Photo



Set list CHEVELLE

1-Another know it all (This Type Of Thinking - Could Do Us In - 2004)
2-The clincher (This Type Of Thinking - Could Do Us In - 2004)
3-An island (La Gargola – 2014)
4-Hats of the bull (Hats Off The Bull – 2011)
5-Door to door cannibals (The North Corridor – 2016)
6-Face to the floor (Hats Off The Bull – 2011)






DISTURBED



Après un hiatus de 5 ans, DISTURBED est revenu sur le devant de la scène métallique en 2015 avec l'album Immortalized. Il n'a depuis pas cessé de tourner et fait une halte à Lille ce 28 février avec quasiment avec le statut de co-tête d'affiche. Il va ainsi disposer d'un temps de jeu très conséquent d'une heure et quart. DISTURBED insiste bien entendu sur son dernier album Immortalized avec pas moins de cinq titres joués, mais n'en oublie pas pour autant les incontournables de sa discographie. Sûr de son fait, le maître de cérémonie David Draiman arpente la scène et la longue avant-scène avec la prestance d'un Zlatan Ibrihamovic sur un terrain de foot. Il la joue (un peu trop) tranquille et laisse le soin à ses deux acolytes, le guitariste Dan Donegan et le bassiste John Moyer, de s'agiter come des beaux diables.



Le spectacle est véritablement bardé de flammes. Le public est conquis, l'ambiance est excellente. La musique de DISTURBED est parfois un peu linéaire d'un titre à l'autre, et la reprise de "The sound of silence" de SIMON & GARFUNKEL tombera donc à point pour varier un peu les plaisirs. Le combo sera rejoint par un guitariste additionnel, une violoniste et une violoncelliste, Dan Donegan se mettant derrière le piano et le batteur Mike Wengren quittant son poste pour aller jouer ses percussions aux côtés de tout ce petit monde. La pyrotechnie trouvera ensuite son point culminant sur l'incandescent et bien nommé "Inside the fire". Gros coup de chaud avant une fin de concert qui fera la part belle aux grands classiques du groupe, dont l'emblématique "Down with the sickness" pour terminer comme il se doit un set rondement mené ! DISTURBED nous a donné ce soir une belle leçon de professionnalisme. Une valeur sûre !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list DISTURBED

1-The eye of the storm (Immortalized – 2015)
2-Immortalized (Immortalized – 2015)
3-The game (The Sickness – 2000)
4-The vengeful one (Immortalized – 2015)
5-Prayer (Believe – 2002)
6-Liberate (Believe – 2002)
7-Another way to die (Asylum – 2010)
8-Stupify (The Sickness – 2000)
9-The sound of silence (Reprise de SIMON & GARFUNKELImmortalized - 2015)
10-Inside the fire (Indestructible – 2008)
11-The light (Immortalized – 2015)
12-Stricken (Ten Thousand Fists – 2005)
13-Indestructible (Indestructible – 2008)
14-Ten thousand fists (Ten Thousand Fists – 2005)
15-Down with the sickness (The Sickness – 2000)






AVENGED SEVENFOLD



DISTURBED a placé la barre assez haute et on se demandait bien comment AVENGED SEVENFOLD allait se débrouiller pour faire mieux. L'entrée des musiciens laisse craindre le pire. L'attitude est un poil désinvolte, à l'image de l'accoutrement ridicule du bassiste Johnny Christ. Le son reste également approximatif, un peu trop chargé en basse...Il nous faut nous replacer dans la salle, juste aux côtés de la console régie, en position centrale, pour pouvoir profiter d'un son plus avenant. Mal partis, les Américains prennent leurs aises et se dérident au fil des titres, bien drivé par un M.Shadows affable et remuant. Et bien aidé par un public au taquet, ce qui fera dire au chanteur : "C'est le plus petit show de la tournée, mais c'est le plus bruyant !". On constate d'ailleurs que l'assistance est globalement assez jeune et que la gent féminine est largement représentée, notamment dans les premiers rangs.



La mise en scène, à base d'écrans géants et de projections, est dynamique et élégante. En dehors de celle-ci, le groupe n'abuse pas des artifices : un écran triangulaire qui s'avance dans le public, une poupée gonflable à l'effigie du dernier album…et c'est tout. AVENGED SEVENFOLD ne survend son dernier album The Stage, dont il ne joue que 4 titres (pas transcendants en live d'ailleurs), et préfère proposer un large panel de ses meilleurs titres en n'omettant aucun de ses albums, pas même le premier, paru en 2001. On retiendra en particulier "Buried alive" et "Nighmare", issus de l'excellent album du même nom, ou encore l'iconoclaste "A little piece of heaven", avec son ambiance très Rocky Horror Picture Show. Les parties instrumentales se montreront par contre bien superflues et surtout propices à prendre la pose (solo de batterie de Brooks Wackerman, après "Nightmare", solos de guitare de Zacky Vengeance et Synyster Gates sur " Warmness on the soul"). Moins rigoureux que celui de DISTURBED, le show d'AVENGED SEVENFOLD n'aura donc pas été irréprochable, mais il nous a néanmoins permis de passer un bon moment et de clôturer cette soirée sur une note sympathique.


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list AVENGED SEVENFOLD

1-The stage (The Stage – 2016)
2-Afterlife (Avenged Sevenfold – 2007)
3-Hail to the king (Hail To The King – 2013)
4-Paradigm (The Stage – 2016)
5-Buried alive (Nightmare – 2010)
6-Angels (The Stage – 2016)
7-Nightmare (Nightmare – 2010)
Solo batterie
8-God damn (The Stage – 2016)
9-Almost easy (Avenged Sevenfold – 2007)
10-Warmness on the soul (Instrumental - Sounding The Seventh Trumpet– 2001)
11-Planets (Hail To The Kings – 2012)
12-Acid rain (Hail To The Kings – 2013)
Rappel
13-Bat county (City Of Evil – 2005)
14-A little piece of heaven (Avenged Sevenfold – 2007)
15-Unholy confessions (Waking The Fallen – 2003)

Merci à Olivier Garnier et Roger Weissier de Replica Promotion, à Victoria de Vérone Productions pour les accréditations, ainsi qu'à Denis Lemoine pour les photos.




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 15 mars 2017 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Disturbed
Disturbed
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Final Sign
The Final Sign
2014

En Force
En Force
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Power Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Old Dogs New Tricks
Old Dogs New Tricks
2009

Picture
Picture
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : Pays-Bas


Albums chroniqués :
Chronique de Scream Aim Fire
Scream Aim Fire
2008

Chronique de The Poison
The Poison
2005

Bullet For My Valentine
Bullet For My Valentine
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2012

Chronique de Samantha
Samantha
2002

Eths
Eths
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: