Retour à l'accueil
Live Reports :: Airbourne

Live report : Airbourne

Tous les concerts de Airbourne Airbourne [Hard Rock]
lundi 12 décembre 2016 - L'aéronef - EuraLille, Lille
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




L'Australie et le hard rock étaient à l'honneur ce lundi 12 novembre à Lille avec la venue d'AIRBOURNE, accompagné de ses compatriotes de PALACE OF THE KING et des Anglais de LEOGUN. Et le public avait répondu présent puisque l'Aéronef était plein comme un oeuf !





LEOGUN



LEOGUN est le premier à dégainer. Ce trio britannique joue un rock débridé, mêlant blues, soul et rock n'roll. Il a sorti un album en 2013 et un EP en 2015. Il va jouer sans complexe ce soir et tirer son épingle du jeu. Les trois hommes occupent le devant de la scène, y compris le batteur, ce qui permet de profiter pleinement du jeu de chaque musicien. La section rythmique groove à mort, la basse est d'ailleurs mixée très fort.

Le chanteur Tommy Smith a une excellente voie et une aura indéniable. Il en fait parfois un peu trop, se contorsionnant comme Jack Black dans School Of Rock sur des solos endiablés ! Mais c'est néanmoins parfait pour s'attirer les faveurs d'un public lillois déjà chaud bouillant. Les cinq titres font mouche, à l'instar de l'excellent "Beauty queen" et son refrain catchy à souhait. LEOGUN aura en tout cas donné envie de se plonger dans sa discographie. Et il aura récolté une ovation bien méritée.


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list LEOGUN



1-Disconnect
2-Demon inside
3-Majick potion
4-Beauty queen
5-End of the world





PALACE OF THE KING



Place maintenant au premier représentant australien, PALACE OF THE KING. La musique du sextet évoque autant DEEP PURPLE, LED ZEPELLIN et THIN LIZZY, que THE BLACK CROWES et THE ANSWER. Ajoutez-y une petite pincée de stoner et vous obtiendrez une recette aux fortes effluves seventies. Le logo du groupe apposé sur un grand backdrop est bien dans cet esprit rock psychédélique. Tout comme le look des musiciens. La partition des musiciens est à la hauteur de ce plumage. Les guitaristes sont précis dans leurs interventions, bassiste et, plus encore, batteur nous régalent. De son côté, le claviériste, tapis derrière son instrument, n'arrêtera pas un instant de faire le fou fou, tel un Fraggle Rock sous ecstasy.



On sera moins dithyrambique sur la prestation du vocaliste Tim Henwood. Le dandy blond peine parfois à se faire entendre, sa voie manquant cruellement de puissance. Son timbre un peu criard et haut perché ne facilite pas l'adhésion. Et comme le bonhomme ne déborde pas non plus de charisme, on décroche un peu. Dommage car le show est plutôt bien rodé, avec de beaux effets de lumière, et pas désagréable. L'assistance n'en tiendra pas trop rigueur au combo et lui réservera une acclamation bienveillante (mais clairement moins enthousiaste que pour LEOGUN).


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list PALACE OF THE KING

1-Let the blood run free
2-No chance in hell
3-Empire of the sun
4-Another thing coming
5-We are the vampires
6-Take your medecine
7-Free






AIRBOURNE



C'est devant son traditionnel mur d'amplis Marshalls qu'AIRBOURNE entre en piste sur la musique martiale de Terminator 2 ! Pas de round d'observation, dès les premières notes de "Ready to rock", l'intensité est totale. Le public est en transe. La fosse s'agite et les slammers s'en donnent à cœur joie. Vous l'aurez compris, AIRBOURNE va mettre le feu à l'Aéronef ! La chaleur est étouffante mais les pyromanes des Antipodes ne laisseront pas de répit à l'assemblée !

Joel O'Keefe a beau être un récidiviste notoire, bien connu des scènes métalliques, on reste bluffé par une telle débauche d'énergie ! Le bougre est un infatigable showman. Et il dispose pour nous divertir de tout un arsenal de gimmicks parfaitement orchestrés : descente de Jack Daniels, gros spot portatif braqué en direction des spectateurs, volutes de fumée dans le cul en s'asseyant sur une des machines, solo de guitare joué au milieu de la foule sur "Girls in black", traversée façon Angus Young… Ce bon Joel n'oubliera pas de s'adonner avec delectation à son sport favori, en s'éclatant quelques canettes de bière sur la tête et (ou) en le jetant dans la foule.



Ses acolytes (David Roads, Justin Street et Ryan O'Keefe) sont forcement un peu éclipsés par les facéties de leur leader mais ils n'en sont pas moins d'une efficacité métronomique. Le dernier opus du groupe est représenté par 4 titres : "Rivalry", "Breakin'out of hell", "Down on you" et l'excellent "It's all for rock n' roll", qui sont déjà clairement adoptés ! "Rivalry" verra d'ailleurs le backdrop à l'effigie de l'album Black Dog Barking tomber au profit de celui de Breakin' Out Of Hell. Après 10 titres, la bande s'éclipse. Mais pas pour longtemps...

Le batteur Ryan O'Keefe revient sonner la sirène du rappel, ponctuant son intervention d'un rageur "C'mon Lille !". Il n'en fallait pas plus pour déclencher une nouvelle fois la foudre alors que le riff d'intro de "Liv it up" vient nous chatouiller les oreilles. Ce titre sera l'objet d'un long et rafraîchissant break "lancers de canettes". De la fosse aux balcons, personne ne sera oublié ! "Runnin' wild" laissera le vocaliste sur les genoux et nous avec. Le concert a été court (1h30, 12 titres) mais d'une intensité si incroyable qu'il serait malvenu d'émettre la moindre critique à cet égard. Tu pues la bière et la sueur, mais tu rentres chez toi heureux. AIRBOURNE, c'est l'essence même du rock n'roll. Respect total !


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set list AIRBOURNE

1-Ready to rock
2-Too much, too young, too fast
3-Chewin' the fat
4-Rivalry
5-Girls in black
6-It's all for rock n'roll
7-Down on you
8-Breakin'out of hell
9-No way but the hard way
10-Stand up for rock n'roll
11-Live it up (Rappel)
12-Runnin' wild (Rappel)

Merci à Candice d'A Gauche de La Lune, à Olivier et Roger de Replica Promotion, à l'Aéronef et à Denis pour les photos.




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 19 décembre 2016 par Gandalflegris
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Airbourne
Airbourne
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hard Rock
Origine : Australie

Rapports de concerts:

Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Terminator
Terminator
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Thrash Metal
Origine : Tchèque (République)


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: