Retour à l'accueil
Live Reports :: Ugly Kid Joe

Live report : Ugly Kid Joe

Tous les concerts de Ugly Kid Joe Ugly Kid Joe [Hard Rock]
Tous les concerts de Dallas Frasca Dallas Frasca
vendredi 14 octobre 2016 - Club 106, Rouen
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Denis Lemoine




C'était une première pour Metalship au Club 106 de Rouen. Située en bord de Seine, la salle, d'une capacité de 1100 places, est très bien conçue, avec des aires d'échanges conviviales et spacieuces. On remarquera particulièrement un studio vitré qui permet de suivre les interviews live des vedettes du soir. Une très chouette idée ! Et c'est après avoir écouté les membres de DALLAS FRASCA et d'UGLY KID JOErépondre à quelques questions, que nous entrons dans la salle pour le début du spectacle.

Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo




BLACK RAIN

BLACKRAIN n'était pas réellement annoncé sur cette date et c'est donc une bonne surprise de pouvoir les découvrir sur scène. Le combo de hard rock, tendance glam / sleaze, fait débat, encore plus depuis sa participation à l'émission La France a un incroyable talent (en 2012 déjà), mais au moins, il ne laisse pas indifférent. Deux petits backdrops de part et d'autre de la scène, une batterie à paillettes de circonstance, des musiciens au look caractéristique (quoique bien plus sobre qu'à leurs débuts), tout est en place pour une plongée dans les années 80, auxquelles BLACKRAIN emprunte évidemment beaucoup.

Les morceaux sont entraînants (même si pas tous du même niveau), les refrains facilement mémorisables et taillés pour la scène, à l'instar de l'excellent "Blast me up". Formé en 2002, le groupe a désormais une belle expérience et sait mener son set avec aisance et dynamisme. Le public adhère plutôt bien au spectacle malgré quelques réticences lors des prises de paroles excessivement théâtrales du chanteur Swan. Un peu plus de naturel et de spontanéité seraient bienvenus ! BLACKRAIN n'aura cependant pas démérité et aura bien rempli son rôle de rampe de lancement de la soirée.





DALLAS FRASCA

Après un petit intermède idéal pour se rafraîchir le gosier, voici venir les Australiens de DALLAS FRASCA. Et le trio de Melbourne va nous filer une bonne baffe avec son rock metal survitaminé. Miss Frasca n'usurpe pas la comparaison avec Janis Joplin et pose sa voix rauque et puissante sur de grosses rythmiques bien graisseuses. On flirte avec BLACK SABBATH, LED ZEPELLIN ou MOTORHEAD. C'est parfois un peu foutraque, ça manque un peu de construction et de fil directeur, mais l'énergie déployée emporte tout sur son passage.

L'absence de bassiste reste une curiosité, mais est largement compensée par le bondissant guitariste gaucher Jeff Curan, et l'infatigable batteur Chris Windley. La vocaliste paye aussi de sa personne et n'hésite pas à descendre dans le public sur "All my love". Il manque peut être à ce trio un petit tube imparable pour assoir définitivement sa notoriété grandissante. Dallas et ses acolytes se retirent sous une chaleureuse ovation et auraient mérité de jouer un ou deux morceaux supplémentaires. Une jolie découverte en tout cas.





UGLY KID JOE

La salle s'est désormais copieusement garnie (pas complètement mais presque) pour attendre l'arrivée d'UGLY KID JOE. Le public est assez hétéroclite mais la moyenne d'âge approche plutôt la quarantaine…point d'ados boutonneux à l'horizon…et pour cause, les ados ont pris quelques cheveux blancs et quelques rides depuis l'époque du lycée où ils écoutaient UGLY KID JOE dans leurs walkmans (mais qu'est-ce donc ???)…Le constat du temps s'applique aussi aux musiciens mais ceux-ci ont su garder l'esprit potache qui les anime depuis leurs débuts. On s'en aperçoit dès l'entrée en slip du batteur Zac Morris (pas celui de Sauvés par le gong !). Les autres sont également de fiers ambassadeurs de la fashion week , entre le look improbable du bassiste Cordell Crockett, et le binôme grandes chaussettes jaunes - pompes à damier du guitariste Klaus Eichstadt !

Le groupe attaque par "Neighbor" qui fait directement vibrer la fibre nostalgique ! Il va habilement alterner entre anciens et nouveaux titres, piochant dans une discographie conséquente, 2 EPs et 4 albums, dont le très cool petit dernier Uglier Than They Used Ta Be, sorti l'année passée (et chroniqué sur le site). Les vieux titres suscitent bien sûr un peu plus d'engouement et de réaction, mais les derniers savent également se distinguer, à l'image d'un "I'm alright" qui fera jumper toute l'assistance. Le son est bon, et on regretta juste des lights trop sommaires. Les Américains sont heureux d'être là. L'ambiance festive est bien entretenue par un Whitfield Crane en pleine forme. En sus d'être un excellent chanteur, celui-ci est également un frontman émérite, qui sait embarquer un auditoire en deux temps trois mouvements. Dans la deuxième moitié du show, les Californiens nous gratifient d'une petite session acoustique intimiste entre Crane et le guitariste Chris Catalyst. Cette pause ludique mais un poil bordélique, verra défiler "Come tomorrow", "Cloudy skies", et "Mr Recordman", chanté cette-fois par Klaus Eichstadt !

L'électricité sera rebranchée pour un final réjouissant, conclu en apothéose par l'emblématique "Everything about you". Après une vingtaine de titres et pas loin de deux heures de show, le groupe laisse un public conquis rentrer dans ses pénates avec des souvenirs plein la tête. Bravo et merci…





Set list UGLY KID JOE

1-Intro
2-Neighbor
3-Dialogue
4-Jesus rode a Harley
5-C.U.S.T
6-Panhandlin'prince
7-She's already gone
8-No one survives
9-Devil's paradise
10-Cats in the craddle
11-I'm alright
12-Milman's song
13-Goddam devil
14-So damn cool
15-Under the bottom
16-Come tomorrow (acoustic)
17-Cloudy skies (acoustic)
18-Mr Recordman (acoustic)
19-Ace of spades (Reprise de MOTORHEAD)
20-V.I.P
21-Tomorrow's world
22-Everything about you

Merci à Roger Wessier et au Club 106 pour les accréditations, à Denis pour les photos, à Adrien et Laurence pour leur accueil.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 18 octobre 2016 par Gandalflegris
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Ugly Kid Joe
Ugly Kid Joe
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Aerosmith
Aerosmith
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: