Retour à l'accueil
Live Reports :: Show Harley 2015

Live report : Show Harley 2015

Tous les concerts de Dee Snider Dee Snider
Tous les concerts de Eagle Tears Eagle Tears
Tous les concerts de The Damn Truth The Damn Truth
samedi 24 janvier 2015 - Centre Bell, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Show Harley

Ça sentait le pneu chaud, la gasoline et le vieux cuir... Et avec raison...
Le Centre Bell hébergeait ce soir le fameux show Harley! Une soirée vrombissante pour les fans de belles mécaniques et de bonne musique. L'un des plus gros événements du genre...

Le show Harley se décompose en différentes étapes. Les motos provenant de différents garages du Québec sont présentées tour à tour, chevauchées par des messieurs-moustaches, arrivant du fond de la scène, jusque sur le podium agrémenté d'une plateforme tournante, de 4 barres de pole-dance avec les danseuses-peu-vêtues assorties.
L'animateur donne des descriptions précises sur les bécanes, mais ces descriptions sont énoncées dans un dialecte incompréhensible pour les novices qui ne connaissent rien à la mécanique.

Passons les belles motos, ce sont les groupes qui nous intéressent:




Gros désavantage du show Harley: la durée des prestations musicales.
Dommage, car les artistes bookés cette année sont définitivement à surveiller.
The Damn Truth, fronté par une lady très en forme vocalement, donne une performance dynamique. La scène est immense, mais le jeune groupe ne semble pas perdu. Se donnant même la liberté de se tortiller le derrière avec les danseuses, la chanteuse de The Damn Truth prend possession de la scène dans le peu de temps qui lui est imparti.

The Damn Truth sort de scène, les motos rembarquent, ainsi que le house-band de l'événement.
Je n'ai jamais été fan des "cover-bands", au contraire. Mais il faut reconnaître que la production du show a été capable de travailler avec des artistes qui connaissent leur boulot. Les thématiques varient: ACDC, Metallica, Aerosmith, Led Zep' et autres classiques sont interprétés sans fausse note. Mais malgré tout, ça manque d'originalité.




Eagle Tears est la deuxième formation originale à prendre d'assaut la scène du Centre Bell.
Fraîchement diplômés du concours En Route vers Heavy Montréal, Eagle Tears n'a cessé de se faire remarquer. Leur album est une tuerie, et les musiciens semblent être agiles sur une scène qui est complètement démesurée.
Une fois encore, difficile de juger une prestation sur deux morceaux. Mais on se rend vite compte qu'une très grosse sono rend parfaitement justice à la musique lourde mais entraînante que nous livre le groupe. On sent une pointe de stress dans la voix, en début de performance, qui sera vite corrigée.
Eagle Tears est définitivement mon coup de cœur de l'année 2014 et LE groupe local à suivre de près dans les prochains mois.

S'en suit un artiste hip-hop dont le nom m'échappe mais qui ne sera sur scène que le temps d'un titre. Et c'est tant mieux, car cet interlude musical crée un contre-temps désagréable qui casse le rythme que le show avait réussi à prendre.
D'autres motos, d'autres motos, d'autres chansons "classic-rock" et enfin, celui que tout le monde attendait.




Has-been, mais pas trop, rock'n'roll à souhait, Dee Snider, de Twisted Sister vient clore le bal.
Poussant le cliché à l'ultra maximum, Dee arrive à califourchon sur une grosse harley verte.
"Go Fuck Your Selfie" sur son t-shirt, et ses cheveux qui n'ont pas changés depuis les années 80.
Dee Snider est un frontman hors-pair, dynamique et drôle, il enchaîne classique après classique. S'adresse à la foule de biker à laquelle il semble s'identifier: "Spring is not far, we will soon ride again"!!
Dee rappelle à tous les bikers présents à quel point il est frustrant d'être un motard passionné au Nord Est de l'Amérique (à cause de la neige et du froid, la majorité des motos ne peuvent prendre la route que 6 mois par année). Il marquera une pause, le temps d'admirer ses cheveux, de dos, sur les écrans géants. "Ah man, my hair looks great! And it's not a wig"
Tout au long de la performance, Dee parcoure la scène de long en large. Il en profitera pour se moquer du public, disant qu'ils sont tous vieux et manquant d'énergie tout en rappelant que lui, il aura 60 ans bientôt et qu'il en arrache encore!




Le spectacle se clôt sur une performance que, à cause de mon manque de connaissance en mécanique, je vais avoir de la difficulté à décrire.
Disons qu'un monsieur-moustache, coiffé d'un masque à gaz fera tourner le pneu arrière de sa harley dans le vide jusqu'au point d'enfumer complètement le Centre Bell. Le tout sous les ordres d'un Dee Snider excité comme un enfant qui vient de recevoir un nouveau jeu.
Le public s'embrase, la salle bouillonne et empeste l'essence et le caoutchouc brûlé. Dee Snider reçoit une ovation, salue le public et quitte la salle.

On avait presque oublié que, dehors, il faisait -20...



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 27 janvier 2015 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Aerosmith
Aerosmith
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France


Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: