Retour à l'accueil
Live Reports :: Amnesia Rockfest 2014 (Jour 2)

Live report : Amnesia Rockfest 2014 (Jour 2)

Tous les concerts de Mötley Crüe Mötley Crüe [Heavy Metal]
Tous les concerts de Alice In Chains Alice In Chains [Grunge]
Tous les concerts de Joan Jett Joan Jett
Tous les concerts de Lagwagon Lagwagon [Autre]
Tous les concerts de All That Remains All That Remains [Metalcore]
Tous les concerts de The Used The Used
Tous les concerts de Cradle of Filth Cradle of Filth [Black Metal]
Tous les concerts de Primus Primus [Fusion]
Tous les concerts de Billy Talent Billy Talent [Autre]
Tous les concerts de Cypress Hill Cypress Hill
Tous les concerts de Obey The brave Obey The brave [Hardcore]
...
samedi 21 juin 2014 - Marina de Montebello, Montebello, Québec
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Amarilys Way




Il est 9h du matin, Montebello se réveille tranquillement, la journée d'hier a été plutôt agitée. Sur le site, 2h avant l'ouverture des portes, les employés ne chôment pas. Les festivaliers auront le plaisir de retrouver des lieux complètement nettoyés ainsi que des toilettes propres (celles-ci étaient régulièrement vidées durant la journée), c'est plutôt cool à constater.
La journée a déjà pas mal commencé pour certains, Anti-flag, Mass Murder Messiah, Throwdown se sont enchaînés. Tranquillement, le monde a commencé à remplir les lieux.




14 h 40 pile-poil, c'est The Used qui débute. Nos Américains d'Utah ont débarqué sur scène avec une bonne humeur plutôt contagieuse. Bert McCracken, le chanteur, a l'air plus qu'en forme. “In love and Death”, leur album de 2004 avait joué dans mes oreilles pendant quelque temps. Les voir ravive de bons souvenirs d'une vie passée. Le groupe ne date pas d'hier. Ils ont a présent 6 albums studio à leur actif dont un petit dernier « Imaginary Ennemy » qui est sorti en avril dernier. McCracken a tenu à remercier ses fans, car sans eux, ils ne seraient plus là. Une demande en mariage a été faite par un fan sur scène sous le regard attendrit du groupe et ... Elle a dit oui ! Tout à fait improbable mais complétement inoubliable pour le couple en tous les cas. Dans les 45 min de prestation, nous avons eu entre autres « Take it away », « Tast of ink », « Cry » ainsi qu'une intro reprise de Smell like Spirit de Nirvana en passant par du bon vieux Rage Against the Machine. Ils ont su conquérir leur public.




Despised Icon n'est plus, mais Alex Erin, l'un des deux chanteurs a débarqué avec son groupe Obey The Brave pour faire vibrer la scène Budweiser. Mi Québecois, mi Ontarien, le groupe s’est formé en 2012 et ils sont de plus en plus présents sur la scène Hardcore. Si vous n'étiez pas au Full Force Festival en Allemagne dernièrement, ne les ratez pas pour le Never Say Die tour en novembre prochain (petit chanceux). Découvert l'année dernière au Rockfest justement, ils détonnent pas mal. Circle pit, mosh, slam, tout est là. Nous avons même eu en petit bonus un titre de leur prochain album qui devrait sortir cette année. À la fin de leur prestation, Alex nous a gentiment accordé une petite interview de quelques minutes. Elle sera bientôt disponible sur Metalship. Allez, on garde la tête froide et on se dépêche de rejoindre la scène Jager. Pour All That Remains, les mots d’ordre sont: dynamisme et puissance. Ils avaient l'air heureux d'être parmi nous et ils ont bien su nous transmettre leur énergie. Growling et chants clairs, une recette qui marche les concernant.





Darkly Darkly Venus Aversa ...

Liferuiner est un groupe de hardcore straight edge canadien qui nous vient de Toronto. Je les ai découverts il y a quelques mois et j'ai beaucoup aimé leur album Future Revisionists sorti en 2013. J'étais bien contente de les voir sur la petite scène Mitch Lucker. Une prestation efficace et un public au rendez vous. Le chanteur finira dans le pit pour conclure leur prestation.

Pas de temps à perdre, j'ai un peu de chemin à faire entre la scène Mitch Lucker et la scène Jager pour aller retrouver les très emblématiques Craddle Of Fifth. Qui ne les connaît pas ? Qui n'a pas eu autour de lui quelques potes qui trippaient sur leur clip provocateurs ou leurs riffs de métal extrême ? En tout cas, en concert, ils ont du charisme à revendre et je n'ai pas été surprise de les voir débarquer tout en cuir, le visage maquillé en blanc. Le soleil tapait en plein sur la scène Jager, ce qui n'a pas dû être évident pour eux...J'ai eu un peu de mal à distinguer les différents titres car tout semblait s'enchaîner et les cris de Dani semblaient très similaires d'une chanson à l'autre. Cependant, les fans étaient nombreux. Ils se sont fait couper, car Primus commençait sur la scène d'à côté, un peu frustrant, je dois dire...





I Love Rock N' Roll !

Comment passer de métal extrême à du rock n' roll en l'espace d'une heure...Ba oui, c'est bien cela la magie du Rockfest...
Joan Jett, notre rockeuse Américaine légendaire était là avec les Blackhearts pour nous offrir une belle prestation rock et un retour dans les années 80 avec les reprises de « Crimson & Clover », « I Love Rock N' Roll » et leur hit « I Hate Myself For Loving you ». La foule était nombreuse, tout le monde reprenait en cœur les différents titres et Joan était souriante. « Cherry Bomb » et « Bad reputation » ont fait également partie de leur setlist.

Une petite pause s'impose avant de poursuivre avec Billy Talent. Je les ai découverts l'année dernière grâce a un ami Québécois qui mettait « Nothing to Lose» à fond dans sa caisse. 4 mois plus tard, je les voyais au Métropolis en octobre dernier avec Anti-flag (http://fr.metalship.org/livereports/434), et je dois avoué que j'ai plutôt été subjugué par l'énergie de nos Canadiens mais plus particulièrement celle de Benjamin Kowalewicz, le chanteur. Les voici à présent au Rockfest dans les têtes d'affiche de cette année et je ne voulais pas manquer ça, un peu comme le public qui était plus vivant que jamais. Sympathique, aux diverses expressions faciales, ils savent communiquer leur bonne humeur. Benjamin a pris la parole pour nous avouer qu'ils n'auraient jamais existé sans les influences de Misfits, de Dead Kennedys et d'NOFX qui étaient parmi nous au Rockfest. Leur prestation fut un succès, mais gardons un peu d'énergie pour Alice in Chains car la journée n'est pas encore terminée.

Perdre un membre n'est pas évident surtout quand il s'agit du chanteur. Alice in Chains est l'un des rares groupes qui a réussi à se recréer une identité avec William Duval et à garder des performances tout aussi exceptionnelles. La foule était en délire et il y avait de quoi. Dans un beau jeux de lumière, le groupe nous a interprété entre autres Again, Hollow, Nutshell, et nous a tranquillement laissé sur Rooster.





Caprices de star

Danzig et Mötley Crüe
Même si je ne suis pas encore habituée aux caprices, aux exclusivités et au contrôle d'image, il faut dire que j'ai bien été servie avec ces deux groupes.
L'un nous a virés du pit photo comme des mal propres et l'autre ne nous a juste pas invité à photographier leur spectacle d'adieu....
Qu'importe après tout, ce sont des choses qui arrivent et je ne reviendrais pas sur leur performance que j'ai gentiment esquivé.





Et puis finalement, le mot de la fin....

Deux jours de pures folies auditives qui sont sur le point de s'achever. La fin de semaine a été riche en émotion, en bière et en coups de soleil. Car il faut le dire, Montebello a brillé sous un beau soleil éclatant. Malgré quelques petits désagréments de communication avec certains grands groupes nous concernant, tout, c'est bien déroulé et les efforts se sont constatés. Les agents de sécurité ont eu du fil à retordre car le public semblait survolté tout autant que les membres des bands qui nous ont offert pour la plupart des prestations remarquables. Les slams n'en finissaient plus, la joie et la bonne humeur était également au rendez-vous. Le défi a été relevé dans sa globalité, et c'est avec impatience que nous attendons la 11em édition en 2015, car comme nous l'a révélé Alex Martel lors de son discours juste avant le passage de Blink 182, il y aura bel et bien une nouvelle édition pour l'année prochaine que nous ne manquerons pas.

Oo Remerciements tout particulier à l'Institut Grasset Oo



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 7 juillet 2014 par Amarilys.way
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Mötley Crüe
Mötley Crüe
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Jar of Flies
Jar of Flies
1994

Chronique de Dirt
Dirt
1992

Chronique de Sap
Sap
1992

Chronique de Facelift
Facelift
1990

Alice in Chains
Alice in Chains
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Lagwagon
Lagwagon
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Fall of Ideals
The Fall of Ideals
2006

All That Remains
All That Remains
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Primus
Primus
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Fusion
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Billy Talent
Billy Talent
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Autre
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Obey The Brave
Obey The Brave
Voir la page du groupe
Création : 2012
Genre : Hardcore
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Messiah
Messiah
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Death Metal
Origine : Suisse


Albums chroniqués :
Chronique de In Utero
In Utero
1992

Chronique de Nevermind
Nevermind
1991

Nirvana
Nirvana
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Misfits
Misfits
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: