Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2014 - J2 - Temple

Live report : Hellfest 2014 - J2 - Temple

Tous les concerts de Gorgoroth Gorgoroth [Black Metal]
Tous les concerts de Eluveitie Eluveitie [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Tsjuder Tsjuder [Black Metal]
Tous les concerts de Shining Shining [Black Metal]
Tous les concerts de Mgla Mgla [Black Metal]
Tous les concerts de Trollfest Trollfest [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Temple Of Baal Temple Of Baal [Black Metal]
Tous les concerts de Skyclad Skyclad []
samedi 21 juin 2014 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Nefarium

Premier concert du samedi sous la Temple avec les Italiens de Nefarium. Une déco de scène remplie avec des étendards, des drapeaux sur les baffles, des croix renversées et des cornes de bouc. Relativement peu de monde a fait le déplacement vu l'heure matinale. Une intro nous met dans l'ambiance et le groupe arrive sur scène. Sur le premier morceau le son manquera de guitare mais le problème sera rapidement réglé. Le light show est plutôt sympa même s'il est difficile d'avoir un aperçu vraiment clair avec la lumière du jour. C'est du black classique et déjà vu mais il est bien fait et la prestation scénique du groupe, particulièrement celle du bassiste donnera envie d'avoir un peu plus que la demie heure de jeu qui leur est accordée. La tente se rempliera d'ailleurs relativement bien en peu de temps pour venir assister au set des Italiens.

Chroniqueur : Camulus





Temple of Baal

C'est maintenant le tour aux Parisiens de Temple of Baal de monter sur les planches de la Temple. Seul le chanteur est maquillé avec un paint un peu minimaliste, du noir autour des yeux uniquement. Niveau son on retrouvera le défaut de cette Temple avec trop de basse, une guitare lead trop faible et la chant principal un peu trop bas selon moi qui est rattrapé par les back vocal sur certains morceaux. Sur scène ça bouge plutôt pas mal et on sent le groupe en confiance devant cette tente moyennement remplie. Un concert qui a été très apprécié des fans du groupe et du genre.

Chroniqueur : Camulus





Trollfest

Prenez une poignée de musiciens norvégiens, fans de Metal, faites les (beaucoup) boire, donnez leur envie de former un groupe, et vous obtenez Trollfest. Le combo d'Oslo distille depuis 2003 une musique complètement déjantée et propice à toute forme de beuverie. Aussi, n'est-il pas surprenant que le public soit venu en nombre sous la Temple pour juger des qualités live de ce groupe.
Si vous avez vu le clip de leur dernier single Kaptein Kaos, dites vous que les Norvégiens jouent sur scène comme ils jouent dans ce clip. Des mouvements grotesques, une très grosse dose d'humour, beaucoup d'énergie à revendre... Les musiciens se donnent à fond, permettant ainsi d'oublier en parti un son assez brouillon - et visiblement récurrent dans la Temple - qui dessert leur musique.
L'enthousiasme communicatif de Trollfest fait vite réagir le public, et cela se traduit notamment par un nombre tout bonnement ahurissant de slams, la sécurité se retrouvant très rapidement débordé.
Un concert dans la joie et la bonne humeur, qui restera sûrement comme l'une des performances les plus explosives du Hellfest cette année.

Chroniqueur : Jeckills





Borgne

Programmés au dernier moment suite à l'annulation de MGLA, les Suisses de Borgne investissent la Temple en ce début d'après-midi face à un public plutôt nombreux, venu saluer le géniteur de l'excellent "Royaume des Ombres", sorti il y a deux ans.
Aucune communication avec le public, le concert démarre immédiatement. On notera que le groupe se produit sans batteur, les percussions étant émulées par une boîte à rythme programmée, qui devient très vite éreintante, du fait de ses sonorités très artificielles et de sa place bien trop importante dans le mix.
Le concert de Borgne se fera donc avec un son très mauvais, les claviers s'avèrent difficilement audibles, tout comme la basse. Les guitares arrivent à surnager par dessus la boîte à rythme, mais sont bien trop stridentes. Seule la voix s'en sort correctement, et il faut reconnaître qu'Ormenos, le multi-instrumentiste à la tête de Borgne, est un excellent vocaliste, aussi bien en studio que sur scène.
La prestation, quand à elle, est extrêmement statique. A part quelques têtes qui remuent chez les guitaristes, le groupe reste extrêmement statique (Ormenos conservera la même posture durant tout le concert) et la communication avec le public est inexistante.
Ce concert de Borgne s'avère donc plutôt décevant en tout point, et c'est finalement sans regrets que l'on voit le groupe quitter la scène.

Chroniqueur : Jeckills


Ajout de Camulus :
Le groupe arrive dans avec une lumière rouge qui berce la scène et on remarque de suite le maquillage très sombre des membres du groupe et également la présence d'une boîte à rythme à la place d'un batteur. Le son est dès le début du set très mauvais à cause de la boîte à rythme qui est beaucoup trop forte et rend les mélodies des guitares lointaines. C'est lourd, c'est carré et on sent la maîtrise du groupe. Rien d'extraordinaire pour remplacer Mgla donc mais un set carré et maîtrisé malgré les énormes problèmes de son.





Skyclad

Le Temple, en ce samedi, s’est offert une myriade de groupes folk. Et comment ne pas commencer le programme avec les initiateurs du genre, en plein milieu des années 80, lors que le trash et le glam étaient au sommet de la gloire?
Skyclad, fondé sur les ruines de Sabbat, une formation de thrash justement, s’est donc mis à jouer avec un violon et a entonné des airs celtiques. C’est catchy, festif et entraînant. Malheureusement, le côté rock breton a suscité un peu d’interrogation aux festivaliers : avaient-ils vraiment leur place sur la scène du Temple ?

Chroniqueur : Arnaud

En bonus, le live filmé par Arte Live :


Photo Photo Photo



Shining

Le public se masse devant la Temple bien avant le début du set pour assister au concert de Shinning. Les soucis de son dûs à trop de basse sont toujours présents sur cette scène et le chant sera un peu faible au début du concert mais dans l'ensemble nous pourrons profiter d'un son confortable. Sur scène on retrouve toujours le contraste entre Niklas et ses musiciens qui ont plus tendance à jouer les poseurs. Le light show sera calme mais les spots blancs nous feront encore une fois mal aux yeux. La setlist laissera les fans du groupe sur leur faim car elle sera plus axée sur les morceaux récents. Niklas dédicacera un morceau à Benighted et une bonne partie du public s'attendra à un duo avec Famine de Peste Noire pour Terre des Anonymes mais le morceau ne fait apparemment pas (plus) partie de la setlist, peut-être à cause des caméras d'Arte qui filment et retransmettent le concert... Et le concert finira donc plus de 10min avant l'heure annoncée sur le running order.

Chroniqueur : Camulus




Et voici la vidéo du live de Shining, filmé par Arte Live :




Setlist de Shining, Hellfest :
1. Han som hatar människan
2. Förtvivlan, min arvedel
3. Människa o'avskyvärda människa
4. Låt oss ta allt från varandra
5. For the God Below

Photo Photo Photo



Tsjuder

C'est au tour de Tsjuder de faire se masser le public devant la scène de la Temple pendant que Gorguts joue sous la Altar. Des demi drapeau Norvégiens placés sur des étendards de chaque côté de la scène de sorte à former une croix renversée et des drapeaux sur les baffles constitueront le visuel scénique du groupe. Le son est plutôt bon dès le début même si certaines mélodies sont parfois peu audibles. Sur scène, on retrouve la prestation habituelle du trio Norvégien, ça bouge bien et le batteur a une vraie présence scénique. Les lights viennent soutenir à merveille la puissance du set, qui sera d'ailleurs un des rare à ne pas souffrir du son des balances sur la Altar du fait que, comme à leur habitude, le set ne comporte quasiment aucun blanc entre les morceaux. Niveau setlist il y a de quoi ravir tout le monde, on aura même droit à un morceau du prochain album (qui présage encore un super album) et le groupe finira comme à son habitude sur sa cover de Sacrifice de Bathory. Un des concerts qu'il ne fallait pas manquer de ce Hellfest 2014.

Chroniqueur : Camulus


Prestation live de Tsjuder filmée par Arte Live :


Setlist de Tsjuder au Hellfest :

1. The Daemon Gate
2. Helvete
3. The Daemon Throne
4. Kill for Satan (The King's Birth)
5. Ghoul
6. Mouth of Madness
7. Slakt
8. Unholy Paragon
9. Demonic Supremacy
10. Malignant Coronation
11. Sacrifice





Eluveitie

Place aux Suisses d'Eluveitie sous la Temple. La foule est massée devant la scène et emplira la tente quasiment jusqu'à la Altar. Sur scène on retrouvera les deux étendards classiques du groupe au motif celtique avec le E d'Eluveitie dans la partie inférieure. Le concert sera pour beaucoup l'occasion de découvrir leur nouvelle violoniste. Sur scène, les guitaristes seront plutôt statiques et la nouvelle violoniste n'aura pas la prestance de l'ancienne. Au niveau du son, c'est plutôt correct mais j'aurais tout le concert un problème avec le son des flûtes qui sonneront plus comme des flûtes d'écoliers (et que l'on entendra pas du tout par moment) que leur contrepartie sur album ou leur son habituel en live. Le choix des couleurs des lights ne colle pas toujours à l'ambiance malgré un light show vraiment dans l'ambiance des morceaux. Niveau setlist le groupe piochera exclusivement dans les derniers albums et délaissera complètement les grands classiques du groupe. Ils nous offriront un morceau issu de leur prochain album à paraître début Août, laissant comme une impression que le groupe tente de faire les choses à la sauce mainstream dans la folk actuelle, plutôt qu'à la manière propre à leurs débuts. Je suis personnellement déçu du concert mais les festivaliers ont scandé et ovationné le groupe jusqu'au bout de la Altar certains refrains du groupe, semblant réellement apprécier le show. En bref, un excellent concert pour les fans du groupe et du genre si l'on oublie les quelques soucis de son.

Chroniqueur : Camulus




Prestation live de Eluveitie filmée par Arte Concert :




Setlist de Eluveitie :

1. Helvetios
2. Nil
3. Thousandfold
4. Luxtos
5. Inis Mona
6. Gray Sublime Archon
7. Neverland
8. A Rose for Epona
9. The Siege
10. Meet the Enemy
11. Quoth the Raven
12. King
13. Havoc





Gorgoroth

Ce soir c'est une des têtes d'affiche black metal du festival que nous allons retrouver avec les Norvégiens de Gorgoroth. C'est une tente entièrement bondée qui attend le groupe et les appelle en voyant que c'est déjà l'heure et que personne n'est encore sur scène. On verra la première utilisation du 666 qui trône au dessus de la Temple, de très mauvais goût d'après moi, et un «hell» avec des croix renversées affichées avec les panneaux de lights au fond de la scène. Pour moi c'est un début d'un goût plutôt douteux qui ne laisse pas forcément présager que du bon pour le set des Norvégiens. Le groupe arrive enfin sur scène sur une marche funèbre et dans une ambiance rouge et on se demande de suite ce que le bassiste fait là. Il n'a absolument pas la tête de l'emploi et sa tenue de scène est plus ridicule qu'autre chose... On aura droit à un light show plutôt plat qui ne viendra pas donner de puissance au set qui en manque déjà pas mal, c'est un peu dommage... Le bassiste semble cumuler les problèmes techniques en début de set avec des interventions à répétition d'un technicien sur son matériel. Seul Hoest qui tient le chant pour le groupe se montrera un minimum dynamique sur scène avec un jeu de scène qui le caractérise bien mais qui sera beaucoup plus pauvre que ce que l'on a pu voir de lui avec Taake. Il semble d'ailleurs exaspéré, peut-être en raison des nombreux soucis de son qui ne feront qu'empirer au fur et à mesure que le concert avancera. Un concert très attendu qui en aura déçu plus d'un à mon avis.

Chroniqueur : Camulus



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 6 juillet 2014 par NanoRoux
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Gorgoroth
Gorgoroth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Eluveitie
Eluveitie
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Legion Helvete
Legion Helvete
2011

Chronique de Legion Helvete
Legion Helvete
2011

Chronique de Desert Northern Hell
Desert Northern Hell
2004

Tsjuder
Tsjuder
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Shining
Shining
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Mgla
Mgla
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Black Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Trollfest
Trollfest
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Pagan/Folk
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Lightslaying Rituals
Lightslaying Rituals
2009

Temple of Baal
Temple of Baal
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Skyclad
Skyclad
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre :
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Sabbat
Sabbat
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Black Metal
Origine : Japon


Albums chroniqués :
Chronique de Necrobreed
Necrobreed
2017

Chronique de Carnivore Sublime
Carnivore Sublime
2014

Chronique de Asylum Cave
Asylum Cave
2011

Chronique de Icon
Icon
2007

Benighted
Benighted
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Peste Noire
Peste Noire
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Black Metal
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Colored Sands
Colored Sands
2013

Gorguts
Gorguts
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Altar
Altar
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : Pays-Bas


Sacrifice
Sacrifice
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de Nordland II
Nordland II
2003

Chronique de Nordland I
Nordland I
2002

Chronique de Hammerheart
Hammerheart
1990

Chronique de Blood Fire Death
Blood Fire Death
1988

Bathory
Bathory
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Satan
Satan
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Law of the Blade
Law of the Blade
2002

Paragon
Paragon
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne


Raven
Raven
Voir la page du groupe
Création : 1974
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Noregs Vaapen
Noregs Vaapen
2011

Taake
Taake
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: