Retour à l'accueil
Live Reports :: No Fear Energy Music Tour

Live report : No Fear Energy Music Tour

Tous les concerts de Lamb Of God Lamb Of God [Metal]
Tous les concerts de Children Of Bodom Children Of Bodom [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Municipal Waste Municipal Waste [Thrash Metal]
Tous les concerts de As I Lay Dying As I Lay Dying [Metalcore]
Tous les concerts de God Forbid God Forbid [Metalcore]
vendredi 17 avril 2009 - Cepsum (complexe sportif de l'université de Mtl), Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Photo
The mother fuckin' crowd

Tonight, Tonight!

Aujourd’hui en ce 17 Avril, je dois, pour la deuxième fois me rendre au CEPSUM pour un show et un programme de soirée bien chargé…
Ce soir, Children Of Bodom, As I Lay Dying, God Forbid et Municipal Waste ouvrent pour Lamb Of God
Au programme; une interview avec Henkka (que vous pouvez retrouver ici : http://metalship.org/interviews/41-Children_Of_Bodom), puis un énorme concert.... du lourd en prévision...
Nous n'avions rendez-vous pour l'interview qu'à 7:00, le temps pour nous de rentrer dans la salle pour jeter un œil à Municipal Waste qui était en train de faire chauffer le CEPSUM...





Fin du set d'As I Lay Dying

Une fois l’interview terminée, des autographes signés et le matériel remballés, nous sommes de retour dans la salle où As I Lay Dying approche de la fin de leur set (l'interview nous ayant fait manqué God Forbid). J’avais énormément de mauvais préjugés sur ce groupe, mais en fait, il y a eu quelques chansons qui m’ont fait revoir mes théories…
Derrière le petit fond de scène de As I Lay Dying, on voit dépasser de tous les côtés l’immense rideau Blooddrunk de Children Of Bodom qui s’apprêtent à faire bouillonner la salle.
Dans le public, un peu de tout, du kids fan de COB et de Lamb Of God, les émos venus spécialement pour As I Lay Dying, et les métalleux classiques, juste venus assister à un très bon concert.





Photo
Children Of Bodom: Alexi Laiho

Children Of Bodom!!

Je laisse ma petite sœur sur les gradins et me dirige vers le photo-pit, Children Of Bodom débarque.
Je suis la seule dans le pit, et je ne m’en plaindrais pas. Héhé…
Les premières notes de la Bodom Night sortent, les filles du premier rang se mettent à hurler… Jaska débarque le premier, les bras en l’air, horns-up ! Suivit de Janne, Roope, Henkka et, finalement monsieur Laiho…derrière moi, le public se transforme en celui de Tokio Hotel… les filles hurlent… et c’est assez drôle !
La chanson se termine et le groupe enchaine avec Hate Me ! Puis, Hellhounds on my Trail, issue de Blooddrunk… Pour ceux qui ne l’auraient pas compris, la star ici, c’est Alexi… le jeu de lumière n’était axé que sur lui, ce qui rendait les photos des autres gars plutôt difficiles.
Il est le centre de tout, et tout le monde n’a d’yeux que pour lui…c’est bien dommage. A part ça, le son était excellent, on entendait tout et tout le monde.
Me dirigeant du côté d’Henkka pour quelques photos, mon visage semblait compressé par les vibrations des basses…son puissant, belles lumières (quoiqu’un peu trop axées sur Alexi) et merveilleux set-list.




Photo
Children Of Bodom: Alexi Laiho
Le groupe enchaine de gros gros classiques et je joue des coudes pour retourner à ma place dans les gradins sur un air de Angels Don’t Kill… Une fois assise, c’est le son d’une de mes chansons préférées, Bodom Beach Terror qui fait vrombir le Cepsum après un discours en français de la part d'Henkka (il avait fait des révisions avec nous durant l’interview)…. Le groupe continu son chemin, et le moment le plus fort du concert sera pendant In Your Face, où tout le monde se donne à fond…
Children Of Bodom terminera son set avec Blooddrunk suivie de Downfall,
Children Of Bodom, c’est dans la poche, et c’était impeccable, tellement mieux que le premier concert que j’avais vu d’eux !
Maintenant la foule s’intensifie, et l’atmosphère chauffe doucement, Lamb Of God se prépare à grimper sur scène.





Photo
Lamb Of God: Randy!

Lamb Of God! Lamb Of God! Lamb Of God!

Je retourne à ma place dans le photo-pit, et retrouve, cette fois-ci, bon nombre de photographes, dont tous ceux qui étaient là pendant Rise Against !
L’intro de The Passing résonne, la foule hurle et la scène s’éclaire de couleurs chaudes…
Puis le groupe rentre sur scène au son de In Your Words… prendre des photos à ce moment là s’avéra quelque peu difficile étant donné que cette chanson donne envie de courir partout, bras en l’air et de hurler les paroles à tue-tête… je me contiens donc…
La scène s’éclaire, et on constate un décor plutôt bien foutu, une immense sorte de pierre tombale orne le fond de la scène, avec le logo du dernier opus du groupe, Wrath, en guise d’inscription. La batterie se trouve sur un promontoire et est bien éclairée.
Randy est l’un des mecs le plus chiants que j’ai eu à photographier…je trouvais que Tim Mc Ilrath était déjà hardcore, mais alors Randy bat tous les records (ouah. Je fais des rimes.) ; il court, tout le temps, partout, dans tous les sens. Et…il ne s’arrête jamais. Sauf à quelques rares occasions où il est venu headbanger comme un dingue devant moi éclaboussant tous les photographes avec ses cheveux sur lesquels il vidait une bouteille d’eau complète toutes les 30 secondes.
Set To Fail résonne, et Randy est déjà complètement en sueur…s’en suivra l’énormissime Walk With Me In Hell, durant laquelle la scène sera éclairée de rouge bordeaux et d’orange vif…on s’y serait presque cru !





Now You've got Something To Die For!

Je retourne m’assoir et écoute attentivement Hourglass puis la boucherie commence à se faire sur Now You’ve Got Something To Die For… qui sera repris en cœur par le public. Puis, Lamb Of God nous sort un petit classique de derrière les fagots hurlant l’arrivée de l’une de leur meilleure chanson : Ruin.
Randy nous fera de petits speech de remerciements tout au long du set, il nous demandera de faire du bruit, fera de nombreux appels au chaos, demandant à voir le plus gros circle-pit de toute la tournée. J’ignore si les gens de Montréal on donné à Randy ce qu’il voulait, mais, la fosse ressemblait à un gigantesque bol de céréales qu’on remuerait à vitesse grand V.
Un semblant de calme apparaît avec les chansons Grace et Reclamation et leurs intro douces et magnifiques…




Je m’arrête de vivre pendant le temps de la chanson Broken Hands, qui est probablement ma Lamb Of God song préférée… interprétation énorme, son magnifique…un pur bonheur.
Ma petite sœur me fera la remarque « hey t’as vu, quand il se met à gueuler, on dirait un jaguar… » Et après écoute, je me dis que ma frangine de 13 ans a tout à fait raison.
Lamb Of God, live, c’est du très très lourd, parce qu’ils sont très très bons…




Le show prend un petit gout de fin sur l’absolu, le terrible, l’énorme, l’orgasmique Redneck…interprété à la perfection, le morceau est juste une énorme tuerie. Et le groupe nous laissera sur Black Label…après nous avoir fait acclamer les mecs de la sécurité, les groupes d’ouverture, et nous-mêmes…




Lamb Of God quitte la scène, les lumières se rallument, laissant place à une dévastation totale de la salle, les gens dans la fosse ressemblent à des morts, mais le sourire s’étend d’une oreille à l’autre sur le visage de tout le monde. Il est temps de prendre le métro, et, une fois dans la station Edouard-Montpetit, tous les gens sur les quais commenceront à hurler « Lamb Of God ! Lamb Of God ! »… toute la station résonnaient des cris de fans visiblement comblés.
Superbe concert, à refaire d’urgence…et ne jamais hésiter à aller voir Lamb Of God !
…Enjoy !



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 18 avril 2009 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm und Drang
VII: Sturm und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Concerts:
Rapports de concerts:

Municipal Waste
Municipal Waste
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Powerless Rise
The Powerless Rise
2010

Chronique de An Ocean Between Us
An Ocean Between Us
2007

As I Lay Dying
As I Lay Dying
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Equilibrium
Equilibrium
2012

God Forbid
God Forbid
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de One With The Underdogs
One With The Underdogs
2004

Terror
Terror
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Rise Against
Rise Against
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Autre
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: