Retour à l'accueil
Live Reports :: Alice In Chains

Live report : Alice In Chains

Tous les concerts de Alice In Chains Alice In Chains [Grunge]
Tous les concerts de Monster Truck Monster Truck
lundi 15 juillet 2013 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




En ce 15 juillet 2013, Montréal est bouffée par une vague de chaleur digne des plus grandes forêts tropicales. Donc, vu que nous sommes des gens pleins de bonne volonté, nous nous sommes dit «et si on allait passer la soirée entassés les uns sur les autres dans une salle de spectacle sold out?».

C’est comme ça que j’atterri au Métropolis pour assister à la prestation des légendaires Alice In Chains.
Lors de leur dernier passage à Montréal, j’étais ressorti de la salle avec le souffle coupé et des larmichettes dans les yeux tant leur prestation m’avait secouée.




Je n’avais même pas d’attentes pour le show de 2013, leur dernier show avait été tellement extraordinaire que même s’ils avaient joué du grand n’importe quoi en crachant sur le public, j’aurais trouvé ça merveilleux.

Mais Alice In Chains débarque avec une nouvelle galette, The Devil Put Dinosaurs Here, solide comme du béton, superbement produite. Le groupe est resté fidèle à lui même, en ajoutant une petite dose de lourdeur dans les nouveaux morceaux, conservant cette puissance type «tondeuse à gazon» et des vocals assurés par un William DuVall en très grande forme




Le sol du Métropolis est encore couvert des petits confettis du show de la veille (à savoir le concert «secret» des Guns N Roses), mais la salle en elle même est comble. Les balcons sont pleins, le parterre est comprimé et il en est presque difficile de respirer. Le groupe rentre sur scène sous un tonnerre d’applaudissement et enchaîne giga tube, sur giga tube. Mêlant très astucieusement le nouvel album aux anciens morceaux, Alice In Chains réussi à délecter un public presque plus bruyant que le groupe lui même. Les refrains sur hurlés à tue-tête en même temps que le band. Et dès le début du spectacle, Alice In Chains mettra le paquet. Check My Brain, Them Bones, et un grand coup de Dam That River.
Le groupe donnera aussi du souffle à la performance en glissant ça et là quelques douceurs comme Your Decision ou la sublime Nutshell, reprise en coeur par un public ému, comme la dernière fois. Et comme la dernière fois, on ne peut qu’être impressionné par William DuVall qui fait honneur absolu à Layne Staley, la voix originale d’Alice In Chains. DuVall respecte le caractère initial du groupe tout en ajoutant sa propre marque de fabrique. Naturellement, le mélange vocal de William DuVall et de Jerry Cantrell fonctionne à la perfection, et Alice In Chains peut se vanter d’avoir réussi la combinaison absolue.




Les musiciens restent néanmoins assez statiques sur scène, et je ne peux m’empêcher de penser que pour quelqu’un qui ne connaît pas bien le groupe, la prestation peut manquer un peu de tonus. Mais malgré tout, les puissants visuels projetés sur des écrans géants en arrière du groupe viennent compenser leur manque de mouvement. Le show touche à sa fin au son de Last Of My Kind, Voices et la classique Would?
Le rappel nous sera donné en trois temps, avec No Excuses, Man In The Box (naturellement), où tout le monde criera le refrain à plein poumons, et la parfaite Rooster.
Alice In Chains quitte la scène après un salut chaleureux, et le groupe semble satisfait de la dynamique du public de Montréal, dernière date de leur tournée.
Une fois encore, je ressors totalement subjuguée par la qualité du spectacle que ce groupe peut offrir. La seule chose qui aura rendu le show moins agréable que la dernière fois aura été la chaleur difficilement supportable à l’intérieur du Métropolis. Mais sinon, rien à redire, Alice In Chains reste définitivement dans mes plus gros coups de coeur... Déjà hâte au prochain spectacle!!

Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 21 juillet 2013 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Jar of Flies
Jar of Flies
1994

Chronique de Dirt
Dirt
1992

Chronique de Sap
Sap
1992

Chronique de Facelift
Facelift
1990

Alice in Chains
Alice in Chains
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de In Utero
In Utero
1992

Chronique de Nevermind
Nevermind
1991

Nirvana
Nirvana
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Ten - Legacy edition
Ten - Legacy edition
2009

Pearl Jam
Pearl Jam
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Crossfade
Crossfade
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Nickelback
Nickelback
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Grunge
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Hoobastank
Hoobastank
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Grunge
Origine : États-Unis


Puddle Of Mudd
Puddle Of Mudd
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Grunge
Origine : États-Unis