Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2013 - J3 - Temple

Live report : Hellfest 2013 - J3 - Temple

Tous les concerts de Leprous Leprous [Metal Progressif]
Tous les concerts de Svart Crown Svart Crown [Black Metal]
Tous les concerts de Inquisition Inquisition [Black Metal]
Tous les concerts de Seth Seth [Black Metal]
Tous les concerts de Ihsahn Ihsahn [Metal Progressif]
Tous les concerts de Korpiklaani Korpiklaani [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Dark Funeral Dark Funeral [Black Metal]
Tous les concerts de Marduk Marduk [Black Metal]
Tous les concerts de Cradle of Filth Cradle of Filth [Black Metal]
dimanche 23 juin 2013 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Guillaume Catella




Svart Crown

Direction la Temple pour le set des niçois de Svart Crown. Peu de monde sous la tente pour les accueillir et c’est bien dommage encore une fois… Un concert plein d’énergie et des musiciens qui se donnent à fond sur scène. Leur son, bien qu’encore une fois légèrement surchargé en basse, ne sera pas trop mal dans l’ensemble ce qui permettra de profiter pleinement des morceaux et de la puissance du concert que nous offre le quatuor.

Rapport : Camulus

Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Inquisition

Voici venu l’heure des Américains d’Inquisition et c’est devant une tente relativement pleine que le duo arrivera pour démarrer son concert. Le groupe bénéficiera d’un light show sympa et de ce qui aura été pour moi le meilleur son du festival, ce qui est lié, je pense, au fait qu’ils n’aient pas de bassiste sur scène. Tout est donc réunis pour apprécier au mieux le set du groupe. Du concert émanera une ambiance froide et malsaine et Dagon, seul au centre de la scène, se montrera très imposant et partira sur un ‘‘Praise Satan’’. Un concert qu’il ne fallait donc manquer sous aucun prétexte, qui ravira les fans et qui aura sûrement conquis plus d’un curieux venu assisté au concert. Seul point négatif : la durée … quand le groupe quitte les planches on en voudrait encore et encore.

Rapport : Camulus





Seth

C’est maintenant pour aller voir Seth que je me rends sous la Temple. Des étendards aux couleurs du dernier album du groupe ‘‘The Howling Spirit’’ sont présents de chaque côtés de la scène. Le son du groupe sera entaché par le problème récurrent de cette scène, à savoir trop de basse… La tente est moyennement remplie pour le set des Français qui nous serviront un concert puissant, digne de ce que l’on pouvait attendre d’un des piliers du black metal français. Eric, alias Black Messiah, fais preuve d’une excellente prestance et remerciera plusieurs fois le public d’avoir répondu présent. Le groupe ne laissera pas les fans en reste et jouera quelques classiques comme ‘‘Die Weihe’’ ou ‘‘A la mémoire de nos frères’’. Un concert qu’il ne fallait pas manquer.

Rapport : Camulus

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Ihsahn

Un tour du côté de la Warzone avec Le Bal des Enragés me convainc que ce n’est pas ma tasse de thé et je profite d’une pause déjeuner avant d’aller voir le maître Ihsahn marquer de son empreinte originale le Temple.
Grande attente de la part du public Black Metal mais aussi plus largement, car la musique du norvégien est très variée et très recherchée. L’attitude et le look des musiciens en dit déjà long : cheveux courts, pas de maquillage et profil assez jeune. Ihsahn, queue de cheval et lunettes de soleil. On est face à une musique moderne, qui s’assume comme tel, loin des codes de l’Art Noir. Eremita n’ayant pas encore été assez dégusté par mes soins, je ne saurai vous parler des morceaux joués ce jour-là. After et AngL ont cependant eu leur part de gloire, le chant clair magnifique assuré par le claviériste fait son effet, face à la voix plus particulière d’Ihsahn. Le show est simple, beau et classe à souhait, et si le saxophoniste de Shining n’est pas présent, c’est un sample qui l’assure, histoire de ne pas perdre en impact. Du grand art.

Rapport : Prométhée





Korpiklaani

C’est l’heure de Korpiklaani et de ses 50 minutes de folk metal. Depuis la dernière fois que je les ai vu en concert, il y a eu du changement, déjà niveau line-up, changement de violoniste et d’accordéoniste, ensuite, Jonne semble avoir abandonné la guitare sur scène pour ne garder que le chant. La tente est blindée pour accueillir les finlandais. J’ai décidemment décroché de Korpiklaani depuis qu’ils ont lâchés leurs influences shamaniques pour se tourner vers la musique qui ne parle plus que d’alcool et la musique qui rapporte… Ils ne bénéficient même pas d’un bon son et il est très difficile de distinguer les mélodies du vilon… On aura le droit aux classiques qui parlent d’alcool (Beer beer, Wooden Pints, etc) et à beaucoup de nouveaux morceaux. Les gens sont donc présent pour la ‘‘Fête à la saucisse’’ qu’offre le groupe plus que pour la musique qu’ils font… Un concert que j’oublierais donc vite pour garder à l’esprit ceux du groupe fin 2008, début 2010 qui étaient les derniers valables à mes yeux…

Rapport : Camulus




Autre chronique de Korpiklaani par Prométhée :

Concert type de festival avec Korpiklaani, le groupe étant le patron du Folk Metal jovial et assumé question second degré. Chopes à la main, le public rassemblé boit au rythme des assauts bas du front de Korpiklaani, heureusement assistés d’un accordéon et d’un violon qui apportent un cachet irrésistible à l’ensemble.
Difficile pour le coup de ne pas être heureux devant une telle démonstration de bons vivants venus pour boire et faire la fête. Korpiklaani est un groupe de live, assurément, et même si tous ses morceaux se ressemblent, on détachera « Beer Beer » du lot, attendu par les soiffards venus chercher une vraie occasion de remplir leurs cornes.

Rapport : Prométhée

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Dark Funeral

Toujours sous la Temple, autre cas en live : Dark Funeral. Retour donc de Caligula au chant après un bref passage de Nachtgarm (Negator). Je ne suis gère étonné de voir que la tente n’est que peu rempli pour le show des suédois car bien que fan sur album, je trouve ça plats et ennuyeux en live. Encore une fois un son gâchés par les basses (on va finir par s’y habitué un jour peut-être)… Le groupe arrive avec ses tenues de scènes habituelles, maquillé et nous offrira un set classique de Dark Funeral. Je dirais que les plus à même d’apprécier le concert seront les batteurs car mis à part ça le son est plat, et le concert n’a aucun impact ni aucune puissance… Définitif donc Dark Funeral vient de gâcher sa dernière chance de me voir continuer d’assister à leurs concerts. Je ne recommande pas…

Rapport : Camulus

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Marduk

Au tour de Marduk de monter sur les planches de la Temple. Deux étendards ornés d’un loup sur fond de pentacles occupent chaque côtés de la scène avec en fond un back-drop avec le logo du groupe, back-drop quelque peu caché par la batterie. Eux aussi je les attends sur scène aux vues des déceptions de la journée…
Et c’est donc parti pour une heure de black metal rapide, brutal et percutant. Rapidement je me rends compte que le groupe a ajouteé des morceaux récents à sa set-list et donc que leur show sera varié entre morceaux percutant et rapide et morceaux plus calme, presque posés. Le set des suédois sera donc convainquant, même si il sera beaucoup plus calme que prévu. Seul regret pour ma part, l’absence de la set-list de quelques classiques dont le culte ‘‘Panzer Division Marduk’’ ou encore ‘‘Throne of Rats’’.

Rapport : Camulus





Cradle of Filth

Voici en bonus les photos de Cradle of Filth.

Setlist :

Tiffauges
Tragic Kingdom
For Your Vulgar Delectation
A Dream of Wolves in the Snow
Summer Dying Fast
Born in a Burial Gown
Nymphetamine (Fix)
Cruelty Brought Thee Orchids
The Forest Whispers My Name
Her Ghost in the Fog
From the Cradle to Enslave

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 2 juillet 2013 par NanoRoux
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Leprous
Leprous
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metal Progressif
Origine : Norvège

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Abreaction
Abreaction
2017

Chronique de Witnessing The Fall
Witnessing The Fall
2010

Svart Crown
Svart Crown
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Inquisition
Inquisition
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Black Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Seth
Seth
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Das Seelenbrechen
Das Seelenbrechen
2013

Chronique de After
After
2010

Ihsahn
Ihsahn
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metal Progressif
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Korpiklaani
Korpiklaani
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Angelus Exuro pro Eternus
Angelus Exuro pro Eternus
2009

Dark Funeral
Dark Funeral
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Marduk
Marduk
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Messiah
Messiah
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Death Metal
Origine : Suisse


Shining
Shining
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: