Retour à l'accueil
Live Reports :: Soilwork

Live report : Soilwork

Tous les concerts de Soilwork Soilwork [Melodic Death Metal]
lundi 16 février 2009 - Les Foufounes Électriques, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




At first! Swallow The sun

16 Février, sur-lendemain de St Valentin, cadeau de moi pour moi ; une place pour Soilwork.
16 Février, lundi soir, direction les Foufounes Electriques, le bar rock de Montréal situé juste à côté du Métropolis.

Premier point important de la soirée ; je ne savais pas du tout comment était constituée la salle et deuxièmement, l'accès aux "Foufs" (comme ils disent ici) est interdit aux moins de 18 ans. Il s'agira donc d'un concert sans kids - au sens premier du terme - ce qui va peut être sembler étrange pour un groupe comme Soilwork, qui s'inscrit dans la lignée d'In Flames, eux mêmes étant assez appréciés par les kids en question. Bref.

Avant Soilwork, trois groupes.
J'arrive aux Foufounes Electriques alors que Swallow the Sun, le premier groupe de la soirée, avait déjà bien entamé leur set. Je ne connaissais pas du tout ce groupe, je serais alors bien incapable de vous faire part du set list... Je sais juste que je n'ai pas vraiment accroché.
Je fais quelques réglages photos sur le groupe - pour les conserver pour Soilwork - puis ma copine de concert m'embarque au bar pour attendre les suédois...





Warbringer/Darkane

Le set de Swallow the Sun se termine, et les gars de Warbringer font leur entrée... La salle se remplit et je profite du set de ce groupe que je n'apprécie pas vraiment pour aller à la pause clope/bière à l'extérieur de la salle puis retourner au bar du 2ème étage des Foufs.

Une fois le set de Warbringer terminé, le gars de Darkane prennent leur place. La scène est clairement trop petite, mais l'ambiance est bonne.
Je n'avais entendu que trop peu de Darkane avant le concert pour être capable de m'en faire une opinion. Néanmoins, le set était très bien mené, et la prestation très bonne. Le chanteur était nerveux à souhait, et plutôt communicatif.
D'autre part, l'absence de kids se faisait sentir, la salle était réellement calme, et les gens était là pour écouter et non pas pour exterminer les voisins.
Le mince espace qui faisait office de fosse se remplissait doucement, mais il n'en reste que c'est, pour le moment, la plus petite salle dans laquelle j'ai eu l'occasion de voir un concert, d'autant plus pour un groupe de la taille de Soilwork. Ca s'annonçait plutôt bien! Mais la scène était définitivement trop minuscule et je me demandai comment les gars de Soilwork allaient tenir là-dessus!





Soilwork!

Enfin!!

Le groupe fait son entrée sur une musique grandiose...mais sur une scène riquiqui.
Le manque de place est évident, trop de matos, tue le matos!

Je me glisse sur le devant de la scène, où, d'ailleurs, il n'y a pas d'espace entre la scène et le public. Me voilà donc accoudée, les mains presque sur les pédales de Sylvain Coudret...ouais la France face à la France quoi... Bref.
Premier point négatif, le son est atroce. Mais réellement. Ainsi, je n'entendrais d'Exile, que l'instrumental. Il était tout à fait impossible d'entendre la voix de Bjorn.
Il fera d'ailleurs plusieurs gestes à son ingé son pour essayer de résoudre le problème.
Une chose est sure, c'est que Bjorn aime ça! Pas très communicatif avec le public, mais il n'hésitera pas à serrer de nombreuses mains et à aider les premiers slammeurs aussi bien à monter sur scène qu'à se jeter dans la foule.
Exile, Needlefast... tout ça tout ça. Puis vient le tour du nouveau morceau, 20 More Miles, qui est d'ailleurs adapté en vidéo clip. Une belle tuerie, mais toujours un problème de son. Malheureusement!

Le groupe nous donnera naturellement le classiquissime Rejection Role, qui a eu pour effet de booster le public et de lui donner encore plus de pêche!





Happy B-day!

S'en suivra Song Of The Damned et autre Sworn To A Great Divide. Puis, anniversaire oblige, le groupe marque une pause pour offrir à leur guitariste français un petit cadeau en chocolat de forme phallique. Le public essayera de chanter, le drôle d'air pour le joyeux anniversaire, qui est ici : "Bonneuh fêteuh!"... ouais "anniversaire" ici, ils ne connaissent pas.

Sylvain nous lâchera quelques petits mots en français, mais point trop n'en faut : "ça va? cool. ....baaaaaah qu'est ce que vous voulez que j'vous dise?!" Et voilà.
Simple, rapide, mais pas forcément efficace.
Bjorn se mettra ensuite à gueuler concernant la taille de la dite scène : "that's fuckin' too small!!"

Le concert reprend alors de plus belle, laissant ainsi place à mon très cher et adoré Distortion Sleep, que j'avais réellement hâte d'entendre live.
Pas de déception, c'était tout simplement énorme!





and then!

Chainheart Machine, Stabbing the Drama puis l'énoooooooooomisssime Light The Torch et le concert commence à prendre une couleur de fin.
Le groupe quitte la scène, et se fait rappeler en deux temps trois mouvements, pour un rappel plein de bonne choses!

Naturellement, le magnifique As We Speak a fait de l'effet à tout le monde et le concert se conclura sur un terrible Nerve qui mettra tout le monde d'accord.





In the end

En conclusion, il s'agissait d'un drôle de show.

Une très petite salle, un petit public, la tête dans les speakers, et, avec le recul, ça n'a probablement pas contribué à mon appréciation de la qualité du son de ce concert.
L'ambiance "petite" était très agréable, ça a permit de profiter du concert, de prendre quelques bonnes photos et de se sentir proche des musiciens.

Le set-list n'avait rien à redire puisqu'il était issus du vote des fans sur le site officiel du groupe, donc tout le monde pouvait y trouver son compte.
Personnellement, j'en étais vraiment ravie! Toutes mes chansons préférées y ont été jouées. Le nouvel album a été présenté, mais de manière modérée afin que tout le monde puisse prendre son pied!
Le groupe dégageait de bonne chose, et c'était vraiment une bonne soirée.

Soilwork, à voir si vous en avez l'occasion!

...Enjoy!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 20 février 2009 par Unfurl
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Soilwork
Soilwork
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Swallow the Sun
Swallow the Sun
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Doom Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Warbringer
Warbringer
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Darkane
Darkane
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : Suède


Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: