Retour à l'accueil
Live Reports :: Metallurgicales Le Warm-up 2013

Live report : Metallurgicales Le Warm-up 2013

Tous les concerts de Black Bomb A Black Bomb A [Hardcore]
Tous les concerts de Atlantis Chronicles Atlantis Chronicles [Death Metal]
Tous les concerts de T.A.N.K T.A.N.K
Tous les concerts de Born From Pain Born From Pain [Hardcore]
Tous les concerts de Noein Noein [Death Metal]
Tous les concerts de Morpain Morpain [Hardcore]
Tous les concerts de Arcania Arcania [Thrash Metal]
Tous les concerts de Slaughtered Slaughtered
Tous les concerts de Beyond the Hatred Beyond the Hatred
samedi 8 juin 2013 - Theatre de la Verdure, Denain
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Dark Pimousse




Pour sa 5ème édition, les Metallurgicales font peau neuve : nouveau fonctionnement avec l'organisation des festivités par Nord Forge et Sunrise, nouveau concept avec un système de Warm-up mettant en avant la scène française et nouveau site puisque le festival se déroule aujourd'hui au Theâtre de la Verdure à Denain. Et sincèrement, vu le temps, les gens apprécient le lieu en plein air, au milieu des arbres. Car oui, bien que nous soyons dans le Nord-Pas-de-Calais, le soleil a brillé toute l'après-midi et nombreux sont repartis rouge écrevisse.

Concernant l'affiche de cette nouvelle édition, certains ont été déçus par l'annonce d'une scène essentiellement française. Comme partout, la crise économique a frappé, mais l'on nous promet d'ores et déjà une édition 2014 aux petits oignons. En attendant, l'organisation a mis un point d'honneur à nous proposer une affiche intéressante, mélange de groupes plus ou moins connus, où le Hardcore est plus que bien représenté. A noter que le groupe Face Down a dû annuler sa participation au festival faute de batteur, dommage…





Beyond the Hatred

A peine arrivé sur le lieu du délit que déjà, les premières notes de Beyond the Hatred résonnent. Le groupe Valenciennois a l'honneur d'ouvrir le bal, chose qui n'est pas aisée dans un festival. Forcément, le public est encore peu nombreux, le soleil frappe très fort et beaucoup se sont déjà réfugiés près du bar. Mais le groupe en veut et leur 3 ans d'expérience scénique se fait sentir. Après, on est plus ou moins sensible à leur métalcore, mais on ne peut pas leur enlever cette volonté de tout donner. Et les métalleux du premier rang leur donneront raison, en headbanguant durant toute la prestation.

Petit tour rapide sur le site, où l'on voit que comme toujours, la veste rouge de notre regretté Patrick Roy est toujours présente sur les affiches. Petite pensée pour ce grand homme, plein de convictions, sans qui nous ne serions pas à ce festival.

Photo Photo Photo



Slaughtered

On passe la vitesse supérieure avec Slaughtered. Franchement, véritable coup de cœur du festival dans la catégorie groupe en devenir. Après plusieurs années de pause, le groupe nous promet sur son site d'apporter l'apocalypse sur scène. Eh bien, c'est peu dire car leur Death métal ravage tout sur son passage. C'est dynamique, c'est technique, ça transpire, ça se donne et le public devient fou. Bien sûr, l'assistance est toujours clairsemée, mais très vite, elle s'organise en pogos, répondant aux moindres accords des deux guitares. Une énorme prestation qui va laisser des traces !

Photo Photo Photo Photo



Arcania

On reste dans la musique technique avec Arcania, venu tout droit d'Angers pour nous asséner leur Thrash métal. La voix de Cyril est surprenante au vu de son visage : gueule d'ange, mais une voix rocailleuse à souhait. Bien que leur prestation scénique soit plus que correcte, l'assistance n'est pas réellement réceptive. Les métalleux sont venus pour en découdre, ils veulent du son qui tâche, du mosh-pit et du wall of death, et la musique d'Arcania trop nette ne prend pas.

Photo Photo Photo



Morpain

Morpain arrive sur scène est déjà l'audience est conquise puisqu'elle est venue pour du Hardcore. Et le groupe va leur en donner jusqu'à plus soif. Car Morpain a une expérience de 12 ans derrière lui, un EP sorti en Décembre 2012 à défendre et ils ne sont pas venus ici pour rigoler. La présence de 2 chanteurs fait beaucoup dans la puissance du groupe et, forcément, la comparaison avec Black Bomb A, la tête d'affiche du festival, serait facile. Un son carré, un gros investissement sur scène, un des deux chanteurs descendant même de la scène pour pousser la chansonnette avec le public. Les circle-pit naissent à tout va, la poussière monte et l'audience en redemande.

Photo Photo Photo Photo



Noein

La température monte encore à l'arrivée de Noein avec sa chanteuse charismatique Jenny et la bassiste du groupe Cindy, toutes deux dans un état pas possible : pas sympa de la part des mecs d'avoir laissé les filles changer les roues de la voiture. Trêve de plaisanterie, surtout que sur scène, le son est bien lourd et que le jeu de scène est très bon. Le mélange de Thrash, de son Indus et de Death métal fait son effet et Jenny, véritable show girl, en demande toujours plus au public, déjà bien présent. Un peu trop exigeante ? Certainement, mais cela n'entache pas la prestation des rouennais.

Photo Photo Photo Photo



Born from Pain

Les fans de Hardcore commencent à s'ameuter devant la scène pour la venue de Born from Pain, seul groupe non français, mais en même temps, nous ne sommes pas loin de la Hollande. A l'image du bassiste, on sait ici que le son va être massif, sans fioriture : on n'est pas des gamines! Les adeptes du mosh-pit s'en donne à cœur joie, les circle-pit s'enchaînent, le chanteur se donne à fond, descendant de la scène pour partager ce bon moment avec le public. Piochant les morceaux dans leur longue discographie, le quintette propose un jeu efficace, sans originalité mais en même temps, la fosse n'en a que faire.

Photo Photo Photo



T.AN.K

Deuxième coup de cœur pour moi, mais ici, dans la catégorie groupe confirmé. Car bien que le nom de T.A.N.K me dise vaguement quelque chose, difficile pour moi de mettre un son sur ces 4 lettres. Et pourtant, le groupe ne me laissera pas indifférent et je ne suis pas le seul. Le public déjà bien remonté par Born from Pain part au quart de tour dès les premières notes de "The Raven's Cry". C'est technique, ça joue vite et bien, le chanteur Raf vient partager de long moment avec la foule, allant même jusqu'à slammer tout en hurlant dans le micro. Là encore, les coreux sont au rendez-vous, avec mosh-pit, circle-pit et pogos à tout va. Le site du Théâtre de la Verdure prend vie, la fosse se remplit et les Metallurgicales vont une nouvelle fois faire parler d'eux. Piochant tantôt dans "The Burden of Will" et "Spasms of Upheaval", T.A.N.K termine en apothéose, devant une fosse en furie.

Photo Photo Photo Photo



Atlantis Chronicles

A peine le temps de se remettre de ses émotions que le grand prix de l'originalité du festival monte sur les planches. En effet, Atlantis Chronicles est un véritable concept à lui tout seul : inspirés des profondeurs océaniques, les parisiens nous offrent une musique lourde, abyssale, teintée de Hardcore, de Death métal et de musique progressive. De suite, le public est frappé par ce son massif, écrasé par le poids de l'eau. Ajoutez à cela une belle présence scénique, un très bon jeu de lumière et une réelle personnalité dans le son, vous obtenez un très bon concert. Forcément, un tel projet ne peut s'apprécier en une seule écoute, tant la musique est précise et bourrée de détails, mais en même temps, les protagonistes en veulent sur scène, alors, laissons de côté notre analyse et éclatons nous à leur côté. Antoine communique beaucoup avec nous, nous expliquant plus longuement l'idée générale d'Atlantis Chronicles et nous transmettant sa joie d'être présent sur scène. En conclusion, un concept surprenant, une formation hors-norme et une prestation excellente!

Photo Photo Photo



Black Bomb A

Pour clôturer les Metallurgicales, les organisateurs ont choisi de miser sur une valeur sûre tout en restant sur la thématique Hardcore très prisée dans le Nord-Pas-de-Calais. Qui mieux que Black Bomb A pouvait répondre à cette définition. Présent depuis 1994, le groupe est aujourd'hui un pilier du genre, du coup le public est conquis d'avance, répondant aux moindres appels de Poun et Shaun. Dès leur arrivée, on s'est déjà que ça va envoyer du lourd. Fort de leurs deux chanteurs, la présence scénique est très carrée, très professionnelle. Les morceaux s'enchaînent à la même vitesse que les circle-pit. BBA va même piocher dans ses titres phares comme "Police Stopped da Way", "Mary", nous replongeant quelques dix ans en arrière. Le dernier album n'est cependant pas en reste avec les morceaux "We don't care" ou encore "Enemies of the State". L'assistance est aux anges alors que le groupe fait son show, proposant un concert de qualité, mais pas transcendant.

Photo Photo



En conclusion...

Bien que les premières réactions suite à la diffusion de l'affiche ne fussent pas unanimes, on peut dire que les Metallurgicales 2013 ont répondu aux attentes et ont eu leurs lots de surprise. Une très bonne journée musicale, dans un cadre idyllique (je prie déjà pour que le site de l'année prochaine soit le même), avec une organisation au top, très peu d'attente entre les groupes, des jeux de lumières énormes et surtout un son monumental. Tous ces détails qui font de ce festival un incontournable. Le seul petit bémol est le manque d'éclectisme dans l'affiche, mais ça, c'est peut-être mon côté vieux con qui parle… La version Warm-up a mis la barre bien haute, vivement l'édition 2014 !!!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 28 juin 2013 par dark pimousse
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Bravo pour tes photos et ton rapport Pimousse ! Nous avons un nouveau photographe en herbe ! :-)
mar. 9 juil. 13- 04:43  


Groupes en rapport


Black Bomb A
Black Bomb A
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Hardcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Atlantis Chronicles
Atlantis Chronicles
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Born From Pain
Born From Pain
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Hardcore
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Initial Tale
The Initial Tale
2010

Noein
Noein
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de These Dark Days
These Dark Days
2008

Morpain
Morpain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Hardcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Arcania
Arcania
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Thrash Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Slammer
Slammer
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Thrash Metal
Origine : Royaume-Uni