Retour à l'accueil
Live Reports :: The Darkness

Live report : The Darkness

Tous les concerts de The Darkness The Darkness [Hard Rock]
Tous les concerts de Free Energy Free Energy
dimanche 19 mai 2013 - Théâtre Corona, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Généralement, lorsqu’un groupe possède un énorme tube, cela vaut la peine de creuser derrière, histoire de voir ce que ce dit groupe a à cacher.
The Darkness sort tout droit du Royaume-Uni, God Save The Queen.
I believe in a thing called love fût l’un des premiers morceaux qui me fit découvrir le groupe... Sans jamais me passionner, je trouvais leurs faces, et leur musique amusantes.
Montréal est restée plus de 9 ans sans que le groupe passe leur dire bonjour. Ma connaissance sur l’histoire de the Darkness est très limitée, mais il me semble que le groupe s’est séparé avant de se reformer.
Bref, peu importe. Ce soir, au Corona, ça va rocker.




Le fond de scène porte l’inscription «The Darkness» dans une police d’écriture un peu vintage à la couleur cheddar fondu. Et ici, l’expression qui désignerait au mieux la musique des britanniques est «cheesy»...
Cheesy veut dire que c’est kitsch, ça dégouline un peu... Bref, on pourrait caser beaucoup de groupe glam sous la bannière de cet adjectif.




Le show commence par Every Inch Of You. Après que le groupe se soit pointé sur scène, musique épique, costumes pailletés et une pose héroïque. Justin Hawkins, le chanteur du groupe, est vêtu d’un costume rayé ouvert sur le torse. L’énergie que le bonhomme dégage est unique. La voix extrêmement aigüe qui sort de sa bouche impressionne. Il ne lésine pas sur les sauts, les grimaces et les déhanchés spectaculaires. De l’autre côté, son frère, Dan Hawkins met autant d’énergie, les postures suggestives en moins.
Malheureusement, le bassiste français Francis Poulain et le batteur Ed Graham feront pâle figure à côté du délire des frères Hawkins.
Les morceaux s’enchaînent et le groupe fait souvent des pauses pour discuter avec le public. Dans un français très approximatif, mais fort amusant, Justin Hawkins nous raconte diverses anecdotes, nous demande de faire du bruit, et le groupe au complet s’amuse à faire de petits jams avec la foule. Des clapements de mains, jusqu’à une série de «c’est moi qui crierait le plus aigüe»...
Le son est puissant, presque trop, et les lumières sont dignes d’un spectacle dans une grande aréna!




Comme un cheveu au milieu de la soupe, The Darkness nous sorte Street Spirit, un cover de Radiohead qui aura un franc succès.
How Dare You Call This Love, puis Givin’ Up et enfin I Believe In A Thing Called Love viendront clore la première partie du show.
Justin viendra s’amuser à faire du larsen avec son micro et le haut parleur en avant de lui. Le public rigole et le groupe s’amuse.

Le rappel, en trois temps, se composera de The Best Of Me, Hazel Eyes puis Love On The Rocks With No Ice...
Le groupe quitte la scène après nous avoir salué longuement, distribué de nombreux picks et nous avoir vivement applaudi.
The Darkness aura été une excellente surprise pour les gens qui, comme moi, cherchaient simplement à connaître un peu mieux ce quatuor qui interprétait il y a quelques années, l’une des chansons les plus délirantes du rock’n’roll

Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 21 mai 2013 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Superbe timing pour la photo du saut ! ;-)
mar. 11 juin 13- 17:55  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


The Darkness
The Darkness
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Radiohead
Radiohead
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: