Retour à l'accueil
Live Reports :: Moonspell

Live report : Moonspell

Tous les concerts de Moonspell Moonspell [Gothique Metal]
Tous les concerts de INSOMNIUM INSOMNIUM [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de ADX ADX [Heavy Metal]
samedi 20 avril 2013 - CCM John Lennon, Limoges
Voir toutes les infos de ce concert





Prologue

Depuis la sortie de son audacieux double-album Alpha Noir, Moonspell n'en finit plus d'enchaîner les tournées. Les USA ont eu droit à leur passage en compagnie de Marduk, nous avons quant à nous la chance de les croiser sur nos routes avec les finlandais Insomnium, pour une tournée européenne qui passe sept fois par la France.
La seconde date du Europa Noir Tour pose ses amplis du côté de Limoges, dans la belle salle CCM John Lennon. Pour l'occasion, ADX s'ajoute à l'affiche et se charge d'ouvrir les hostilités.





ADX

Comme on pouvait s'en douter, la salle ouvre ses portes vers 19h45 et laisse ainsi entrer un grand nombre de Metalheads d'horizons divers. Certains sont venus de loin et chacun semble soutenir un groupe en particulier. Bien sûr, beaucoup attendent le show de Moonspell, d'autres préfèrent Insomnium, tandis que toute une frange du public vient supporter ADX. Ça tombe bien, voilà les parisiens sur scène!

Les cinq gaillards lancent leur show avec passion et une belle envie de démontrer l'étendue de leurs qualités. Le set démarre ainsi avec "Déesse du Crime", un premier titre datant de l'album Execution (1985): les fans apprécient déjà le bond dans le passé, voilà ce qui semblera être le leitmotiv de ce soir. En effet, la très grande majorité des titres interprétés sont issus des opus Suprématie (1987), Execution et La Terreur (1986).
Les parisiens ne se démontent pas et offrent un spectacle convaincant qui semble ravir une bonne partie du public, comme en atteste le nombre élevé de poings levés dès lors que Phil (chant) hurle "Limoges!".

Ce soir, c'est également l'occasion pour ADX de présenter son nouveau bassiste Julien, qui donne son premier concert. Le groupe au complet ne manque pas de le rappeler au public, et montre ainsi une formation soudée et véritablement heureuse d'être là. Malgré sa jeunesse, le nouvel arrivant démontre de grosses qualités et tient parfaitement son poste.

Après neuf morceaux, ADX tire sa révérence devant un parterre de fans qui n'hésitent pas à donner de la voix. Le groupe a fait le boulot proprement, et sort de scène avec un large sourire.


Set-list:
Déesse du Crime
Prisonnier de la Nuit
Notre Dame de Paris
La Peur et l'Oubli
Les Enfants de l'Ombre
Pachydermus
Suprématie
Caligula
Division Blindée





Insomnium

On change carrément d'ambiance avec l'arrivée d'Insomnium. Cette fois-ci, la scène entière est à la disposition des finlandais, alors qu'ADX a dû jouer sur un espace bien plus restreint tout à l'heure. Très vite, "Inertia" résonne et renvoie directement au dernier opus One for Sorrow. L'entame est efficace et permet aux musiciens d'entrer en jeu sous les applaudissements d'un public motivé, et ce malgré quelques imprécisions au niveau du son. Côté lights en revanche, on ne peut rien regretter tant le jeu imposé se veut cohérent avec la musique.

Très vite, le son trouve un équilibre correct et la magie commence à opérer. "Unsung", "Down with the Sun" ou "Through the Shadows" assoient la qualité de composition du groupe et donnent au set un caractère à la fois mélancolique et puissant. Niilo (chant, basse) remercie fréquemment le public pour son soutien, quitte à lui rappeler le devoir de tout bon fan, à savoir un petit tour au stand de merch'!

La prestation finlandaise est parfaitement rodée, le jeu des musiciens précis et implacable. On retiendra certainement le très remuant Markus Vanhala (également guitariste d'Omnium Gatherum) et sa guitare à pois (!!!), qui est parvenu à souffler l'auditoire par son jeu de scène carré et légèrement débridé: le gaillard a littéralement sillonné la scène de gauche à droite, heurtant d'ailleurs Ville Friman (guitare) au passage!
Ce dernier a également fait le boulot, même si on regrettera le manque de précision de son chant clair...

Le set se termine en beauté avec "One for Sorrow" et prouve une nouvelle fois qu'Insomnium est devenu avec le temps une valeur sûre de la scène Death Mélodique européenne. L'expérience des nombreux concerts se fait bien sentir et nous avons toujours plaisir à les revoir.


Set-list:
Inertia
Where the Last Wave Broke
Unsung
Down with the Sun
Through the Shadows
Only One Who Waits
Mortal Share
One for Sorrow





Moonspell

La scène s'habille aux couleurs d'Alpha Noir alors que sonnent les 23h. Limoges attend la venue de Moonspell depuis longtemps, c'est probablement la raison pour laquelle le public scande le nom du groupe alors que résonne l'introduction d'"Axis Mundi".
Mike (batterie) est le premier à arriver sur scène et démarre en martelant ses fûts avec fougue: le son promet déjà d'être puissant (peut-être même un peu trop pour la double grosse caisse)! Puis les portugais arrivent de toute part et donnent un show au visuel prononcé. Fernando (chant) arrive avec un casque (le même que celui du film Gladiator) sur la tête et un pied de micro taillé en forme de glaive!

Une fois ce premier titre passé, Moonspell laisse ses attirails et ne cesse de faire des voyages dans le temps, passant d'un album à l'autre (Irreligious, Alpha Noir, Memorial et Wolfheart sont bien représentés) avec une belle aisance et un charisme naturel. On saluera bien évidemment la grosse prestation de Fernando Ribeiro, qui parvient en quelques phrases (en français s'il vous plait!) à se mettre la salle dans la poche.

Avec des titres comme "Finisterra" ou "Night Eternal", les portugais frappent fort et montrent à quel point leur musique peut s'avérer puissante et surprenante. Le public en redemande, d'autant que le son tout comme le light-show sont particulièrement bons. Il ne faut pas en demander plus à Moonspell qui balance classiques sur classiques ("Opium", "Nocturna", "Vampiria"), avant de se permettre une petite interlude Folk typiquement portugaise (on nomme ça le Fado).

On arrive à la fin du concert avec "Alma Mater", titre sur lequel Ricardo (guitare) perd le son de son instrument, le contraignant ainsi à quitter la scène en plein titre. Marque de professionnalisme, Aires (basse) se place de lui-même au centre de la scène et parvient à porter le titre en attendant le retour de la guitare. Le final laisse exploser un tonnerre d'applaudissements, puis le public se remet à scander le nom du groupe.

Deux petites minutes suffisent pour convaincre les portugais de remettre le couvert le temps d'un rappel prévisible. C'est avec le trio "Wolfshade"-"Mephisto" et l'incontournable "Fullmoon Madness" que Moonspell achève l'auditoire clairement conquis.

Cette fois-ci, c'est bel et bien la fin de la soirée. Les cinq portugais restent de longues minutes à saluer son public, serrent les mains et offrent les baguettes de batterie du soir. Une belle attitude de la part d'un groupe dont la carrière vient de franchir les vingt années...


Set-list:
Axis Mundi
Alpha Noir
Finisterra
Night Eternal
Opium
Awake!
Nocturna
Scorpion Flower
Lickanthrope
Love is Blasphemy
Em Nome Do Medo
Vampiria
Folk
Alma Mater
+++++++++
Wolfshade
Mephisto
Fullmoon Madness





Epilogue

Le CCM John Lennon a assisté à une sacrée soirée en ce samedi 20 avril. Le public venu en masse sort soufflé par les solides prestations de chacun des acteurs: ADX et son Heavy Metal, Insomnium et son Death Mélodique et Moonspell avec son Metal Gothique de haute volée.
C'est bien simple, tous les ingrédients étaient réunis pour des concerts mémorables! Il y a fort à parier que Limoges se souviendra du passage de L'Europa Noir Tour...



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 22 avril 2013 par kumelia
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 3 commentaires précédents
Haha, dur!
Tu l'as gardée en souvenir au moins??

lun. 22 avril 13- 22:39  
Ouais! Elle m'est tranquillement tombée dans les mains juste après. Un mec derrière m'a demandé si ça allait. Par contre j'ai vu un type en train de presser Pedro Paixao de Moonspell de lui refiler ses mediators. Il en avait deux, et voulait tous les prendre alors qu'il y avait à côté de lui un gosse qui aurait bien aimé en avoir un et qui avait suivi tout le concert au premier rang.
mar. 23 avril 13- 00:59  
Ca donne envie ;) merci ... On va voir ça ce soir à Cognac, du coup, pressé d'y être...
mar. 30 avril 13- 14:39  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Alpha Noir
Alpha Noir
2012

Chronique de Lusitanian Metal
Lusitanian Metal
2008

Chronique de Night Eternal
Night Eternal
2008

Chronique de The Antidote
The Antidote
2003

Moonspell
Moonspell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:

Insomnium
Insomnium
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de DIVISION BLINDEE
DIVISION BLINDEE
2008

Chronique de RESURRECTION
RESURRECTION
1998

ADX
ADX
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Heavy Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Fallen Angel of Doom
Fallen Angel of Doom
1990

Blasphemy
Blasphemy
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Black Metal
Origine : Canada


Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The nameless disease
The nameless disease
2003

Chronique de The blossom
The blossom
1999

The Old Dead Tree
The Old Dead Tree
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Gothique Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: