Retour à l'accueil
Live Reports :: Between the Buried and Me

Live report : Between the Buried and Me

Tous les concerts de Between the Buried and Me Between the Buried and Me [Metalcore]
Tous les concerts de Animals as Leaders Animals as Leaders [Metal Progressif]
Tous les concerts de Infernal Revulsion Infernal Revulsion
Tous les concerts de Hammerhead Shark Hammerhead Shark
Tous les concerts de Arise In Stability Arise In Stability
dimanche 11 novembre 2012 - Club Seata, Tokyo
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Guillaume Catella




Ce sont deux géants américains du Death technique progressif, à savoir Between the Buried and Me et Animals as Leaders, qui nous font l’honneur de débarquer au Japon en cette fin d’année au milieu de leur tournée dans le pacifique avec 4 dates dans l’archipel Japonais, suivies par la Nouvelle-Zélande et l’Australie. C’est l’occasion pour Metalship de rencontrer Paul et Dusty, les deux guitaristes des surexcités BTBAM, juste avant le concert, pour une interview où les deux compères, très prolixes, reviennent sur le concept de leur musique, leur dernier album en deux parties, et bien sûr leur futur proche.
Les deux groupes jouent en ce dimanche soir leur dernière date nippone dans l’Ouest de Tokyo à Kichijoji, soutenus par trois formations Japonaises. Nous ratons la première de Arise in Stability, qui joue alors que nous interviewons BTBAM.





Hammerhead Shark

Les Japonais au doux nom de « requin marteau » nous viennent de Sapporo, la principale ville du grand nord Japonais sur l’île de Hokkaido. Avec un guitariste à la technique particulièrement douée sur sa 7 cordes, Hammerhead Shark rentre parfaitement dans le thème de la soirée, nous offrant un metal technique alliant riffs puissants et envolées en arpèges rappelant Animals As Leaders. Le bassiste, adepte de tapping endiablé, n’est pas en reste, et nous offrira un court solo démontrant son talent.
Hammerhead Shark nous sert un début de soirée de très haut niveau, satisfaisant aisément la foule, et mérite l’attention des amoureux du genre.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Infernal Revulsion

Alors que le retard s’amplifie avec une bonne demi-heure de décalage par rapport au planning, Infernal Revulsion, formés en 2004 et originaires de Osaka, prend la suite sur scène, changeant subitement de registre pour passer à du brutal death metal à la voix très grind. Le batteur passe la moissonneuse batteuse dans les rangs à grands coups de double pédale endiablée, épaulé par des guitares ultra rapides. Infernal Revulsion étant le groupe offrant le plus d’occasions de se défouler de la soirée, les slams y atteignent leur apogée, pour le bonheur de l’audience en manque de violence.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Animals as Leaders

Après un tel défouloir, la salle reprend son calme, accueillant les surdoués de Animals as Leaders et son maître spirituel, Tosin Abasi et leur metal progressif instrumental. La composition est épurée : Animals as Leaders se présente sous forme de trio, sans chant ni basse (assurée par leurs 8 cordes). La scène est également des plus simples, sans mention du groupe, de même que pour le jeu des lumières qui reste des plus basiques, baignant principalement le groupe de lumière blanche.
Tosin, accompagné de Javier Reyes nous fait une démonstration de son art, réalisée haut la main, si ce n’est un couac de 10s sur l’intro du premier morceau. Les envolées d’arpèges succèdent aux breaks jazzys, faisant penser au free-jazz sans qu’ici une seule note ne soit due au hasard.




Les spectateurs auparavant très remuants sur Infernal Revulsion s’immobilisent pour se concentrer sur cette musique enivrante voire transcendante, et pour capter ses innombrables subtilités.
Le trio très serein, calme et peu mobile reste lui aussi très concentré sur leur art, sans artifice, et Tobin ne se contente que de quelques « arigato » (merci), pour seule interaction avec le public Japonais.
Animals as Leaders nous auront offert un voyage inoubliable d’introspection dans la beauté des possibilités guitaristiques.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Between the Buried and Me

Au tour des américains turbulent de Between the Buried and Me (BTBAM) de clore cette soirée death-prog haute en talents, avec leur mathcore progressif surexcité aux multiples influences.
BTBAM partage avec Animals As Leaders un amour des compositions ultra techniques à la guitare et des envolées d’arpèges quasi omniprésentes dans le jeu de Paul Waggoner, mais avec beaucoup plus d’énergie voire de violence. Les passages death brutaux laissent subitement place à de la pop/rock progressive, suivi d’un passage jazzy, au fur et à mesure des multiples changements de rythme à la chaîne, ménageant des repos pour le public.
La voix de Tommy Rogers suit elle aussi ces changements, virant des growls au chant planant à la Mikael Åkerfeldt. A noter hélas que Tommy fut très peu audible, surtout sur ses growls, pendant une grande partie du show. Au contraire, les envolées de notes peu saturées de Paul sont très audibles et se démarquent remarquablement.




Le public est bien sûr conquis par le death prog péchu des américains, et se ré-adonne aux slams. BTBAM lui offre en effet ses meilleurs morceaux s’étalant sur leur discographie, avec cependant une évidente prépondérance de l’album « The Parallax II : Future Sequence », dernière mouture sortie cette année sur leur nouveau label. En guise de rappel, BTBAM nous offre une reprise de Bohemian Rhapsody de Queens, suivie par l’énorme Mordecai, finissant d’achever le public complètement rassasié et enchanté !

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 18 novembre 2012 par NanoRoux
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Affiche très alléchante!Miam^^
lun. 26 nov. 12- 01:53  
C'est le live repport qui est alléchant, encore un concert où j'aurais aimée être (sauf le deuxième groupe ^^).
sam. 5 janv. 13- 21:26  
Merci !
Effectivement je n'ai découvert l'annonce du concert qu'une semaine avant, mais j'ai sacrément bondi (et ai les autorisations in extremis) !! Nous qui avons peu de bons concerts au Japon, j'étais aux anges avec ces 2 groupes.

lun. 7 janv. 13- 12:26  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Weightless
Weightless
2011

Animals As Leaders
Animals As Leaders
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Scream Aim Fire
Scream Aim Fire
2008

Chronique de The Poison
The Poison
2005

Bullet For My Valentine
Bullet For My Valentine
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de III
III
2012

Chronique de Samantha
Samantha
2002

Eths
Eths
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sempiternal
Sempiternal
2013

Bring Me The Horizon
Bring Me The Horizon
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: