Retour à l'accueil
Live Reports :: Extreme the Dojo vol. 30

Live report : Extreme the Dojo vol. 30

Tous les concerts de Napalm Death Napalm Death [Grindcore]
Tous les concerts de Nasum Nasum [Grindcore]
Tous les concerts de Pig Destroyer Pig Destroyer [Grindcore]
jeudi 23 août 2012 - Shibuya Club Quattro, Tokyo
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Guillaume Catella




Le Club Quattro peut se targuer d’accueillir en ce jeudi soir un superbe échantillon des groupes les plus influents de la scène grindcore internationale, avec les Britanniques de Napalm Death, les Suédois de Nasum, et les Américains de Pig Destroyer.

J'ai l'honneur de rencontrer le grand et humble Barney, chanteur et frontman de Napalm Death pour une longue et intéressante vidéo interview. Je devais au départ rencontrer Shane, le bassiste, mais un problème de santé (non grave, précise Barney) l'a empêché de suivre le groupe dans ce tour Asiatique, et est resté en Angleterre. Barney se livre avec grand plaisir à la caméra et joue le jeu des questions ... à tel point qu'on passera finalement près d'une heure ensemble, à discuter de politique ou du Japon.





Pig Destroyer

Les américains sont les premiers à investir la scène, débutant le show avec de nombreux samples, avant de lâcher brutalement la bouillie et les décibels sur la petite salle.
Les lumières sont très sommaires, avec des dominantes de rouge et un peu de vert, alternant peu et mettant moins en valeur le groupe. Musicalement, l’ensemble n’est heureusement pas trop brouilli, les rythmes sont bien marqués et laissent aller volontiers au headbang, même si la voix de J.R. Hayes reste peu audible.
A noter qu’une des particularités de la musique de Pig Destroyer est leur forte incorporation de samples (notamment de longs passages à base de voix synthétique) et la présence d’un DJ, et surtout l’absence d’un bassiste, que ce soit en live ou sur albums. Le DJ semble d’ailleurs parfois un peu chômer sur scène, même si sa disponibilité lui permet d’ajouter un peu de mouvement sur la scène, compensant les autres membres relativement statiques. Il prendra même plusieurs photos de la salle … et se loupera sur le lancement d’un sample, coupant en plein milieu un morceau.
Hayes présente le nouveau batteur de Pig Destroyer, Adam Jarvis, tout droit venu de Misery Index en remplacement de Harvey depuis 2011.
Après 40 minutes de jeu, le groupe quitte ensuite rapidement la scène sur un court « cheers » lancé à la foule, avec tout de même quelques poignées de main du batteur, mais laissant tout de même l’impression que le groupe aurait pu faire mieux, peut être plus énergique et maîtrisé.





Nasum

Les Suédois nous offrent ce soir un concert émouvant, un des derniers shows de leur carrière, brutalement arrêtée en 2004 à la suite du décès de leur chanteur et guitariste, Mieszko Talarczyk, lors du tsunami en Thaïlande. Le groupe se reforme cependant exceptionnellement pour une courte série de concerts à travers le monde (dont la dernière apparence en France était au Hellfest) à l’occasion des 20 ans de la formation.
Outre un hommage à leur ancien partenaire, Nasum se démène très bien musicalement, offrant à la foule Japonaise un set beaucoup plus péchu que les précédents, dans lequel tout le groupe verse leurs tripes. Avec une excellente présence scénique, le groupe ne manque pas de charisme, qui, mélangée à une certaine humilité, dégage une douce aura.
Contrastant avec Pig Destroyer, le light show est excellent et beaucoup plus travaillé.

Nasum nous offre un très bel hommage de fin de carrière, touchant, mais qui ne manque pas non plus de furie et de puissance.





Napalm Death

Au tour des mammouths du grindcore avec la troisième nationalité de ce soir et les indécrottables Britanniques de Napalm Death. Notons que Shane, le bassiste, n’est pas de la partie ce soir, en raison d’un problème de santé l’ayant empêché de rejoindre le tour Japonais. Bien qu’étant à l’hôpital, Barney nous rassure en précisant que le gaillard se porte bien, n’ayant rien de grave. Après avoir proposé l’instrument à Jesper de Nasum, c’est le technicien du son de Napalm, A.K., qui endosse le rôle pour la tournée Japonaise du groupe. N’ayant que quelques jours pour mémoriser les morceaux, le bougre se défend bien, même s’il passe les pauses à vérifier ses notes, taquiné par Barney.




A l’instar de Nasum fêtant leurs 20 ans, Napalm Death peuvent se targuer d’avoir dépassé leur 30ème année de service. Forts d’une incroyable expérience scénique, le groupe nous délivre leur sauce expérimentale agrémentée de grindcore, death, punk contestataire, le tout au service d’une musique brutale et sans concessions, mais intégrant également sans complexe une folie extrême, presque de retardés à l’image du « You Suffer », morceau de 1,3s le plus court au monde, véritable explosion scénique. Barney (chant) et Mitch (guitare) sont indéniablement les avatars de cette folie scénique, les deux énergumènes se livrant totalement à la démence, avant de reprendre leur attitude calme voire taciturne entre deux morceaux.
Les lumières sont simples, la scène extrêmement basique, mais Napalm Death ne s’encombre pas d’apparences ou de superflu et se contente d’inviter le public à rejoindre leur démence le temps d’une bonne heure pour se claquer quelques vertèbres, et s’oublier dans une rage incontrôlée.

Napalm Death prouve encore une fois qu’ils sont le symbole même de la catharsis et de l’exutoire musical, pour le plus grand bonheur du public de ce soir !




Setlist de Napalm Death :

Circumspect
Errors in the Signals
Everyday Pox
Protection Racket
Silence Is Deafening
The Wolf I Feed
Practice What You Preach
Quarantined
Next of Kin to Chaos
Analysis Paralysis
Dead
Deceiver
When All Is Said and Done
Unchallenged Hate
Nom de Guerre
Suffer the Children
Breed to Breathe
Nazi Punks Fuck Off
(Dead Kennedys cover)

Encore:
Scum
Human Garbage
You Suffer
Instinct of Survival


A lire ensuite :

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 2 septembre 2012 par NanoRoux
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Napalm Death
Napalm Death
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Grindcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Nasum
Nasum
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Grindcore
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Pig Destroyer
Pig Destroyer
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Ultra Vomit
Ultra Vomit
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Grindcore
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Fifth Season
The Fifth Season
2009

Inhumate
Inhumate
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grindcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Source Of Paranoia
Source Of Paranoia
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Grindcore
Origine : France


Psyopus
Psyopus
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis