Retour à l'accueil
Live Reports :: Métal Méan Festival

Live report : Métal Méan Festival

Tous les concerts de Nile Nile [Death Metal]
Tous les concerts de Immolation Immolation [Death Metal]
Tous les concerts de Krisiun Krisiun [Death Metal]
Tous les concerts de Taake Taake [Black Metal]
Tous les concerts de Gorguts Gorguts [Death Metal]
Tous les concerts de The Devil's Blood The Devil's Blood [Hard Rock]
Tous les concerts de Celestial Season Celestial Season [Metal]
Tous les concerts de Gorath Gorath [Black Metal]
Tous les concerts de Farsot Farsot [Black Metal]
Tous les concerts de Chaos Invocation Chaos Invocation
Tous les concerts de Ackros Ackros [Death Metal]
...
samedi 18 août 2012 - Metal Méan Festival, Méan
Voir toutes les infos de ce concert





Méan est depuis quelques étés un lieu de rassemblement d’amateurs de Métal, dont la réputation ne cesse de grandir. Des pointures du Métal extrême s’y sont déjà rendues depuis la première édition qui s’est déroulée en 2005.
L’affiche de cette année, des plus alléchantes, ne m’a laissé d’autres choix que de parcourir plus de 250 km : il fallait que j’aille vérifier par moi-même si cette bonne réputation était méritée.

La canicule s’est invitée ce samedi 18 août et c’est donc sous un soleil de plomb que les kilomètres défilent. Terminus Méan, petit village perdu en Belgique, dans la province de Namur.
Arrivé vers 15h50, j’entends les derniers accords de Celestial Season. Juste le temps de garer la voiture à côté des champs de maïs pour découvrir le site du festival, qui se résume en une pâture sur laquelle se dresse une tente. Au vu de l’état de certaines personnes croisées, nul doute que la bière a du couler à flot pour tenter d’éviter toute déshydratation.
Entre 800 et 1000 personnes, selon les dires d’un membre de l’organisation, ont répondu présentes pour ce rendez-vous annuel.

Krisiun prend place sur scène et après une courte introduction assomme l’auditoire avec ses premiers accords. Premier constat, désagréable : le son est bien trop fort. Après quelques morceaux, il sera légèrement diminué et, protection auditive à l’appui, il est possible de profiter au mieux du concert.
Le trio semble en pleine forme et enchaine les titres d’une brutalité ahurissante. La tente est désormais pleine. La température dépasse assez nettement les 35 degrés dans ce qui s’est transformé en antichambre de l’enfer. Les nouveaux titres « The Will of Potency » ou « Blood for Lions » passent admirablement l’épreuve du live. Durant près d’une heure, les frères Kolesne prennent un malin plaisir à asséner des brûlots piochés dans leur riche discographie, à l’instar du magistral « Descending abomination ». Alex est très en voix, le jeu de batterie de Max est toujours aussi impressionnant, tandis que les riffs et soli de Moyses permettent au public de headbanger frénétiquement.
Bien que ne bénéficiant pas d’un son parfait, Krisiun a su mettre à genoux le public de Méan. Assurément la meilleure prestation du groupe qu’il m’ait été donnée de voir.

Après une pause arrosage (excellente initiative de la part des organisateurs qui a permis d’éviter de sérieux problèmes inhérents à cette chaleur difficilement supportable) et jus de houblon, c’est au tour de Gorguts de monter sur les planches. Techniquement irréprochables, les québécois eurent du mal, dans un premier temps, à conquérir la majorité des personnes venues dans l’est de la Belgique. Les compositions issues des deux opus que sont « Obscura » et « Form Wisdom to Hate » sont parfaitement exécutées, mais sont difficiles d’accès. Les morceaux plus anciens, comme « Orphans of Sickness » ou encore « Stiff and Cold », moins techniques, moins alambiqués , passent au contraire très bien. Peu à peu, ce mélange entre pièces anciennes et plus récentes, se laisse déguster avec un certain plaisir. La joie de Luc Lemay et de sa troupe finit de conquérir le public qui n’a eu de cesse de grossir durant le set des canadiens. A noter la présence de Ross Dolan, chanteur d’Immolation, au premier rang , venu voir de vieux compagnons de route, qui semble avoir apprécié le show.

Il est plus de 19h00 quand Taake prend d’assaut la tente du Métal Méan. N’étant pas fan du groupe, c’est de loin que j’écoute le concert. Un coup d’œil rapide semble démontrer que les fans ont apprécié.
Enfin, le moment que j’attendais tant arrive. Immolation vient brûler les planches, alors que la chaleur infernale commence à s’estomper. Que dire, si ce n’est que la prestation du quatuor new-yorkais était magistrale ? « Close to a World Below » prouve d’emblée que le groupe est en pleine forme. En dix titres, les américains instaurent une ambiance d’une noirceur peu commune. Les titres s’enchainent avec une fluidité étonnante. Ross Dolan exprime sa joie de partager l’affiche avec Krisiun, Gorguts et Nile. Rob Vigna est toujours aussi possédé et son jeu de scène surprend toujours ceux qui découvrent le groupe sur scène. « Passion Kill », « No Jesus, No Beast » ou « Dawn of Possession” font toujours autant d’effet. Une information donnée ce soir : le nouvel album sera bientôt finalisé et devrait voir le jour sous peu.

Difficile de succéder à Immolation et pourtant Nile le fera avec brio.
Première fois que je voyais les américains sur scène et le moins que je puisse dire c’est qu’ils assurent.
Aussi brutales en live que sur album, les compositions des égyptophiles écrasent le public, souvent hébété par tant de puissance. A l’excellent « Kafir ! », succederont les non moins bons « Defiling the Gates of Ishtar », « Cast Down the Heretic “ et “Permitting the Noble Dead to Descend to the Underworld” pour ne citer qu’eux. Les titres issus de la dernière livraison en date ne sont pas oubliés. Ainsi « Supreme Humanism of Megalomania » et « The Inevitable Degradation of Flesh” ont été proposés lors de ce Métal Méan. Georges Kollias est d’une précision chirurgicale et les deux guitaristes-chanteurs sont exaltés. Le nouveau venu, Todd Ellis, bassiste de son état, s’en sort très bien. Le concert s’achève par un superbe « Black Seeds of Vengeance », dont le refrain est repris en chœur par l’assistance et par Ross Dolan (encore lui !), venu prêter main forte à Karl Sanders.

Après tant de brutalité, je préfère m’arrêter là, d’autant que le dernier groupe à l’affiche, The Devil’s Blood, ne semble pas à mon goût, d’après ce que j’en ai entendu.

Je suis revenu conquis de ce festival. L’excellente ambiance qui régnait, mais surtout la très bonne organisation, ne méritent que des éloges.
Préférant garder une taille humaine et un prix démocratique, plutôt que de succomber aux sirènes de l’agrandissement avec tous les soucis que cela comporte, ce festival dans un cadre bucolique mérite vraiment d’être découvert.
A bon entendeur…





Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 27 août 2012 par Shamash
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Nile
Nile
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Providence
Providence
2011

Chronique de Majesty and Decay
Majesty and Decay
2010

Chronique de Failures for Gods
Failures for Gods
1999

Immolation
Immolation
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Krisiun
Krisiun
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Noregs Vaapen
Noregs Vaapen
2011

Taake
Taake
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Colored Sands
Colored Sands
2013

Gorguts
Gorguts
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Celestial Season
Celestial Season
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Gorath
Gorath
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Insects
Insects
2011

Farsot
Farsot
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Black Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Ackros
Ackros
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts: