Retour à l'accueil
Live Reports :: In Flames

Live report : In Flames

Tous les concerts de In Flames In Flames [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de All That Remains All That Remains [Metalcore]
Tous les concerts de Gojira Gojira [Death Metal]
Tous les concerts de 36 Crazyfists 36 Crazyfists [Metalcore]
jeudi 6 novembre 2008 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 





« Yehuuuu. » Quoi ? On est le 6 Novembre 2008.
Ouais ouais, le 6 Novembre 2008. Et aujourd’hui, pour la deuxième fois, je vais au concert d’In Flames.
Ce groupe et moi c’est toute une histoire, je les connaissais depuis longtemps mais ne m’était rendu compte de mon amour pour eux lors d’un concert de Megadeth…euh…oui.
Je les avais découvert en live pour la première fois lors du Gigantour 2008 où ils ouvraient pour Megadeth. Et en sortant de la salle, Megadeth c’était cool, mais In flames, c’étaient les stars de ma soirée. Anders nous avait dit qu’ils seraient de retour sur Montréal en Novembre, ce qui fait que j’ai attendu ce concert pendant vraiment un moment !...et…ils ont tenu parole.
Mais on y est enfin, et qui plus est, les groupes de premières parties sont vraiment, vraiment attractifs…une très grosse soirée en perspective !
Tout commence avec un bus, un trajet, un métro, un trajet… et une file d’attente plutôt longue devant le Métropolis. Canada oblige, il fait frais, mais pas trop ! J’étais un peu déçue d’arriver si « tard » (comprendre ici déçue qu’il y ait des connards qui soient arrivés avant moi) étant donné que je rêvais d’une place au premier rang du balcon du Métro’ qui est une salle réellement bien foutue. Mais qu’importe, j’y serai et c’est le principal !
Les portes s’ouvrent et on s’approche des vigils, croisant les doigts pour que mon appareil photo énorme passe la sécurité…un reflex c’est difficile à cacher dans des sous-vêtements…
Et hop là…me voilà dans la salle, un reflex et 2 gros objectifs différents dans mon sac, aucun problème pour les photos donc…
On court on court jusqu’au balcon pour réussir à choper une place sur le côté et…sans personne devant nous. Parfait..reste plus qu’à attendre.





36 Crazyfists

Le matos du premier groupe 36 Crazyfists est déjà sur scène. Je n’attendais pas grand-chose de ce groupe dont je ne connaissais que quelques morceaux ça et là notamment leurs premiers morceaux qui étaient dans l’ensemble assez mélodique. J’espérais un Slit Wrist Theory et on aura finalement droit à un show bien mené, bien éclairé, mais pas transcendant. J’ai été déçue de n’avoir pu entendre aucun des vieux morceaux que j’aimais. Un bon groupe pour une bonne prestation et un chanteur qui joue tout son set en gros sweat-shirt, la capuche sur la tête (ouais ouais le groupe d’Anchorage, Alaska, se les gèle au Québec !).





Gojira

S’en vient ensuite le monstre. A ma grande surprise pas mal de gens dans la fosse portaient des t-shirts Gojira. Et à ma grande surprise, Gojira jouait en deuxième et non juste avant la tête d’affiche comme ils l’auraient mérité.
A coté de moi dans la salle, des sceptiques du groupes : « Gojira ? Sont-y français ? Tabarnak ! »… l’honneur du métal français en jeu, mais je ne me faisais pas trop de souci étant donné que sur scène allait déferler une vague digne des plages du sud-ouest de la France, c'est-à-dire, la classe absolue.
J’avais hâte de voir ce que les ptits gars de Gojiji pouvaient donner en live, mais j’étais surtout fière de voir des gars du Sud-Ouest, issus du patelin voisin du mien lorsque je vivais en France, sur scène ouvrir pour l’un de mes groupes favoris.




La scène est sobre mais efficace, le kit de Mario, noir, simple, sans fioritures. Derrière, en guise de fond de scène, l’art work du nouvel album The Way Of All Flesh. Toujours sobre mais fucking efficace.
Et là le parterre se met à gueuler « Gojira Gojira… » …je suis contente.
Le groupe rentre et se contente de… mettre une énoooooooooooooorme baffe dans la face de tout le monde. Etant placée en hauteur, le son est plutôt bon. Le jeu de scène est toujours simple et efficace et tout le monde est content. Gojira c’est juste des tueurs. Ils ont l’air cool comme ça, mais ça t’arrache la gueule.
On aura eu le droit des morceaux de The Way Of All Flesh of course, le set-list semblait plaire à tout le monde, donc tout va bien dans le meilleur des monde.
Joe ne sera pas extrêmement bavard, mais suffisamment pour passer pour un mec cool. Il remercie les gens qui sont là, les groupes avec lesquels ils tournent..blablabla…
Set list :
Oroborus
The Heaviest Matter Of The Universe
Backbone
Flying Whales
Toxic Garbage Island
Vacuity
Le set sera vraiment trop court, on en aurait bien repris une volée. Mais on sait maintenant que la prochaine fois qu’on verra Gojira, ce serait pour un concert où ils seront en haut de l’affiche.
Le métal français est sauf.

Photo Photo



All That Remains

Gojiji sort de scène, reste donc All That Remains avant In Flames. Aucune attente de ma part concernant ce groupe puisque je ne les connaissais absolument pas…
Et bien heureusement que je ne m’attendais à rien puisque je me suis fait chier à mourir… Heureusement que la fosse et les walls of death organisés par le chanteur étaient là pour attirer mon regard.
Musicalement parlant je n’ai pas spécialement accroché, même si la scène était belle, bon son et bon éclairage. Ah oui, et le chanteur qui se dépoile au fur et à mesure du spectacle.
Le set m’a semblé terriblement long et j’aurais souhaité que Gojira soit passé à leur place et ait pu jouer plus longtemps… le public avait néanmoins l’air d’apprécier, c’est donc le principal !
Le groupe sort de scène et je me mets à avoir les mains qui tremblent d’impatience !

Photo



In Flames

In Flames va arriver…enfin…bientôt…
Ouais parce que les suédois ils savent se faire attendre ! Ils nous on vraiment fait patienter longtemps !
Mes attentes étaient très hautes pour ce soir…j’avais regardé pas mal de vidéos et je m’attendais donc à ce qu’ils ouvrent le show par The Choosen Pessimist cachés derrière leur grand écran tout blanc…et ben…paaaas du tout.
La scène est éclairée de violet, mais reste toujours vide.
Attendre pour un concert d’In Flames quand on est fan comme je le suis, c’est comme être dans une montagne russe quand le train monte, monte, monte et qu’on sait que derrière t’as une grande descente qui va te faire décoller l’estomac…tu sais que tu vas prendre cher, mais que tu en redemanderas une fois que tout sera fini…




Photo
In Flames: Anders Friden
Le groupe se pointe…enfin ! Avec une chanson du dernier album, « I’m the Highway ». Etrange choix pour démarrer la petite fiesta mais enfin…
Tout le monde est en forme, Anders est dans la place, Daniel est toujours aussi balèze, Bjorn est toujours beau gosse et Jesper et Peter assure toujours autant!
Les éclairages sont vraiment bons et le son aussi ! Néanmoins, ce n’est pas vraiment aussi spectaculaire que ce qu’on aura pu voir sur les scènes européennes. Pas d’écrans, pas d’effets lumineux tellement-puissants-que-tu-sais-pas-ou-tu-dois-regarder, pas de feux d’artifice ni d’écran à ombres chinoises…Dommage, moi je suis amatrice d’effets visuels et j’aurais aimé voir ça. Même si certains ont bon gout de cracher sur le groupe en disant que leurs concerts ne sont plus des concerts mais des « spectacles à l’américaine »…bref
On aura naturellement droit à de nombreux morceaux du nouvel opus du groupe, tel que Delight And Angers, les tubesques Alias et The Mirror’s Truth, mais également quelques surprises comme « Eraser », morceau bonus de certaines version. On aura aussi droit aux grands classiques du genre, Cloud Connected, The Quiet Place, Take this Life, le terrible Trigger…etc. Les fans de la première heure pouvaient également prendre leur pied à l’écoute de certains morceaux de Clayman ou même Jester Race…




Photo
In Flames: Jesper Stromblad / Bjorn Gelotte
Le concert suit son petit bonhomme de chemin, Anders a la tchatche et la classe qui va avec ! Niveau chant, ce mec est devenu un véritable tueur… Peu de frontmen peuvent se vanter d’avoir les capacités qu’il a…bon ok, je suis terriblement subjective, mais quand même.
J’ai été un peu déçue de l’ambiance sur le magnifique Come Clarity…déçue de l’ambiance dans le sens où…il n’y en avait aucune ! Lors du Gigantour, tout le centre Bell (soit 5000 personnes environs) était allumé de petites lumières de portables ou de briquet…et là, seuls les « habitués » savaient visiblement ce qu’il fallait faire lors de cette chanson (et le public du Gigantour était les fans de Megadeth, donc pas des kids de 13 ans. Je pense que c’est pour ça que EUX savaient comment se comporter lors d’une belle chanson comme celle-là)…Aussi nous n’étions que quelques uns à avoir dégainé la petite lumière…
Quoiqu’il en soit, cette chanson me fait toujours autant d’effet, magnifique...




Photo
In Flames: Anders Friden
Le concert est véritablement une réussite et commence à prendre un petit gout de fin à l’annonce de The Quiet Place,…
Il ne reste que 3 ou 4 chansons avant la fin et ça me rend triste…mais je me console en me disant qu’il y aura un rappel, et pas des moindres puisque le rappel d’In Flames c’est My Sweet Shadow, qui est un de mes morceaux fétiches que je voulais absolument ré-entendre en live.
Les gars sortent de scène après nous avoir salué, les lumières se rallument et….les gens se barrent. Le concert est fini. PAS DE RAPPEL !!!!!!! On est beaucoup a rester sur le cul de voir que My Sweet Shadow ne sera pas jouée ce soir. On tente le tout pour le tout, on gueule, mais rien à faire…c’est fini. Pas de My Sweet Shadow pour moi ce soir… c’est la catastrophe. Mais je m’en remettrai. J’attendrais leur prochain concert, puisque le groupe semble visiblement apprécier énormément Montréal (ils y font des arrêts très souvent).
La salle se vide peu à peu, ça sent le métalleux mouillés, mais ça va…tout le monde est content, le concert était bon, même si le set-list aurait pu être vraiment meilleur. Encore un bon souvenir et on sait qu’In Flames on les reverra…

Photo Photo
In Flames: Daniel Svensson
Photo
In Flames: Anders Friden
Photo
In Flames: Jesper Stromblad / Bjorn Gelotte
Photo
In Flames: Anders Friden




Photo
In Flames: Anders Friden

....au final

On sort donc de la salle, et puis…moi, en bonne conne que je suis, direction le derrière de la salle près du tour bus dans le but de pouvoir croiser le groupe.
BINGO ! Anders sortira le premier, l’air totalement crevé, mais aura quand même la gentillesse de discuter un peu avec nous et de répondre à la question « Why didn’t you play My Sweet Shadow ???! » sa réponse, simple, rapide, avec un petit sourire : « Because you didn’t scream enough »…et là, tu as simplement envie de l’égorger sur place. Mais bon, on pardonne. Il nous signe nos places, fait un petit sourire à nos côtés pour notre « photo-touriste » et s’en va… Je suis fan.
Jesper sortira le suivant mais se dirigera rapidement vers le tour-bus en nous murmurant un « I’ll be back »…mais nous on manque de temps, on laisse donc les fans qui ont des moyens de transports et nous, direction le métro et la maison…
Pas de doute, In Flames you can trust.

set-list :
I Am The Highway
Vanishing Light
The Mirror's Truth
The Hive
Satelites and Astronauts
System
Alias
Eraser
Pinball Map
Delight and Angers
Disconnected
Cloud Connected
Jester Race Medley
Come Clarity
Sleepless Again
The Quiet Place
Trigger
Take This Life



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 6 décembre 2008 par Unfurl
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 2 commentaires précédents
hop là...en espérant que ça marche... voilà quelques photos!
sam. 6 déc. 08- 17:51  
Tiens je viens d'écrire le topic d'explications, qui renvoie à la charte que je viens de mettre à jour :
http://forum-metal.com/topic.php?t=1098-1#14938

dim. 7 déc. 08- 09:23  
En fait le souci Nanoroux c'est que j'ai du uploader les photos que j'ai à partir de photobucket, vu que visiblement, elles refusent obstinément de s'afficher ici...
Je comprends vraiment pas pourquoi elles ne s'uploadent pas. Et encore moins pourquoi l'une d'elle a fonctionné et pas les autres...

J'espère résoudre le problème avant de me mettre à rédiger d'autres reports et pouvoir mettre mes photos correctement...
Sinon pour le texte en lui même ou la forme des paragraphes, il y a quelque chose que tu voudrais que je modifie?

lun. 8 déc. 08- 08:27  


Groupes en rapport


In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Fall of Ideals
The Fall of Ideals
2006

All That Remains
All That Remains
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

36 Crazyfists
36 Crazyfists
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Trust à l'Olympia
Trust à l'Olympia
2009

Chronique de 13 à Table
13 à Table
2008

Chronique de Ni Dieu Ni Maître
Ni Dieu Ni Maître
2000

Chronique de A Live
A Live
1997

Trust
Trust
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Hard Rock
Origine : France