Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2012 - Temple - J2

Live report : Hellfest 2012 - Temple - J2

Tous les concerts de Behemoth Behemoth [Death Metal]
Tous les concerts de Enslaved Enslaved [Black Metal]
Tous les concerts de In Extremo In Extremo [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Shining Shining [Black Metal]
Tous les concerts de Djerv Djerv [Rock Metal]
Tous les concerts de Ascension Ascension [Power Metal]
Tous les concerts de Necros Christos Necros Christos [Death Metal]
Tous les concerts de Oranssi Pazuzu Oranssi Pazuzu [Black Metal]
Tous les concerts de Glorior Belli Glorior Belli [Black Metal]
samedi 16 juin 2012 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Guillaume Catella




Glorior Belli

Premier groupe à ouvrir les hostilités sur la scène Temple, Glorior Belli vient montrer sa vision personnelle du Black Metal. Après une longue intro, le quartet français arrive et lance la demi-heure de concert devant un public calme mais attentif. Avec un son très correct, la prestation de Glorior Belli est plutôt honorable, même si son leader aurait apprécié une réaction du public plus vive ("vous dormez ou quoi?!").

- Kumelia





Oranssi Pazuzu

Comme avec Darkspace la veille, la scène Temple accueille un groupe à part, à l'univers plutôt singulier. Oranssi Pazuzu distille son Black Metal Avant-gardiste devant une foule clairsemée et intriguée, mais attentive à cette musique psychédélique. Les musiciens sont statiques et restent impassibles, ce qui n'aide pas le public à entrer dans ces étranges atmosphères.

- Kumelia





Necros Christos

Après Endstille hier, le Black Metal allemand est une nouvelle fois à l'honneur avec Necros Christos. La frange la plus extrême du public s'est réunie face au temple, pour participer à l'une des messes noires de ce fest. Pendant 40 minutes, les allemands s'appuient sur un son convenable pour remplir son contrat. Malsain !

- Kumelia





Djerv

Malgré une formation très récente, en 2010, Djerv s'est déjà acquis une réputation notable avec leur musique hybride mélangeant rock et metal avec un certain groove, le tout parsemé de teintes de Black Metal. Agnete, la chanteuse, qui a notamment figuré sur la vidéo de Gateways de Dimmu Borgir (qui jouera d'ailleurs demain), au charisme et à l'assurance débordants, émane une aura teintée de folie voire malsaine. Ses cheveux blancs hirsutes relèvent l'aspect "sorcière", et quand commence vers la fin de leur set, le hit "Madness", Agnete commence une gestuelle agitée, saccadée, comme empreinte naturellement de son rôle de folie.
En dehors de ces mimiques dont on se délecte, elle revient à la douceur entre les morceaux, articulant quelques mots de Français (notamment "je t'aime")... puis se re-déchaîne en sautant de la scène pour rejoindre le public, et slammer sur la foule tout en continuant de chanter.
Amateurs de Dimmu Borgir et de refrains catchy sur ambiance sombre et malsaine, vous pourrez vous rattraper avec les deux autres dates de Djerv en France.
Pour résumer, un live à la hauteur de la démence du groupe !

- Nanoroux

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Shining

Voilà l’une des formations les plus dangereuses de ce Hellfest. Avec son leader Kvarforth, Shining tape dans un Black Metal de haute volée, ultra-pessimiste et morbide, dont les sonorités dérangées sont en parfait accord avec la personnalité du chanteur. Avec ce live, Shining enfonce Clisson dans la folie grâce à un son bien réglé et une attitude parfois dérangeante. Les suédois transpirent la noirceur et font de ce concert un moment tout aussi dangereux qu’addictif !

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



In Extremo

Le Temple accueille ce soir l’un des pionniers du Metal Folklorique avec l’arrivée d’In Extremo. Dès les premiers instants, les allemands donnent au Hellfest une allure de grande fête païenne, comme en témoignent les nombreuses danses qui naissent au sein du public ! Le son est plutôt bon, mais c’est bien ce jeu de lumières qui remporte la palme d’or, avec une mention pour la pyrotechnie (la même qu’Amon Amarth) ! Effet garanti !

- Kumelia

Photo Photo



Enslaved

Beaucoup de monde encore devant la scène Temple pour accueillir Enslaved. Il faut dire que les norvégiens, habitués du Hellfest, jouissent d’un soutien sans faille de la part de son public, qui ne se prive pas de donner de la voix lorsqu’ils arrivent sur scène. Parfaitement rôdé à l’épreuve du live, Enslaved exécute une set-list qui détonne (mention à la reprise de Led Zep’!), le tout avec un très bon son et une bonne humeur communicative. Une heure après son entrée en scène, le combo norvégien quitte les planche sous un tonnerre d’applaudissements.

- Kumelia

Setlist de Enslaved :

Axioma
Ethica Odini
Raidho
Fusion of Sense and Earth
Ruun
Ground
Giants
Immigrant Song
(Led Zeppelin cover)
Allfaðr Oðinn

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Behemoth

Behemoth, grands habitués du Hellfest avec des précédentes apparitions en 2007 et 2010, investit la scène du Temple sur le dernier créneau horaire, et demeure la seule grande concurrence du show de 2h30 des Guns N' Roses, et les Metalheads ont donc afflué massivement.
Nergal, le frontman et âme noire de Behemoth a les cheveux très courts, stigmate de la chimiothérapie et de son combat contre une leucémie qui a failli lui coûter la vie en 2010. Il en revient plus vivant que jamais et nous lance un émouvant "it's a right to be alive". Musicalement, Nergal est toujours aussi impressionnant, ses growls rauques et puissants faisant vrombir les poitrines. Les soli de guitare me déçoivent cependant quelque peu.
La scène du Temple et son jeu de lumières au plafond en forme de croix renversée correspond parfaitement aux textes sataniques du groupe. Ils feront même venir deux croix inversées en bois sur les côtés de la scène pour y mettre feu. Du point de vue pyrotechnique, d'énormes flammes et explosions, ainsi que des piédestaux en feu complètent l'ambiance occulte et ésotérique. Nergal crachera même du sang, de son allure constamment rigide et diaboliquement froide. Visuellement abouti, le show met en scène, comme à son habitude, les tenues et lanières de cuir clouté, ainsi que le fameux casque de Nergal.
Behemoth nous a assurément livré un grand moment du Hellfest, intense et vibrant. Le seul (très grand) regret aura été de ne pas faire partie des premiers photographes ayant eu la chance de les prendre en photo. La rotation des équipes de photographes s'est en effet arrêté juste avant moi (encore !) à cause des effets pyrotechniques.

- Nanoroux




Setlist de Behemoth :

Ov Fire and the Void
Demigod
Moonspell Rites
Christians to the Lions
Alas, Lord Is Upon Me
Conquer All
At the Left Hand ov God
Slaves Shall Serve
Chant for Eschaton 2000
23 (The Youth Manifesto)
Lucifer

Photo Photo Photo



Tous les rapports du Hellfest 2012

MAIN STAGE 1MAIN STAGE 2ALTARTEMPLEWARZONE + VALLEY
J1
Megadeth, Lynyrd Skynyrd, Molly...

King Diamond, Dropkick Murphys, Hean Shall Burn...

Obituary, Nasum, Brujeria, Gorod...

Amon Amarth, Satyricon, Moonsorrow, Taake...

Discharge, Victims, Vitamin X...
J2
Guns N' Roses, Within Temptation, Sebastian Bach, Uriah Heep...

Machine Head, Edguy, Sacred Reich...

Entombed, Napalm Death, Aborted, Vomitory...

Behemoth, Enslaved, In Extremo, Shining, Djerv

Darkest Hour, The Devil's Blood, Unearth, As They Burn...
J3
Ozzy Osbourne, Mötley Crüe, Hatebreed, Black Label Society

Lamb of God, Slash, Trivium, DevrilDriver, Walls of Jericho...

Suffocation, Dying Fetus, Brutal Truth, Insomnium

Dimmu Borgir, Arcturus, Ihsahn, Anaal Nathrakh...

Madball, Pentagram, Evergreen Terrace, Alcest...



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 23 juin 2012 par NanoRoux
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Axioma Ethica Odini
Axioma Ethica Odini
2010

Chronique de Frost
Frost
1994

Enslaved
Enslaved
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

In Extremo
In Extremo
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Pagan/Folk
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Shining
Shining
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Djerv
Djerv
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Rock Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Far Beyond the Stars
Far Beyond the Stars
2012

Ascension
Ascension
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Power Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Necros Christos
Necros Christos
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Oranssi Pazuzu
Oranssi Pazuzu
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Black Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Glorior Belli
Glorior Belli
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: