Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2012 - Temple - J1

Live report : Hellfest 2012 - Temple - J1

Tous les concerts de Amon Amarth Amon Amarth [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Satyricon Satyricon [Black Metal]
Tous les concerts de Moonsorrow Moonsorrow [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Taake Taake [Black Metal]
Tous les concerts de Darkspace Darkspace [Black Metal]
Tous les concerts de Endstille Endstille [Black Metal]
Tous les concerts de Solstafir Solstafir [Black Metal]
Tous les concerts de Belenos Belenos [Black Metal]
Tous les concerts de Merrimack Merrimack [Black Metal]
vendredi 15 juin 2012 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Guillaume Catella




Merrimack

Première formation à fouler les planches de la scène nommée Temple, Merrimack incarne à lui seul la haine qui anime le Black Metal depuis plus de 20 ans maintenant. Cette haine, nous la retrouvons sur scène, avec corpse-paints et hémoglobine en prime.
Malgré un son brouillon (la basse trop présente), le groupe ne s'en tire pas trop mal, en partie grâce à un jeu de scène efficace à défaut d'être réellement original.
Bonne prestation donc.

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Belenos

Alors que la tornade Benighted a littéralement retourné l'immense tente qui réunit les scènes Altar et Temple, une autre formation française prend place: Belenos. Changement d'ambiance donc puisque les bretons menés par Loïc Cellier (seul instigateur du projet) se lancent dans un Black Metal tout ce qu'il y a de plus épique, dont les relents celtiques aura tôt fait d'attiser une certaine curiosité. Là encore, le son n'est pas au top (une habitude de la scène Temple), mais le light-show, doublé par une prestation convaincante, a tôt fait de combler cette lacune.
Entre hymnes païens et rythmiques guerrières, Belenos propose un concert sympathique !

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Solstafir

Il est précisément 13h35 lorsque Solstafir monte sur la scène Temple. A en croire l'importante affluence, les islandais étaient attendus par un public visiblement acquis à sa cause, comme en témoignent les nombreux applaudissements qui précédaient chaque annonce de morceau. Qu'on se le dise: Solstafir est un très bon groupe qui parvient à retranscrire à merveille ses compositions sur scène. Seulement on ne peut pas dire que le groupe a été aidé aujourd'hui. Outre un light-show très convenable, la déception vient du son, trop souvent gâché par un ingé-son plutôt maladroit (la grosse caisse bien trop puissante!).
Quoiqu'il en soit, Solstafir a réussi le pari d'envoûter son public, et ça il le doit avant tout par la magie de ses compositions.

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Endstille

Le Temple change radicalement d'ambiance après le passage remarqué de Solstafir. En effet, c'est une formation de Black Metal qui prend place, et pas des moindres puisque le Hellfest accueille les allemands Endstille. Place donc à la brutalité, et ça, les musiciens ont bien l'intention de tout donner. Armés de leurs fidèles corpse-paints, les allemands dévoilent un set minimaliste, porté à bout de bras par un Zingultus omniprésent. Fait étonnant, le son n'est cette fois-ci pas si terrible que ça !
Au bout de 40 intenses minutes, Endstille quitte la scène sous les applaudissements de la frange la plus sombre du public.

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Darkspace

Temple, 16h35. L'une des formations les plus atypiques de ce Hellfest se prépare à entrer sur scène. Il s'agit bien évidemment de Darkspace, célèbre trio suisse qui s'adonne à un Black Metal Ambiant de belle facture. Sur scène, point de batterie (on a affaire à une boîte à rythmes), seuls Wroth, Zhaaral et Zorgh font face à une foule relativement bien fournie. Une loooongue intro plus tard, les premiers accords tombent et font malheureusement fuir quelques non-initiés. Et pour cause, la musique de Darkspace est loin d'être accessible, entre riffs dissonants et hurlements travaillés. Une lourde et sombre ambiance plane dans cette tente, qui revêt pour l'occasion un jeu de lights dans les tons bleus.
50 minutes de Black Ambiant, c'est long, surtout sur scène. Malheureusement, l'aura de Darkspace, aussi culte soit-elle, n'a pas su convaincre un public autre que le sien.

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo



Taake

L'un des grands noms du Black Metal norvégien se produit sur la scène Temple, pour 50 minutes d'un live plein de haine et d'aversion. Mené par l'infatigable Høst (également membre de Ragnarok), Taake bénéficie d'un son plutôt bon, ainsi que d'une affluence correcte. C'est cru, mais le public en redemande, et c'est avec un plaisir dissimulé (et oui, le corpse-paint!) que les norvégiens s'exécutent ! Hellfest !

- Kumelia

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Moonsorrow

Dire que Moonsorrow joue ce soir devant un public conquis relève de l'euphémisme. Pour s'en assurer, il n'y a qu'à voir la foule qui attend les finlandais de pied ferme. Et comme chaque année, Moonsorrow a fait le boulot: une musique épique portée par des claviers omniprésents, des chants guerriers repris par le public... Tous les ingrédients sont là pour faire de cette prestation un très bon concert.
50 minutes plus tard, Moonsorrow quitte les planches avec le sourire. Mission accomplie !

- Kumelia





Satyricon

Pendant que les Dropkick Murphys font remuer les foules devant la Main Stage 2, Satyricon prend possession de la scène Temple. Acclamée par un public toujours fidèle, la bande menée par Satyr entre en jeu sur l'excellent "Now, Diabolical". Dès cette entame, on sent que les norvégiens sont en forme!
Muni d'un très bon son et d'un jeu de lumière excellent, ce concert aura su marquer le Hellfest de sa sombre empreinte.

- Kumelia




Setlist de Satyricon :

Now, Diabolical
Black Crow on a Tombstone
Forhekset
The Wolfpack
Hvite Krists Død
Repined Bastard Nation
To the Mountains
Mother North
K.I.N.G.
Fuel for Hatred

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Amon Amarth

Ce sont les fameux vikings suédois qui ont l'honneur de boucler cette première journée de festival. Comme on pouvait s'en douter, le public est venu en masse pour voir et applaudir la sensation Death Mélodique qui n'a plus à prouver quoique ce soit aujourd'hui. Et on peut dire qu'il n'a pas eu tort de répondre présent: une prestation ultra-solide et efficace (le headbang coordonné), la bonne humeur de Johan Hegg (chant), une set-list qui défourraille... Amon Amarth n'a pas lésiné sur les moyens (pyrotechnie sous la tente !) et nous offre l'un des grands moments de ce Hellfest cuvée 2012 !

- Kumelia




Setlist de Amon Amarth :

War of the Gods
Runes to My Memory
Destroyer of the Universe
Death in Fire
Cry of the Black Birds
The Fate of Norns
For Victory or Death
The Pursuit of Vikings
Live for the Kill
Under the Northern Star
Victorious March
Encore:
Twilight of the Thunder God
Guardians of Asgaard

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Tous les rapports du Hellfest 2012

MAIN STAGE 1MAIN STAGE 2ALTARTEMPLEWARZONE + VALLEY
J1
Megadeth, Lynyrd Skynyrd, Molly...

King Diamond, Dropkick Murphys, Hean Shall Burn...

Obituary, Nasum, Brujeria, Gorod...

Amon Amarth, Satyricon, Moonsorrow, Taake...

Discharge, Victims, Vitamin X...
J2
Guns N' Roses, Within Temptation, Sebastian Bach, Uriah Heep...

Machine Head, Edguy, Sacred Reich...

Entombed, Napalm Death, Aborted, Vomitory...

Behemoth, Enslaved, In Extremo, Shining, Djerv

Darkest Hour, The Devil's Blood, Unearth, As They Burn...
J3
Ozzy Osbourne, Mötley Crüe, Hatebreed, Black Label Society

Lamb of God, Slash, Trivium, DevrilDriver, Walls of Jericho...

Suffocation, Dying Fetus, Brutal Truth, Insomnium

Dimmu Borgir, Arcturus, Ihsahn, Anaal Nathrakh...

Madball, Pentagram, Evergreen Terrace, Alcest...



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 19 juin 2012 par NanoRoux
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Je serais moins tranché pour Darkspace, j'ai deux potes pas sépcialement black métalleux qui ont adoré le concert alors qu'ils ne connaissaient pas le groupe ! Pour l'un c'est même la meilleure découverte de ce Hellfest !
jeu. 21 juin 12- 15:28  


Groupes en rapport


Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Age of Nero
The Age of Nero
2008

Satyricon
Satyricon
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Moonsorrow
Moonsorrow
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Noregs Vaapen
Noregs Vaapen
2011

Taake
Taake
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dark Space III
Dark Space III
2008

Chronique de Dark Space II
Dark Space II
2005

Darkspace
Darkspace
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Black Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Infektion 1813
Infektion 1813
2011

Endstille
Endstille
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Black Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Ótta
Ótta
2014

Sólstafir
Sólstafir
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : Islande

Concerts:
Rapports de concerts:

Belenos
Belenos
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Merrimack
Merrimack
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Necrobreed
Necrobreed
2017

Chronique de Carnivore Sublime
Carnivore Sublime
2014

Chronique de Asylum Cave
Asylum Cave
2011

Chronique de Icon
Icon
2007

Benighted
Benighted
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts: