Retour à l'accueil
Live Reports :: We Are The Others Tour

Live report : We Are The Others Tour

Tous les concerts de Delain Delain [Metal symphonique]
Tous les concerts de TRILLIUM TRILLIUM [Metal symphonique]
Tous les concerts de HALCYON WAY HALCYON WAY [Metal Progressif]
vendredi 11 mai 2012 - Alhambra, Paris
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : KOLONEL




C’est la file des grands jours devant la mythique salle de L’Alhambra, une centaine de mètres illustrant la qualité de l’affiche proposée ; DELAIN présente son nouvel album ‘We are The Others’ et connaissant le potentiel Live des Hollandais, un public nombreux et hétéroclite a répondu présent, du bourru et barbu Métalleux au fringuant quadra en chemisette attiré par la réputation symphonique de Charlotte et son combo.




Il faut dire que les amateurs du genre ont été ces derniers mois particulièrement gâtés, entre NIGHTWISH, EPICA et consorts.
La soirée débute avec HALCYON WAY, combo assez nouveau mais composé de membres ayant atteints l’âge de raison, à l’exception du bassiste. Qu’importe, le frontman balance ses vocalisent sur un Heavy Metal survolté, certes un peu old school, mais terriblement efficace en live.




Leur prestation est digne de ces jeunes groupes insouciants qui envoient leurs compos tout en rage, pitreries et maitrise. Une performance lorsqu’on sait que le combo Américain n’a que deux albums à son actif. Un détail pour Steeve Braun qui traverse la scène de long en large, tandis que Kris le bassiste défie les lois de la gravité tout au long du show, sous le regard amusé de Jon Bodan, guitariste au combien sympathique, à la stature imposante (The Slayer’s Touch).




Un set de quarante minutes parfaitement calibré et finalement plus mélodique qu’il n’y parait ; une première partie efficace et attachante, qui aura su généré une bonne humeur réelle et palpable dans le public.




Quinze minutes de soundchecks et une petite mélodie se fait entendre, TRILLIUM, deuxième groupe de la soirée, prend position sous les acclamations ; le nouveau projet d’Amanda Somerville, Diva Rock’n’Pop ayant prêté sa voix à des groupes comme EPICA ou AVANTASIA, multipliant les side projects durant quinze ans. Il faut dire que la belle a des arguments, et visiblement s’en rend compte ; elle multiplie les poses de stars pour le plus grand plaisirs de ses nombreux admirateurs.




L’ambiance est bon enfant ; la voix de la frontgirl pas désagréable, mais à mon goût un peu trop pop et surtout un peu trop mise en avant ; problème inévitable lorsqu’on connait la personnalité de la demoiselle.




Les musiciens sont relégués au rang d’accompagnateurs, restent statiques pour laisser la scène à Amanda qui s’en donne à cœur joie et dont la voix est sur-checkée, couvrant une partie des instruments ; un comble, d’autant que bien qu’intéressantes, les compos n’ont rien de révolutionnaires.




Sur les neufs titres joués ce soir, seuls ‘Machine Gun’, ‘Mistaken’ ou encore ‘Coward’ manifestent une réelle créativité ; le reste assure le minimum syndical, sans grande imagination, d’où une certaine redondance qui sur CD pourrait se traduire par une rapide lassitude. Reste un show visuellement très sympathique (je vous vois venir) mais un peu long.




Setlist :
1. Machine Gun
2. Mistaken
3. Purge
4. Into the Dissonance
5. Set Afire
6. Utter Descension
7. Bow to the Ego
8. Path of Least Resistance
9. Coward




De nouveau quinze minutes de reconfiguration (on ne peut que saluer la récurrence professionnelle des ‘Nordistes’).
Petite intro classique et DELAIN, le groupe qui a dépoussiéré le genre par sa modernité, fait son entrée sous les acclamations ; à commencer par Martijn Westerholt, Dieu vivant du Metal Symphonique qui a bâti ses lettres de noblesse au sein des mythiques WHITIN TEMPTATION.




Charlotte apporte la touche fraicheur dans sa tenue d’hôtesse de l’air belle époque. La setlist commence tout naturellement avec ‘Mother Machine’ la première compo de leur dernier effort ‘We are the Others’ dont le combo interprétera en tout huit titres ; tournée promo oblige…




Le show est visuellement beau, le son parfaitement rodé ; le lien qu’entretiennent les musiciens tout au long des quatre-vingt-dix minutes fait plaisirs à voir tout comme l’euphorie d’un public entièrement acquis à la cause des Hollandais au point de connaître les paroles de la majorité des titres interprétés ce soir.




Il faut dire qu’entre ‘April Rain’, ‘Sever’ et leur hymne ‘The Gathering’ qui clôturera le show, DELAIN sait mieux que quiconque entretenir cette communion tellement spéciale avec leurs fans Français que Charlotte juge exceptionnels, décidant de fêter son anniversaire sur scène à grands coups de cotillons, émues par les 'Happy Birthday to You', repris en cœur par l’ensemble de l’assistance. Un grand moment.




Setlist :
1. Mother Machine
2. Stay Forever
3. We Are the Others
4. Go Away
5. Sever
6. Virtue and Vice
7. Generation Me
8. Invidia
9. April Rain
10. See Me in Shadow
11. Are You Done With Me
12. Get the Devil Out of Me
13. Shattered
14. Babylon
15. Sleepwalkers Dream
16. Electricity
17. Not Enough
Rappel :
18. Control the Storm
19. The Gathering



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 21 mai 2012 par KOLONEL
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Moonbathers
Moonbathers
2016

Chronique de Lucidity
Lucidity
2006

Delain
Delain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Trillium
Trillium
Voir la page du groupe
Création : 2011
Genre : Metal symphonique
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Halcyon Way
Halcyon Way
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Scarecrow
The Scarecrow
2008

Avantasia
Avantasia
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metal symphonique
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

The Gathering
The Gathering
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Pays-Bas