Retour à l'accueil
Live Reports :: Rammstein

Live report : Rammstein

Tous les concerts de Rammstein Rammstein [Indus]
mardi 1 mai 2012 - Centre Bell, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Montréal, le 1er Mai 2012,

Ils font des allers retours, non stop, depuis 2010. La première fois devant près de 155 000 personnes.
Aujourd’hui, devant un Centre Bell quasi-sold out! L’engouement ne faiblit pas, et les gars de Rammstein le sentent surement.
Montréal semble être devenue l’une des destinations de prédilection de Rammstein. On sait que quand Rammstein est de passage en ville, les fans seront au rendez vous.
Le groupe est fidèle à notre ville comme un skieur est loyal envers sa station préférée!




Toutefois, je craignais de devoir affronter le même spectacle (certes très impressionnant) que nous a offert Rammstein ces trois derniers shows. Le groupe avait besoin de renouveau. Quelle ne fut donc pas ma joie d’apprendre que pour 2012, tout allait être différent!
Le Centre Bell est encombré par l’impressionnante scène. Au centre de la salle, un carré qui servira de scène secondaire au cours de la performance. Entre les deux scènes, un pont suspendu fend la foule de part en part.
Rammstein nous a habitué a du très gros. Mes attentes ce soir étaient assez démesurées.




Au niveau de la set list, là aussi je m’attendais au schéma répétitif des trois derniers spectacles. Par conséquent, j’imaginais que Rammlied ouvrirait le set.
Erreur là encore. C’est avec Sonne, que Rammstein mettra la machine en route.
Après que le groupe ait descendu les gradins, au milieu du public, traversé le pont suspendu, tenant des torches, un drapeau orné de leur logo et un immense étendard québécois!
 Malheureusement pour moi, je suis parquée en arrière de la scène pendant tout le début du show, puisque les photographes n’avaient pas accès à l’avant de la scène avant la 6ème chanson. Trop dangereux disaient-ils!




C’est sur Feuer Frei que je fus enfin autorisée à constater l’ampleur de la scène. Le décor, toujours sur un concept «industriel» me semble encore plus démesuré que la dernière fois. Le son reste vraiment intense et les effets pyrotechniques ne manquent pas! Feuer Frei n’est pas Feuer Frei sans les masques cracheurs de feu dont sont équipés les membres de Rammstein. Là encore, la chaleur est assez insupportable!
Retour au calme avec Mutter, ou la scène s’illuminera de vert, et ou Till sera aspergé d’une pluie d’étincelles. Rammstein axe sa performance sur la théâtralité. Chaque chanson raconte une vraie histoire et on regrette amèrement de ne pas parler allemand...Pendant Mutter, Till fera passer toute une gamme d’émotions et de mimiques, n’hésitant pas à sucer son pouce tel un petit enfant.




Sur Mein Teil, on retrouve le costume de boucher sanguinaire dont Till semble être friand. Coiffé d’une toque salie, d’un micro en forme de couteau (similaire à celui de Marilyn Manson, mais en moins «clean»), et le visage dégoulinant de sang, le charismatique leader de Rammstein entrera parfaitement dans son rôle.
À la fin de la chanson, Flake, le claviériste se verra transporter dans une immense marmite, au milieu de la scène, qui sera mise en proie aux flammes lancées par le fusil/lance-flamme/bazooka (rayer la mention inutile) de Till Lindemann.
Tout le long du show, les morceaux seront illustrés d’effets pyrotechniques.
Links 2, 3, 4 puis Du Hast, où, naturellement, Flake embarquera dans son bateau et traversera le public d’est en ouest.




Pour Buck Dich, le groupe rejoindra la scène secondaire après avoir traversé le pont suspendu au milieu de la foule, arnachés comme des chiens de traineau et tenus en laisse par le batteur du groupe.
La provocation reste le point fort de Rammstein. Mann Gegen Mann est une des chansons les plus polémiques du groupe, de par sa potentielle connotation homophobe.
À la fin, Till éclaboussera le public d’un violent jet d’eau directement en provenance d’un faux pénis solidement accroché à sa ceinture.
Ohne Dich apportera un moment de répit et de calme. La petite scène se surélève et permet au groupe de quitter la salle solennellement avant de revenir pour un premier rappel au son de Mein Herz et la cultissime Amerika que nous n’avions jamais entendu auparavant au cours des trois derniers spectacles de Rammstein au Québec!




Ich Will et Rammstein sortira de nouveau de scène avant de nous revenir avec Engel où le ailes métalliques orneront de nouveau les épaules de Till puis Pussy, où le fameux canon à mousse de forme phallique viendra arroser toutes les premières rangées du public.
Un dernier aurevoir, une salutation, en français de la part de Till Lindemann, «Vous êtes fantastiques, merci beaucoup». Et Rammstein disparaît pour de bon.
Ce nouveau spectacle mérite d’être vu! Les visuels sont encore plus impressionnants que lors des derniers spectacles et la set-list est carrément divine!
Autour de moi les commentaires fusent. «Meilleur show à vie!»

À bientôt Rammstein!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 5 mai 2012 par Unfurl
(3)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 2 commentaires précédents
Ca ! Si nos allemands daignaient passer par le Japon, j'y courrais sans hésiter !
J'espère que tu pourras les voir aussi !

dim. 6 mai 12- 16:06  
Merci! :)
jeu. 10 mai 12- 06:15  
Miss tu as utilisé quel reflex pour Ramm?
jeu. 10 mai 12- 11:10  


Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Pain
Pain
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

The CNK
The CNK
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Deathstars
Deathstars
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Indus
Origine : Suède