Retour à l'accueil
Live Reports :: Die Apokalyptischen Reiter

Live report : Die Apokalyptischen Reiter

Tous les concerts de Die Apokalyptischen Reiter Die Apokalyptischen Reiter [Heavy Metal]
jeudi 26 avril 2012 - Glaz'art, Paris
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : KOLONEL




On ne sait jamais à quoi s’attendre lors d’un concert des Teutons fous, les bien nommés APOKALYPTISCHEN REITER, défenseurs d’un Heavy Black Death Folk Metal très groovy, depuis plus d’une décennie.

Il va s’en dire que pour un chroniqueur, réaliser un report sur ce groupe aussi sympa que positivement imprévisible, est un pur moment de bonheur, ponctué de pépites scénaristiques comme seuls les Allemands savent le faire (Oomph, Die Krupps, MegaHerz, Van Canto et bien entendu Rammstein…). Que du bonheur.

Le Glaz’art est au trois-quarts pleins ; les fans, très éclectiques ont répondu présent ; petits jeunes sur excités côtoyant molosses lookés bikers.




Deux premières parties sont au programme et personnellement je n’en connais aucune ; la découverte n’en fut que plus spectaculaire…à commencer par MALRUN, groupe Danois fondé il y a dix ans, par un médecin et un avocat désireux de changer de vie. Pas banal et le moins que l’on puisse dire, c’est que bien leur en a pris.

Le combo distille un Metalcore explosif d’une pluralité étonnante, au climax très lourd et paradoxalement d’une musicalité rayonnante, au phrasé style ‘rollercoaster rythmique’, qui n’est pas sans rappeler un SYSTEM OF A DOWN, en plus violent ; assurément ma découverte de la soirée ; car en plus d’être performant dans l’art de chauffer une salle (le frontman s’adressera de nombreuses reprises à un publique très réceptif), Jacob, Mads et leur gang témoignent d’une proximité , d’une gentillesse remarquable qui prouve que l’on peut avoir du talent et rester accessible.




Trente minutes d’un set irréprochable, à l’acoustique exemplaire. L’ambiance, sereine et festive, en témoigne. Nota Bene, penser à me procurer leur dernier opus The Empty Frame.

Quinze minutes de soundcheck et les Allemands d’EMIL BULLS prennent position des lieux ; sur le papier, le combo pratique un Nu Metal couplé à du Rock Alternatif, bref du PLEYMO Bavarois ; ce qui aurait tendance à me faire fuir, soyons honnête.

Sur scène, en revanche, le combo n’a gardé que le look des Bobos Joggers des Frenchies et évolue dans un Metal Alternatif carrément explosif ; ça balance, ça riff, ça jump, Christoph, le frontman, ne cesse d’hurler ‘Die Apokalyptischen…’ et trouve un écho bruyant dans les premiers rangs.




Avec des titres aussi accrocheurs et taillés pour le Live tel Worlds Appart (qui n’a rien à voir avec…mais dois-je vraiment le préciser…) ; Smells Like Rock’n’Roll, véritable facteur déclencheur de PPDF (Petit Pogo des Familles) et pour conclure d’une manière des plus culottée, le cover Take on me de A-HA. Le paradis sur terre tout simplement.




A l’issu des premières parties, un constat simple, mais finalement assez rare pour être signalé ; à une époque où l’on trouve tout et n’importe quoi en première partie de groupes pourtant archi connus, la qualité était ce soir au rendez-vous ; une récurrente salutaire chez Base Prod, qui prend plaisirs à nous concocter des soirées où le niveau des groupes est particulièrement remarquable, et complète comme il se doit les têtes d’affiche.




Vingt minutes de prépa on stage, le temps de mettre en place l’imposante balançoire du clavier et le set débute sur une intro des plus étonnantes, la version Française du discours de Charlie Chaplin dans Le Dictateur. Drôle et émouvant à la fois, d’une profondeur réelle, à l’image de l’œuvre d’un groupe qui assume pleinement son rôle d’amuseur publique.




Et le Glaz’Art ne va pas y couper ; Fuchs, plus barbu que jamais, enchaine des titres connus et reconnus, Riders on the Storm, Revolution et bien sur l’inénarrable et Celtique Seemann (un titre très répandu chez les Germaniques) et son chant Vicking, véritable invitation au pogo.




Fuchs, dont la réputation n’est plus à faire et dont le physique ferait pâlir Till Lindemann, excelle dans son rôle de gentille bourru facétieux, balancent des trucs non identifiés dans l’assistance, invitant une jolie demoiselle sur scène pour lui dispenser des cours de danse, avant d’admirer son œuvre depuis la fosse, allongé sur le publique (ndlr : du slam canapé parait-il).




Volk-Man et Ady traversent la scène de part en part, prennent le temps de poser pour les photographes, dialoguent avec les premiers rangs pendant que Sir G s’explique avec ses fûts, hilare à la vue de Doctor Pest, le clavier encagoulé, proche cousin de Flake tout de cuir et de clous vêtu, brandissant fièrement un fouet Gode.




Mais le Frontman au physique d’ogre peut également se montrer émouvant, quand enchainé sur scène pour le titre Die Schönheit der Sklaverei, il ne trouvera son salut que dans la mort.

Nous assistons à du très grand APOKALYPTISCHEN, la performance laisse admiratif, d’autant que les Guerriers ont la réputation de ne jamais faire le même show.
Un set d'une heure trente dont cinq titres juste pour le rappel, les Kids en ont pour leur argent ; pour ma part, cela faisait bien longtemps que je n’avais vu autant de bonne humeur et de positivisme dans un concert.

En Live, les Allemands sont vraiment à la hauteur de leur réputation.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 1 mai 2012 par KOLONEL
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Die Apokalyptischen Reiter
Die Apokalyptischen Reiter
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Die Krupps
Die Krupps
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Indus
Origine : Allemagne


Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hypnotize
Hypnotize
2005

Chronique de Mezmerize
Mezmerize
2005

Chronique de Steal This Album!
Steal This Album!
2002

Chronique de Toxicity
Toxicity
2001

System of a Down
System of a Down
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alphabet Prison
Alphabet Prison
2006

Pleymo
Pleymo
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Neo Metal
Origine : France