Retour à l'accueil
Live Reports :: Enter Shikari

Live report : Enter Shikari

Tous les concerts de Enter Shikari Enter Shikari [Hardcore]
Tous les concerts de Crossfaith Crossfaith [Metal]
jeudi 23 février 2012 - Liquid Room, Tokyo
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Guillaume Catella




Le Liquid Room d’Ebisu (Tokyo) accueille ce soir Crossfaith et Enter Shikari, et bien que le premier soit Japonais et le deuxième Britannique, on ne pouvait penser à une meilleure paire pour ce concert électro-hardcore, les deux étant similaires dans ce hardcore survolté dopé aux samplings électro omniprésents.
La salle est de taille moyenne, hébergeant ce soir quelques centaines de metalleux, de moyenne d’âge tournant autour de la vingtaine. Quant à la scène, bien qu’un peu étroite, elle suffit cependant aux groupes pour les laisser sauter et courir partout.





Crossfaith

A 19h pile, les batteur et claviériste déboulent sur scène, les cheveux mouillés et la rage visible dans leurs yeux. Le batteur nous gratifie d’une roue et saut périlleux arrière (qui a failli lui coûter un nez), et la paire chauffe ardemment la salle ces quelques premières minutes. Malgré leur jeune expérience avec seulement 6 années d’activité, Crossfaith n’a besoin que de quelques minutes pour faire chauffer la foule à blanc.
Le quintet (chant, guitare, basse, batterie et DJ) originaire de Osaka, a déjà gagné en une si courte carrière une excellente maîtrise de leur genre, maniant avec brio le mélange des samplings electro et riffs hardcore efficaces.




La démence scénique du groupe se trouve cependant à l'étroit sur la scène, en particulier puisqu'un bon tiers est occupé par le matériel de Enter Shikari. Le chanteur et leader, Koie, s’adresse à la foule (à 95% Japonaise) autant en Anglais qu’en Japonais, ce qui peut paraître étrange, mais est « cool » du point de vue nippon. Il nous précise qu’une tournée occidentale est en préparation, avec en particulier de nombreuses dates en Angleterre.

Ils nous jouent leurs meilleurs morceaux, en particulier Omen, leur excellente reprise du fameux titre du même nom des Prodigy, qui reçoit une très forte réaction du public, sautant et chantant en chœur. Un petit wall of death se forme même, dans l’étroite salle. Chaque membre du groupe contribue à chauffer la salle, extériorisant leur furie et la partageant avec le public. Après seulement 30 minutes de show (qui sont passées bien rapidement pour un groupe d’une telle intensité !), le groupe quitte rapidement la scène et disparaît, laissant le suivant s’installer.




A noter que le mélange d’Hardcore et Electro aux blasts puissants est particulièrement apprécié au Japon, où de nombreux groupes ont émergé en cherchant à se faire une place dans le genre convoité. Crossfaith est certainement un de ceux ayant le mieux réussi, s’étant forgé leur propre identité et base de fans, en partie grâce à leurs performances scéniques formidables, confirmées ce soir.
(NB : pas de photo de Crossfaith malheureusement, étant donné que je n’ai pas pu avoir d’accréditation pour les shooter).





Enter Shikari

Après 20 minutes de préparations, c’est Enter Shikari la tête d’affiche qui monte sur scène. Pas de cheveux longs, ni de T shirts noirs, le groupe arbore au contraire des chemises colorées de bûcherons et shorts. Formé en 1999 et originaire des UK, Enter Shikari est une hybride entre post-hardcore, electro et phrasé rap.
Les britanniques ont tout juste sorti leur 3ème album « A Flash Flood of Colour » le mois dernier (16 Janvier) et sont en tournée pour le défendre, avec pas moins de 7 morceaux en étant issus, dans leur setlist de ce soir. La scène est également décorée aux couleurs de cet album, avec un énorme triangle renversé (présent sur la pochette), flashant par intermittence vers la fin du concert.




Rou, le chanteur, fait l’effort de nous adresse gentiment quelques mots en Japonais comme “Hisashiburi, nihon ni korete ureshii desu” (ça fait longtemps que nous ne sommes pas venus, et sommes heureux d’avoir pu venir), et malgré la barrière de la langue n’a pas de problème à divertir la salle. Il alterne entre chant parlé (avec leur diatribe anti-politique), rap, chant clair et même growls, toujours avec un accent british très marqué. Il change de temps à autre de rôle pour endosser celui de claviériste, s’occupant également des soli d’électro. Batty C, le bassiste, fait la plupart des chants secondaires en voix claire, mais au contraire de Rou a la voix enrouée et n’arrive pas à sortir une ligne juste.

Le show alterne entre furie, message anti-politique, passages doux, avant de laisser libre cours à nouveau à la rage, pour le plus grand plaisir de la foule, se défoulant, sautant, et slammant à la pelle. Les blasts électro surpuissants font vrombir les murs ainsi que nos poitrines.




Après plus d’une heure et demi et un « encore » le groupe remonte sur scène et nous joue Hello Tyrannosaurus, suivi d’un remix de leur hit et single Sssnakepit, puis de la version originale de ce dernier, afin de conclure en beauté. Rou nous encourage à rejoindre leur groupe (et à lui offrir une bière) si nous arrivons à trouver où se passe leur after party … j’espère que certains auront réussi malgré la dizaine de milliers de bars aux environs, dans ce quartier chaud de la nuit de Tokyo ! Pour ma part je rentre, la tête bercée de ce phrasé british enrobé de puissants rythmes électros.




Setlist :
System…
Meltdown
Gandhi mate, Gandhi
Sorry you’re not a Winner
Destabilize
Mothership
Search Party
Stalemate
Quelle surprise
Juggernauts
Arguing with Thermometers
Fanfare for the conscious man
- (encore) -
Hello Tyrannosaurus, Meet Tyrannicide
Sssnakepit Ram Remix
Sssnakepit

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 26 février 2012 par NanoRoux
(3)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Enter Shikari
Enter Shikari
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Hardcore
Origine : Royaume-Uni

Concerts:
Rapports de concerts:

Crossfaith
Crossfaith
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Black Bomb A
Black Bomb A
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Hardcore
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hatebreed
Hatebreed
2009

Chronique de Supremacy
Supremacy
2006

Chronique de The Rise Of Brutality
The Rise Of Brutality
2003

Chronique de Perseverance
Perseverance
2002

Hatebreed
Hatebreed
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Implosion
Implosion
2008

Self Defense
Self Defense
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Hardcore
Origine : France


Hopes Die Last
Hopes Die Last
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Hardcore
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Tagada Jones
Tagada Jones
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Hardcore
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts: