Retour à l'accueil
Live Reports :: In flames

Live report : In flames

Tous les concerts de In flames In flames [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de Trivium Trivium [Metalcore]
Tous les concerts de Veil of maya Veil of maya [Death Metal]
Tous les concerts de Kyng Kyng
mercredi 15 février 2012 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Des fois là, je me dis que Montréal c’est quand même la classe.
Ok, l’hiver est long et rigoureux mais quand la ville se décide à réchauffer ses habitants, elle ne le fait pas à moitié.
Le Métropolis est encore une fois le théâtre d’un gros évènement puisqu’une tournée de grande ampleur vient prendre place.
In Flames a, depuis la naissance de son dernier bébé, Sounds Of A Playground Fading, repris la route, d’abord en Europe puis en Amérique du Nord, Canada inclus.
Pour leur voyage à travers le nouveau continent, les suédois sont accompagnés par les floridiens de Trivium, eux aussi ayant un nouveau-né à montrer au public.




Trivium seront passés par Montréal 3 fois en même pas 8 mois. Et force est de reconnaître qu’à chaque fois, le public montréalais leur ont fait comprendre qu’ils étaient toujours les bienvenus.
Les notes de piano désaccordé de Capsizing the Sea laissent embarquer la bête avant que la chanson phare de la dernière création de Trivium, In Waves, ne prenne le dessus. Plus le temps passe, et plus Trivium a réussi à peaufiner la prestation live. Le fait qu’In Waves soit un album concept aide aussi le groupe à se fondre dans un décor et une histoire qui donne un sens concret et une véritable atmosphère à leur apparence scénique.
On sent que Trivium a enfin trouvé une identité dans laquelle le groupe se reconnaît et qu’il ne s’agit plus d’un groupe jeune qui est juste là pour nous en mettre plein la tête avec un metal plein de vigueur. Le dernier album de Trivium est perçu par le groupe comme une oeuvre d’art, et chaque musicien lui rend justice.




Malgré tout, Trivium ne met pas de côté son passé et passe en revue des morceaux tels Pull Harder on The Strings Of Your Martyr et autres «classiques» qui ont fait la réputation du groupe (on peut difficilement passer à côté de Like Light To Flies par exemple). La performance s’équilibre donc entre les quelques morceaux à succès issus du passé du groupe et les énormes tueries qui sortent des entrailles des deux derniers albums In Waves et Shogun. Ce sont d’ailleurs sur les morceaux Built To Fall et Down From The Sky qu’on se rendra compte à quel point les gars de Trivium maîtrisent leurs compositions.
Fait intéressant, j’ai toujours eu envie de comparé Matt Heafy et Anders Friden, tous deux leaders des formations présentes sur scène ce soir. Matt Heafy, comme toujours sera un frontman impeccable. Passionné et enthousiaste, il traînera le public par les cheveux, forçant tout le monde à se bouger le derrière et à profiter du show de la meilleure façon possible. Franc succès. Et à la fin de Throes of Perdition, on se dit que Anders aura la lourde tâche de tenir tête à un Matt Heafy remonté et dévastateur. Trivium est définitivement une valeur sure en live, une promesse d’un tsunami à chacun de leur passage sur scène. Vivement leur retour, en headline cette fois-ci!




In Flames maintenant. Eux aussi avec un nouvel enfant à présenter au public. Première tournée headline nord-américaine avec Sounds Of A Playground Fading à promouvoir. On avait déjà eu un petit aperçu de ce que pouvaient offrir les chansons du nouvel album sur scène lors du passage des suédois au Heavy MTL cet été, mais il était temps de voir ce que cela pouvait donner sur une scène plus petite et avec un public dévoué à In Flames.




Le titre éponyme ouvre le set. D’entrée de jeu, on remarque qu’Anders Friden dispose toujours de la même énergie. Les lumières sont absolument dégueulasses, et il en sera ainsi pendant le set au complet. Dommage, car pendant un temps, In Flames était réputés pour ses éclairages efficaces. Malheureusement, il semble que seul l’Europe puisse profiter des meilleurs visuels. L’Amérique du nord devra se contenter de spots bleus immondes et de stroboscopes constants.
Naturellement, c’est le nouvel album qui est mis en avant. Toutefois, des morceaux plus anciens feront leur apparition ça et là pendant le set. Mais pour les puristes, et les fans de la première heure, la déception devait être grande.




En effet, In Flames semble définitivement avoir mis de côté ses albums les plus anciens. On ne crachera naturellement pas sur un morceau énorme comme Only For The Weak, qui donnera un coup de fouet au public déjà bien remonté! Ou encore Trigger, ou The Hive.
Les gros classiques sont de mises, The Quiet Place et Come Clarity naturellement. L’album précédent, A Sense Of Purpose est toujours bien représenté avec les morceaux phares tels que Alias, ou The Mirror’s Truth qui viendra mettre le point final de la performance avec le cultissime Take This Life. Malheureusement, des gros monstres tels My Sweet Shadow seront une fois encore laissé de côté. À croire que seuls les européens peuvent profiter de la démence de cette chanson qui n'est jamais jouée live en Amérique du Nord.

En conclusion, une tournée que je ne pouvais pas manquer, et Dieu merci, j’y étais!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 23 février 2012 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Superbe compte rendu, j'aurais bien voulu y être!
Seras-tu au concert de Children lundi?

sam. 25 févr. 12- 03:36  
Oui, en principe j'y serai! ;)
dim. 26 févr. 12- 04:37  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Crusade
The Crusade
2006

Chronique de Ascendancy
Ascendancy
2005

Chronique de Ember To Inferno
Ember To Inferno
2003

Trivium
Trivium
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Veil Of Maya
Veil Of Maya
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: