Retour à l'accueil
Live Reports :: Gojira

Live report : Gojira

Tous les concerts de Gojira Gojira [Death Metal]
Tous les concerts de Trepalium Trepalium [Death Metal]
Tous les concerts de Sybreed Sybreed [Indus]
dimanche 1 février 2009 - Transbordeur, Lyon
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Bertrand Philipot




The Way Of All Flesh Tour

19 :00, le long serpent humain, massé sur le trottoir du Transbordeur, s’épaissit peu à peu. Alors que l’heure de la célébration se fait plus proche, la pluie s’annonce, éparse et peu active, tandis que les chevelus du dimanche, car nous sommes dimanche, attendent fiévreusement l’ouverture des « hostilités ».




OK, on y est ; chacun prend ses marques, chacun prend son demi … ça commence toujours comme ça un bon concert !!! On rencontre des tètes qu’on connait, des chanteurs et autres guitaristes, des batteurs, bassistes, organisateurs, bref, la joyeuse faune habituelle venu se rassembler pour communier.
Ce soir, ça va envoyer du bois !!! GOJIRA, et en tète d’affiche, autant dire qu’on va s’en mettre une bonne dose derrière les oreilles.





SYBREED

Sybreed (http://www.myspace.com/sybreed ) groupe Suisse, ouvre le bal. On les avait déjà vus au CCO à Villeurbanne le 24/10 2007, pour un concert de The Old Dead Tree avec l’excellent groupe local Aabsynthe(dont la plupart des membres n’ont pas manqué de venir ce soir).




Le son est excellent, très propre, percutant, et la lumière ajoute au ton pêchu du groupe. Malgré une prestation très correcte, voire bien emmenée, le public tarde à se dévergonder ; les deux premiers titres laissent tout le monde absent ; alors que l’énergie émane du groupe, elle ne réussi pas à convaincre. Chaque nouveau titre débute avec des gros sons technos, et finalement, une harmonie commence à se dessiner, timidement, dans le public : telle une armée de zombies, les metalleux hochent la tète en, marquant le rythme, alors qu’au 4ème titre, un morceau genre « DemanufactureFear Factory » canalise l’attention et éveille les instincts primaires de la tribu.




C’est à ce moment là que Benjamin, le chanteur, remercie le public et GOJIRA: « GOJIRA, un groupe qu’on ne peut que respecter » réaction très faible du public, suivi de « bon d’accord, je ferme ma gueule … ». Pas fâché, il relance sur un nouveau titre dans la lignée du précédent.
Le dernier titre, une bombe dont je ne pourrais pas vous donner le titre, clos la bonne prestation de Sybreedqui malheureusement n’a reçu que peu d’écho de la part du public …




Un petit tour au bar, où je rencontre le toujours jovial Olivier (Benighted), qui attend avec impatience la prestation de TREPALIUM; plus tard, discussion avec Rachel, très sympa, qui accompagne la tournée (et que je remercie au passage).

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



TREPALIUM

D’entrée, 5 velus sur scène, dont 4 en ligne face au public, ça impressionne carrément !!! Grosse présence, gros son, dans un style épuré, efficace et très varié. Enfin, le public commence à se délier : la fosse devient petit à petit effervescente, les tètes et les bras volent. Le 3ème titre surprend par des inspirations complètement jazzy. Mais, malgré un réveil manifeste, Cédrik –KK- exhorte le public à bouger davantage : « Eh, les gens du milieu, on va élargir un peu le cercle … Qu’est-ce que vous en pensez ? ».




TREPALIUMprofite de la tournée avec GOJIRApour la promotion de leur album « XIII » (sortie le 09/02/2009) ; si c’est aussi bon que le fameux titre « Desease My Life », il faut l’acheter !!! Et vu ce qu’il joue, c’est bon !!!!




Retour au bar … pincements de cœur, petite angoisse, j’espère secrètement que le public va enfin se réveiller : GOJIRA, c’est un cadeau, une fête ! Il ne faut pas gâcher ça !
Une petite bilouze pour se donner du courage ; tout le monde s’est regroupé devant le bar, c’est la foire d’empoigne pour obtenir le tant convoité breuvage …





GOJIRA

La clochette retentit, annonciatrice du début du concert, et c’est la ruée vers la grande salle … Dans la pénombre, on s’approche de la scène, jouant des coudes pour pénétrer plus profond dans la fosse aux lions, la rage au ventre, la babine retroussée, prêts à encaisser les premières charges de puissance absolue que le monstre GOJIRAva nous envoyer dans le buffet.




Et l’émotion, la force, la vague, l’impression d’une onde de choc qui nous balaye et nous transporte, bref, un plaisir toujours renouvelé s’empare de nous alors que tonne « Oroborus » pour ouvrir le set.
Juste derrière, du très très lourd « The Heaviest Matter Of The Universe » continue à nous écraser.




Conformément à leurs habitudes Joe, Christian, Mario et Jean-Mi nous délivrent une pureté de son, une force et une joie de vivre que peu de groupes peuvent se vanter de donner. Comme avec tout ce qui est bon, on a toujours peur que cela s’arrête, mais cette fois encore, la magie est complètement présente ; le public, qui était peu présent pour les 2 premières parties s’est enflammé (enfin) : mais bien évidement, ça ne pouvait être autrement.




Un roady amène un clavier à Joe … Alors, de sa voix déformée par les effets, Joe chante « A Sight To Behold ». Dans le même titre, Joe et Christian exécutent une sorte de « ballet de mains » pendant un long passage en tapping, tous les deux dans la même position, les jambes écartées, les pieds bien plantés, penchés par-dessus leur guitare … une scène étrange et très esthétique …




Une véritable communion s’instaure avec le public pendant « The Way Of All Flesh » qui marque le dernier morceau du set, avant que Mario ne nous donne – une fois encore, et on en redemande - un cours de batterie (au cas où on doute de ses capacités techniques et artistiques) …




Un rappel à grand renfort de cris de bêtes, de sifflements et de râles qui font la fierté de nos congénères metalleux, et voilà le quatuor du Sud-Ouest qui ressort les basses et autres guitares pour nous envoyer un gros « Terra Incognita ».
Pour finir, dans une ambiance énorme, GOJIRA lâche son « Vacuity », hymne à la puissance brute et lourde.




Le concert se termine (et oui, il faut savoir en garder pour la prochaine fois), et à regrets, on commence ça et là à se disperser. Un concert énorme qui a eu du mal à décoller, mais qui finalement, grâce au professionnalisme et au charisme de GOJIRA, a pu nous faire vivre des moments de musique (et de sport) très puissants et mémorables !!! Comme à chaque fois que GOJIRA est aux commandes …




En tout cas, on leur souhaite que la suite de la tournée leur apporte gloire et bonheur, qu’ils vendent plein d’album, et qu’ils étendent de par l’Europe leur fan base ; avec la GOJIRA attitude et le positivisme qui émane d’eux, ça ne devrait pas être difficile ! Encore une fois, merci pour ce grand moment, et on vous attend de pieds ferme …


Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Set-list GOJIRA (merci ICEMAN)

• Oroborus
• The Heaviest Matter of The Universe
• Backbone
• Love
• A Sight to Behold
• From The Sky
The Art of Dying
• Flying Whales
• Clone
• Toxic Garbage Island
The Way of All Flesh

Rappel
Terra Incognita
• Vacuity



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 7 février 2009 par TheBastien
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Super report Bastien, toujours ce style génial qui nous fait "revivre" les concertst
Bravo pour les photos Bertrand, que d'émotions.
Et la vidéo en bonus, au son impecc, que demander de mieux!!!
Chapeau les gars!
Le boiteux!

sam. 7 févr. 09- 07:03  
Yeahhhh!!! Super report, je revécu cette merveilleuse soirée en lisant ton report.
Moi j'ai passé vraiment une super soirée, un concert énorme et la rencontre avec vous trois ma fait super plaisir.
J'espère qu'on ce reverra très vite pour un concert encore plus énorme =).

Bravo également pour les photos très réussite =).

dim. 8 févr. 09- 12:03  
Super live report et superbes photos!
Ca donne envie de revoir Gojiji en live tout ça...

mer. 11 févr. 09- 01:47  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de H.N.P.
H.N.P.
2012

Chronique de XIII
XIII
2009

Chronique de Alchemik Clockwork Of Disorder
Alchemik Clockwork Of Disorder
2006

Trepalium
Trepalium
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Sybreed
Sybreed
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Indus
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts: