Retour à l'accueil
Live Reports :: Tides From Nebula

Live report : Tides From Nebula

Tous les concerts de Tides From Nebula Tides From Nebula [Rock Metal]
dimanche 27 novembre 2011 - El Chicho, Bordeaux
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Laury Lux




Après la sortie de leur second album Eartshine, les polonais Tides From Nebula ont décidé de prêcher la bonne parole aux quatre coins de l'Europe. Et pour ça, rien de tel qu'une bonne vieille tournée des familles, armé d'un bon van et d'un GPS qui tient la route!

Un petit coup d'œil à l'affiche présentant le 'Earthshine Tour 2011′ nous montre que Tides From Nebula s'est littéralement mis en tête de sillonner le vieux continent, avec pas moins de 12 pays différents à traverser. Et dans le tas, seulement une date passe par chez nous, et c'est la ville de Bordeaux qui se voit honorée de la visite du groupe de Post-Rock Instrumental.
Fait bizarre, les polonais ne sont pas parvenus à se booker dans une salle renommée (La Rock School Barbey ou L'Hérétic aurait fait l'affaire), mais ont plutôt posé leurs amplis dans un bar-restaurant nommé El Chicho, plus connu pour ses plats et ses bières sud-américains que pour ses concerts Metal... Quoiqu'il en soit, le sous-sol dudit bar sera le théâtre d'un concert aux allures intimistes...





Photo
Tides From Nebula: Live @ El Chicho, Bordeaux

Tides From Nebula, ou un concert express!

Il n'est que 19h lorsque les portes d'El Chicho accueillent la petite trentaine de personnes qui se pressent devant l'entrée. Pendant ce temps, Tides From Nebula s'affaire à terminer ses balances, faisant ainsi trembler les murs aux sons de sa batterie.
Après un peu plus de vingt minutes d'attente (et l'occasion de goûter une bière sud-américaine), le concert va débuter: tout le monde descend au sous-sol pour découvrir une petite salle d'à peine 20m², munie d'une scène blindée de pédaliers, preuve qu'on a bien affaire à un groupe de Post-Rock.

Sans plus attendre, les quatre polonais surgissent du public, montent sur scène et branchent leurs instruments dans un silence religieux. Adam Waleszyński (guitare) prend la parole en anglais: "bonsoir, nous sommes Tides From Nebula et nous sommes très heureux de venir jouer chez vous. Nous risquons de jouer un peu fort, on espère vraiment que vous allez survivre et apprécier.". Les premiers accords résonnent, et lancent de belle manière un Post-Rock Instrumental qui tient plutôt bien la route sur les planches.

Même si Tides From Nebula bénéficie de lumières inexistantes (seuls deux projecteurs éclairent la scène et projettent les ombres sur le plafond voûté...), le son est assez bon, relativement bien balancé (un exploit compte tenu de l'architecture du sous-sol!). "Siberia", issu d'Earthshine, offre un bon aperçu des longues compositions des polonais, avec ses guitares bourrées d'effets, ce jeu de batterie recherché et son côté BO très sympa.
Sur scène, les quatre musiciens semblent être littéralement possédés par leurs accords lorsque les longues plages atmosphériques s'enroulent et se déroulent devant le public. A de rares occasions, la musique devient plus rugueuse, plus metallique avec ces grosses guitares, et l'attitude des polonais change également: ils s'adaptent en proposant un jeu plus énergique.

Face à la scène, le public semble intrigué par ce flot continu de notes. Pas remuant pour un sou, il vit plutôt les émanations spirituelles offertes par Tides From Nebula. Même lors des transitions entre les morceaux, la fosse (si on peut l'appeler ainsi) reste étonnement calme...

Sans dire un mot, les polonais enchainent les titres ("White Gardens", "Caravans", "These Days, Glory Days"...), jusqu'à ce qu'au bout de 45 minutes de set, Adam Waleszyński reprend la parole, annonçant ainsi le dernier morceau de la soirée. Le guitariste en profite également pour remercier l'audience d'être venu ce soir ("voir vos visages souriants est le plus beau cadeau que vous puissiez nous faire"), avant de lancer les derniers accords de la soirée.

Pas de rappel, seulement quelques applaudissements du groupe pour son public, et les instruments se taisent. Tides From Nebula quitte les planches, traversant le public pour aller se désaltérer avant de revenir pour ranger son matériel.





Photo
Tides From Nebula: Live @ El Chicho, Bordeaux

Déjà la fin...

Il est donc à peine 20h15 lorsque le public sort d'El Chicho. Ce soir, Tides From Nebula a prouvé qu'il savait retranscrire sa musique planante en situation live, ce qui, vu le style, n'est pas toujours aisé. Les visages de l'audience montrent que ce concert a été une réussite, mais il aurait été certainement plus sympathique s'il avait duré un peu plus que 50 minutes...
Il est vrai que venir de si loin pour jouer si peu (surtout qu'il n'y avait pas de première partie...) peut paraitre étrange, voire décevant pour les fans...

Quoiqu'il en soit, les polonais ont brillé grâce à un show intimiste, doté d'un son très convenable, qui a réussi à nous faire oublier le light-show inexistant. Un bon concert de Post-Rock s'est tenu ce soir, merci à l'orga comme à la salle, et un grand merci à Tides From Nebula bien sûr!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 1 décembre 2011 par kumelia
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Tides From Nebula
Tides From Nebula
Voir la page du groupe
Création : 2008
Genre : Rock Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: