Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2011 - Main Stage 1 - Jour 2

Live report : Hellfest 2011 - Main Stage 1 - Jour 2

Tous les concerts de Headcharger Headcharger [Metalcore]
Tous les concerts de Crucified Barbara Crucified Barbara [Metal]
Tous les concerts de Angel Witch Angel Witch [Heavy Metal]
Tous les concerts de Hammerfall Hammerfall [Heavy Metal]
Tous les concerts de Ufo Ufo [Hard Rock]
Tous les concerts de Thin Lizzy Thin Lizzy [Hard Rock]
Tous les concerts de Apocalyptica Apocalyptica [Metal symphonique]
Tous les concerts de Black Label Society Black Label Society [Heavy Metal]
Tous les concerts de Scorpions Scorpions [Hard Rock]
samedi 18 juin 2011 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 





Thin Lizzy

La foule s'est amassée sur le parterre de Main Stage 1, et Thin Lizzy n'est toujours pas là ... Un petit retard que les caméras du Hellfest comblent en nous montrant le back stage et les musiciens qui se préparent tranquillement à entrer ... Ils arrivent enfin sur scène, comme des stars, sous les ovations d'un public hétérogène en style, et particulièrement renforcé en quarantenaires et plus. Il faut dire que la formation n'est pas toute jeune.




Dans un registre forcément Hard Rock, on s'en prend quand même plein les yeux et les oreilles : le guitares sont précises, le son est léché. Pas de répit entre les titre, c'est très pro ! Tout le public frappe dans ses mains, de la scène aux abords des tours de projecteurs, c'est impressionnant. Alors que le bassiste passe son temps à jeter des médiators dès qu'il en a l'occasion et à travailler son remarquable jeu de jambes, Rickie Warwick prend la guitare en plus du chant, ce qui pousse à 3 le nombre de guitares simultanées. A chaque fin de morceau Ricky termine un bras en haut, un bras en bas dans une position très ... travoltesque ! Plus les standards se succèdent, plus le public adore. Pour terminer, Ricky exhorte le public à chanter avec le fameux hoooohohohooooooho !
Le set atteint largement son objectif : servir du souvenir, créer de l'émotion.

Rapport : TheBastien
Photos : Halord


Pour aller plus loin, voici une retranscription live du concert par Arte Live, partenaire du Hellfest :


Photo Photo Photo Photo Photo



Photo
Apocalyptica: par Halord

Apocalyptica

C'est à présent au tour des Finlandais d'Apocalyptica d'entrer en piste, devant un parterre de fans déjà assez important. Dès le premier morceau, un triste constat s'impose : le son n'est pas vraiment à son optimum, et l'on entend trop peu Eicca Topinen, Paavo Lötjönen et Perttu Kivilaakso comparé à la batterie. Il s'améliore au fur et à mesure du set, mais ce petit souci technique impacte la qualité du show d'Apocalyptica. Comme à leur habitude, les Finlandais gratifient leur audience de reprises réussies de Metallica version violoncelle, à l'image d'un "Master Of Puppets" épique et d'un touchant "Nothing Else Matters". Quelques autres reprises sont offertes par le combo, à l'instar de la version très personnalisée d'Apocalyptica de "Hall Of The Mountain Kill", écrite à l'origine par le compositeur norvégien Edvard Grieg. Les Finlandais ne se contentent néanmoins pas de reprises, et proposent des morceaux extraits de leurs différents albums, comme "Grace", ou "I Don't Care".




Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Les quatre musiciens prouvent une nouvelle fois leur dextérité et leur maîtrise de leur instrument durant un set qui séduit clairement les présents. Le sourire aux lèvres, ils interprètent même la Marseillaise, sous le regard amusé d'une foule visiblement conquise. Le groupe quitte la scène sous les applaudissements, et prouve qu'il mérite largement sa renommée mondiale. Néanmoins, il semble qu'une fois que l'on a vu Apocalyptica, leurs shows ont tendance à se ressembler, et la formation a un peu du mal à se renouveler. Peut-être les Finlandais devraient-ils proposer d'autres reprises, histoire de faire un peu de neuf? Mais il n'empêche que l'on a passé un bon moment en compagnie d'Apocalyptica, et que les fans ressortent ravis de la fosse.




Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Set list :
Grace
Master of Puppets
End Of Me
Bring Them to Light
Nothing Else Matters
Last Hope
Seek & Destroy
Inquisition Symphony

Rappel :
I Don't Care
Hall of the Mountain King

Rapport : Menqèt
Photos : Julien Perez et Halord


Pour aller plus loin, voici une retranscription live du concert par Arte Live, partenaire du Hellfest :


Photo
Apocalyptica: par Halord
Photo
Apocalyptica: par Halord
Photo
Apocalyptica: par Halord
Photo
Apocalyptica: par Halord
Photo
Apocalyptica: par Halord
Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Photo
Apocalyptica: par Julien Perez
Photo
Apocalyptica: par Julien Perez




Scorpions

C'est désormais au tour de l'une des têtes d'affiche du festival d'entrer en piste : les légendaires Allemands de Scorpions. La foule présente devant la scène est assez impressionnante, et les premiers rangs semblent plutôt compacts. Lorsque Klaus Meine et sa petite troupe débarquent sur scène, ils sont accueillis par des acclamations, par un public visiblement très content de la présence du groupe. Au niveau de la set list, les Allemands tapent dans l'ensemble de leur imposante discographie (dix-huit albums plus un nombre incalculables de singles et de compilations!), avec des nouveaux titres comme des anciens. Néanmoins, dès quelques chansons, une petite déception semble parcourir l'audience. Le combo joue des titres que la plupart des présents ne connaissent pas, et ne semble de plus pas des plus motivés. On ne sera par exemple pas gratifié du classique "Winds Of Change". Le frontman, d'habitude beaucoup plus énergique, paraît se contenter du minimum syndical, que ce soit lorsqu'il chante ou lorsqu'il s'adresse à son public.

Quelques titres font tout de même plaisir à entendre, tels que "The Best Is Yet To Come", extrait du dernier opus de Scorpions, ou "Dyanmite", tout droit sorti du très bon "Blackout", sorti en 1982. Les morceaux sont de plus, pour continuer sur les points positifs, bien interprétés, et Rudolf Schenker et Matthias Jabs forment un bon et assez charismatique duo de guitares, ce qui relèvent la prestation du groupe. Cependant, dans l'ensemble, le set de Scorpions est assez décevant, et le public ne s'emballe que pour les deux chansons de rappel, l'inévitable "Still Loving You",sur lequel une bonne partie des Francophones présents se sont lancés sur le fameux "ce soir, j'ai les pieds qui pue" (allez donc voir la vidéo des hallucinations auditives sur Youtube si vous ne comprenez pas), ce qui est assez drôle à voir. Le show se termine par "Rock You Like A Hurricane", toujours aussi agréable à écouter, mais qui signifie la fin d'un set clairement décevant. Dommage lorsque l'on sait que les Allemands sont vraiment capables de mieux.

Lorsque le groupe quitte la scène, tout le public reste devant la scène, afin d'assister au fameux hommage à Patrick Roy. Et c'est sur "Those About To Rock" d'AC/DC et un très réussi feu d'artifice que tous acclament, devant des photos de lui en compagnie de métalleux diffusées sur le grand écran. Le Hellfest en profite pour montrer des dessins de Dio, Peter Steele, mais aussi Eric Ledroit, qui travaillait pour le festival, tous copieusement applaudis. Un bien bel hommage, repris en chœur et applaudi par tous les présents.

Set list :
Sting In The Tail
Make It Real
Bad Boys Running Wild
The Zoo
Coast To Coast
Loving You Sunday Morning
The Best Is Yet To Come
Holiday
Raised on Rock
Tease Me Please Me
Dynamite
Kottak Attack
Blackout
Six String Sting
Big City Nights

Rappel :
Still Loving You
Rock You Like A Hurricane

Rapport : Menqèt





Lire la suite des rapports du Hellfest 2011

Jour 1:
Main Stage 1
Main Stage 2
Rock Hard Tent
Terrorizer Tent

Jour 2:
Main Stage 1
Main Stage 2
Rock Hard Tent
Terrorizer Tent

Jour 3:
Main Stage 1
Main Stage 2
Rock Hard Tent
Terrorizer Tent



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 21 juin 2011 par NanoRoux
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Le rapport de Scorpions est ajouté !
mar. 21 juin 11- 18:39  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The End Starts Here
The End Starts Here
2010

Headcharger
Headcharger
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metalcore
Origine : France

Rapports de concerts:

Crucified Barbara
Crucified Barbara
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Angel Witch
Angel Witch
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Built To Last
Built To Last
2016

Chronique de (r)Evolution
(r)Evolution
2014

Chronique de Infected
Infected
2011

Chronique de Renegade
Renegade
2000

Hammerfall
Hammerfall
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Heavy Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Best Of A Decade
Best Of A Decade
2010

UFO
UFO
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Thin Lizzy
Thin Lizzy
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Hard Rock
Origine : Irlande

Rapports de concerts:

Apocalyptica
Apocalyptica
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Order of the Black
Order of the Black
2010

Black Label Society
Black Label Society
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Master
Master
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : Tchèque (République)


Inquisition
Inquisition
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Black Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Resilient
Resilient
2013

Chronique de Shadowmaker
Shadowmaker
2012

Running Wild
Running Wild
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne