Retour à l'accueil
Live Reports :: Hellfest 2011 - Main Stage 1 - Jour 1

Live report : Hellfest 2011 - Main Stage 1 - Jour 1

Tous les concerts de Valient Thorr Valient Thorr [Heavy Metal]
Tous les concerts de Architects Architects [Metalcore]
Tous les concerts de The Answer The Answer [Hard Rock]
Tous les concerts de Alter Bridge Alter Bridge [Metal]
Tous les concerts de The Cult The Cult [Hard Rock]
Tous les concerts de Down Down [Sludge Metal]
Tous les concerts de Iggy Iggy
Tous les concerts de Rob Zombie Rob Zombie [Indus]
vendredi 17 juin 2011 - Open air Clisson, Clisson
Voir toutes les infos de ce concert

 





Architects

12h20, la Main Stage 1 accueille la nouvelle sensation du Metalcore moderne, j'ai bien sûr nommé Architects. Le show débute sur une courte intro laissant monter une tension palpable, pour rapidement écraser l'audience grâce à un son puissant, brut de décoffrage. Si la jeunesse du combo frappe au premier abord, c'est surtout cette maturité qui ressort de ce concert, on voit bien que les cinq gaillards ont l'habitude des planches. Pendant plus d'une demie heure, les anglais nous assènent leurs meilleures compos, faisant évidemment la part belle à leur dernier opus.

Même si la pluie s'est invitée en milieu de concert et ce jusqu'à sa fin, le public semble ravi de cette prestation, surtout qu'il n'a pas hésité à se donner le temps d'un circle pit et d'un wall of death...

Rapport : Kumelia
Photos : Julien Perez

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



The Cult

Tous les fans de Hard Rock ‘n’ Roll se sont donnés rendez-vous sur la Mainstage 1 pour boire avec délectation la musique passionnée de ce groupe culte des années 80 (oui je sais le jeu de mots est facile !).
« Nous ne sommes pas vraiment metal, plutôt un groupe de Rock à la Led Zeppelin ou Joy Division » commence par préciser Ian Astbury, le frontman et chanteur. Il a pris quelques kilos depuis toutes ces années, et paraît un peu boudiné dans son blouson noir. Il me fait penser à Jim Morrison sur la fin, quand il usait et abusait de tout… C’est leur première fois au Hellfest, et ils compte bien nous laisser un bon souvenir. Le concert commence par Rain, un titre fort à propos car la pluie commence à tomber dès les 1ers accords… Quelle organisation, bravo messieurs ! Leur musique est une parenthèse musicale bienvenue dans ce monde de brutes du Hellfest. Je connais peu The Cult, mais il faut avouer que ce sont d’excellents musiciens et que leur morceaux et leur présence scénique font mouche. Ian et Bill Buffy, le guitariste d’origine, sont les 2 seuls rescapés du line up original, mais sont secondés par des musiciens de talent rodés aux prestations scéniques de qualité.




Le public rentre petit à petit dans le jeu, en battant la mesure et levant les bras, notamment sur Sweet Soul Sister, premier morceau très bien accueilli. Ian nous annonce une « Heavy Song » et c’est parti pour l’excellent morceau Phoenix, de l’album Love. Quelques averses s’invitent à la fête, sans pour autant nous gâcher le spectacle. Little Devil reçoit également un très bon accueil, ainsi que Wild Flower, qui réveille quelques bons souvenirs aux plus anciens d’entre nous. Ian plaisante avec son audience, visiblement ravi de l’échange et du concert.
L’ambiance monte crescendo jusqu’aux 2 derniers morceaux, qui rencontrent un franc succès.
Le concert se termine à l’ancienne, avec jet du micro et démantèlement de la batterie.
Rock ‘n’ Roll !




Set List (Merci I-Gore)
Rain (Love)
Every Man Is a Star (New)
Electric Ocean (Electric)
Sweet Soul Sister (Rare Cult)
Rise (Beyond the Good and Evil)
The Phoenix (Love)
Fire Women (Sonic Temple)
Fire (Love)
Dirty Little Rockstar (Born into This)
Wild Flower (Electric)
She sells Sanctuary (Love)
Love Removal Machine (Electric)

Rapport : Halord
Photos : Halord

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Down

Alors que la soirée ne fait que commencer, c'est au tour d'une des têtes d'affiches de cette première journée d'entrer en piste. Les membres de Down disposent de nombreux fans en France, et cela se constate à quelques minutes de leur montée sur les planches, puisqu'une fosse relativement compacte se tient devant la scène.
Largement acclamés à leur arrivée, les musiciens entament leur set avec le sourire, visiblement ravis de l'accueil réservé par le public du Hellfest. Phil Anselmo tient, comme à son habitude, parfaitement son rôle de frontman, et se révèle toujours aussi charismatique et communicatif, que ce soit entre ou durant les morceaux. Le départ de Rex Brown ne se fait que peu sentir, puisque Patrick Bruders, également bassiste de Crowbar, affiche une précision et une aisance tout à fait appréciables. Down tape dans toute sa discographie pour l'occasion, et c'est avec un grand plaisir que l'on se laisse headbanguer sur des titres tels que "The Path", "New Orleans Is A Dying Whore", "Ghosts Along The Mississippi", ou encore l'excellent "Lifer" dédié à Dimebag Darrell. Les titres les plus anciens de la formation, à l'image de "Temptation's Wings" ou de "Eyes Of The South", font également leur effet, et les premiers rangs chantent en choeur avec Phil Anselmo, qui prend visiblement un malin plaisir à faire beugler ses fans. Le duo de guitares formé par Kirk Windstein et Peeper Keenan est tout à fait en place, et Jimmy Bower toujours aussi à l'aise derrière ses futs.




Après un "Stone The Crow" épique et mémorable, il est quasiment temps pour Down de plier bagage. Le groupe fait néanmoins une dernière offrande à ses fans, l'énorme et désormais classique "Bury me In Smoke", sur laquelle Jimmy Bower enfile un soutien-gorge lancé par une fan du premier rang. Down quitte la scène sous les applaudissements d'un public comblé, qui vient clairement d'assister à une excellente prestation effectuée par des musiciens plein de charisme et d'assurance, et dont on ressent toute la cohésion de groupe. Vivement leur quatrième album !




Set list :
Lysergik Funeral Procession
The Path
Lifer
New Orleans is a Dying Whore
Ghosts Along the Mississippi
Temptation's Wings
Hail the Leaf
Pillars of Eternity
Eyes of the South
Stone the Crow
Bury Me in Smoke

Rapport : Menqèt
Photos : Halord

Photo Photo Photo



Rob Zombie

Morbid Angel a tout juste terminé son set que tous les regards se braquent vers la Main Stage 1. Lorsque la présence de Rob Zombie a été confirmée au Hellfest, de nombreux fans ont exulté, ravis d'enfin pour voir Mr. Zombie en live, d'autant que le groupe dispose de presque 1h30 de set. Ce soir marque de plus son premier concert en France, ce qui laisse imaginer l'ampleur de l'évènement pour les fans du monsieur.




Sur scène, le décor n'est pas très imposant, mais le micro décoré en squelette est assez sympathique, et l'on s'attend à s'en prendre plein les yeux, à l'image d'un show d'Alice Cooper. Les lumières s'éteignent et le public acclame l'arrivée du groupe, dont les déguisements et maquillages sont bien réalisés. Toute la fosse saute en rythme sur les différents morceaux effectués, et les premiers rangs, qui ne sont bizarrement pas très compressés, chantent en chœur. John 5, ancien guitariste de Marilyn Manson, affiche toujours autant son talent. Le groupe gratifie même son public de quelques titres de White Zombie, ce qui fait plaisir à entendre. Rob Zombie, quant à lui, se révèle un bon maître de cérémonie, et danse tel un pantin désarticulé sur les rythmiques entraînantes de ses morceaux. Tous ces bons points font donc de ce show un concert tout à fait correct, puisque les chansons sont assez bien interprétées sur scène, en particulier le tube du groupe, "Dragula", qui a achevé le set.




Néanmoins, quelques points pêchent tout de même. Tout d'abord, le fait que le groupe ait quitté les planches après à peine une heure de show, alors qu'il avait largement le temps de jouer trois ou quatre morceaux de plus. Dommage, car un rappel de plusieurs titres aurait pu être un plus indéniable et un beau cadeau à des fans qui attendaient ce moment depuis tant de temps. L'autre point négatif de ce set est que la plupart des spectateurs s'attendait à un show immense, avec des feux d'artifice et des effets spéciaux. On a un peu l'impression en quittant la fosse que l'on a assisté à un show au rabais, alors que l'on espérait quelque chose de fou. Lorsqu'un groupe n'affiche pas de spontanéité, il faut au moins compter sur un show immense. On ressort donc avec un peu d'amertume et de déception d'un concert chronométré à la seconde près et qui n'a pas tenu ses promesses. Dommage.




Set list :
What Lurks on Channel X ?
Superbeast
Scum of the Earth
Living Dead Girl
More Human Than Human (White Zombie)
Sick Bubble-Gum
Pussy Liquor
Demonoid Phenomenon
Mars Needs Women
Never Gonna Stop (The Red, Red Kroovy)
Super-Charger Heaven (White Zombie)
Thunder Kiss '65 (White Zombie)

Rappel :
Dragula

Rapport : Menqèt
Photos : Julien Perez

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Lire la suite des rapports du Hellfest 2011

Lire la suite des rapports du Hellfest 2011

Jour 1:
Main Stage 1
Main Stage 2
Rock Hard Tent
Terrorizer Tent

Jour 2:
Main Stage 1
Main Stage 2
Rock Hard Tent
Terrorizer Tent

Jour 3:
Main Stage 1
Main Stage 2
Rock Hard Tent
Terrorizer Tent



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 18 juin 2011 par NanoRoux
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Dommage pour Rob Zombie... je pense que les fans attendaient de lui autre chose qu'un concert "correct" ! :-(
sam. 18 juin 11- 21:48  
Y a quand même eu de superbes filles seins nus sur scène pour Rob Zombie :D
lun. 20 juin 11- 08:14  
Mince on n'a pas ces photos ! ;-)
mer. 29 juin 11- 17:44  


Groupes en rapport


Valient Thorr
Valient Thorr
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Architects
Architects
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metalcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Rise
Rise
2006

Chronique de Rise
Rise
2006

The Answer
The Answer
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alter Bridge
Alter Bridge
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sonic Temple
Sonic Temple
1989

The Cult
The Cult
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Down II: A Bustle In Your Hedgerow
Down II: A Bustle In Your Hedgerow
2002

Chronique de NOLA
NOLA
1995

Down
Down
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Led Zeppelin
Led Zeppelin
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Joy Division
Joy Division
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Autre
Origine : Royaume-Uni


Crowbar
Crowbar
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Stone
Stone
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Finlande


Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

White Zombie
White Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Indus
Origine : États-Unis