Retour à l'accueil
Live Reports :: 30 Seconds To Mars

Live report : 30 Seconds To Mars

Tous les concerts de 30 Seconds To Mars 30 Seconds To Mars [Rock Metal]
mardi 3 mai 2011 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert





Cette première semaine de mai a été bien remplie à Montréal. Au mois de mars dernier, les billets pour le spectacle de 30 Seconds To Mars ont été mis en vente et ont tous disparu instantanément. En quelques instants, le Métropolis affichait complet. Pour être franche, je n’étais même pas surprise. La surprise est arrivée après, quand, suite à cette vente totale et rapide des billets, le groupe de Jared Leto a décidé d’ajouter une date supplémentaire à Montréal. 30 Seconds To Mars serait donc présent chez moi le 3 et le 6 mai.
J’étais en possession de mon billet pour le 3 mai, premier spectacle, pour le public, mais aussi la presse. Le public, et j’en fus la première surprise, était composé aussi bien de jeunes filles que de petits gars. La salle est pactée et c’est au groupe Anberlin que revient la tache délicate d’ouvrir le show. Fort heureusement, tout se passe bien, mais la tension «pré-apparition» de Leto and co. se fait sentir.




Au son de Escape, issu de leur dernier opus «This Is War», et derrière un grand écran blanc apparaissent les silhouettes des musiciens. Shannon Leto, sur son estrade est compressé sur le coin de la scène. Au fond, le symbole triangulaire représentatif du groupe (la triade) est mis en hauteur et s’illumine au rythme du spectacle. À gauche, Tomo, guitariste, et au centre, Jared Leto. Bientôt 40 ans, toutes ses dents, et la tronche d’un gamin de 17 ans.
Les lumières se font alors violentes et le public hurle. Lors des premières chansons, Jared laissera le public chanter à sa place, se contentant de reprendre brièvement quelques lignes du refrain et de gratouiller sur sa guitare. Ôtant alors ses lunettes de soleil, ce dernier parvint à se mettre toutes les minettes du public dans la poche.
Puis, Jared marquera une pause pour s’adresser au public, se risquant à quelques mots de français. Il demandera alors à chaque personne dans l’audience de se mettre debout, de bouger et de remuer dans tous les sens. Et il n’hésitera pas à insulter les personnes tranquillement posées sur le côté de la fosse qui étaient juste là pour profiter du spectacle. À plusieurs reprises, le charismatique frontman demandera au public de se rapprocher de lui, causant de gros mouvements de foule. L’ambiance commencera à devenir vraiment intense lorsque 30 Seconds To Mars démarrera Search And Destroy, faisant sauter le public, puis This Is War permettant à tout le monde de gueuler les paroles à pleins poumons. 30 Seconds To Mars se permettra ensuite de laisser tomber les guitares électriques pour revenir nous offrir un mini-set acoustique de Hurricane, Alibi puis Night Of The Hunter.




Leur set se terminera ensuite au son de The Kill puis Closer To The Edge. Pour le rappel, Jared Leto se présentera devant le public, et «sélectionnera» quelques personnes pour monter sur scène pour la chanson Kings and Queens. Les gens se grimperont alors les uns sur les autres pour être aperçus par le groupe et avoir la chance de grimper sur scène. Le show s’arrête alors. 
Honnêtement, ce fût un très bon spectacle, efficace et plein d’énergie. Aucune déception de ma part.

...




...Je ne peux pas conclure mon live-report ainsi!
30 Seconds To Mars, le 3 mai au Métropolis, c’était un show tout ce qu’il y a de plus normal.
Mais le vrai show, la véritable expérience martienne se vivait le 6 mai. Au Métropolis toujours!
Quelle intelligence aie-je eu de me prendre également un billet pour cette supplémentaire!!
Le show du 6 mai faisait partie de la liste restreinte des shows «à thème» que le groupe avait organisé. Et pour ce spectacle là, le thème était «Zombie Night»!
Le public et le groupe était habillé pour l’occasion. Les lumières s’éteignirent alors et un spot blanc éclaire l’un des balcons du Métropolis, celui juste en face de moi en fait. Un homme, déguisé en zombie, et armé d’un gros fusil prend alors la parole. Cette voix, je la reconnais. Je fronce un peu les yeux et me rend alors compte que Bam Margera, la star de MTV, est le «host» du spectacle. La salle se met à vrombir, et le concert prend alors une tournure tout à fait différente. Leto et ses comparses apparaissent déguisés et costumés. Les mimiques de Jared sont à tomber par terre. Malheureusement, seul Jared semble être présent sur scène, Shannon et Tomo restant majoritairement dans l'ombre et les contre-jours des lumières stroboscopiques. Pour ma part, j'ai plus l'impression d'avoir affaire au Jared Leto's Band qu'à 30 Seconds To Mars. Mais il est inutile de nier le charisme et la présence de l'homme aux multiples carrières.




Fort heureusement, 30 Seconds To Mars ne nous livrera pas la même set-list et nous fera même profiter d’une petite nouveauté. Jared nous demandera ensuite de chanter avec lui les paroles d’une nouvelle chanson... «Je vais vous révéler un secret» dit-il.
J’avais remarqué les quelques micros situés à différents coins de la salle.
... Les paroles de la nouvelle chansons sont donc entonnées par le public. Et seront présentes sur le prochain album!
Le public de Montréal semble trembler de bonheur à mesure que le concert avance. Leto tient son public comme personne et en fait ce que bon lui semble. Une fois encore, il demande aux gens de se rapprocher de lui et nous fait part de son français approximatif. En ce qui me concerne, je ne verrais pas arriver la fin, et lorsque les gens grimpèrent sur scène pour Kings And Queens, je me décidai à jeter un œil à l’heure, pensant que le groupe allait quitter la scène après seulement 40 minutes de show et que j'allais pouvoir avoir quelque chose à leur reprocher... avant de me rendre compte que cela faisait en fait près d’une heure et demi que 30 Seconds To Mars avait pris d’assaut le Métropolis.
Les lumières se rallument, et je suis sans voix. Ma sœur me jette le regard vide de quelqu'un qui vient de vivre une expérience unique et lâche: «putain, heureusement qu’on est venues à ce concert là aussi!».

... Je pense que ça résume entièrement le spectacle.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 9 mai 2011 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alternine
Alternine
2008

Alternine
Alternine
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Rock Metal
Origine : France