Retour à l'accueil
Live Reports :: Sepultura

Live report : Sepultura

Tous les concerts de Sepultura Sepultura [Thrash Metal]
Tous les concerts de Belphegor Belphegor [Black Metal]
mercredi 20 avril 2011 - Club Soda, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Il y a des jours avec et des jours sans. Le jour du show de Sepultura, c’était un «jour avec».
Mais le lendemain c’était un «jour sans»... Je présente donc mes plates excuses pour le nombre titanesque de photos aujourd’hui. Pour la simple et bonne raison que, dans un élan d’intellect profond, j’ai effacé ma carte mémoire. Du grand art Unfurl! Bravo!
Je ne mets donc en ligne que ce que je n’ai pu récupérer!

Mais repartons voir les brésiliens! Sepultura est en ville ce soir, et dans mon esprit, ce groupe est l’un des titans, un monstre qui a façonné le metal, dont beaucoup d’autres groupes s’inspirent et surtout, l’un des premiers groupes «violent» dans lequel j’ai trempé les oreilles. J’avais donc hâte de les voir enfin sur scène!
Mais à ma grande surprise, le Club Soda affiche un petit public, les balcons sont fermés et la fosse est péniblement remplie. Pas grave, je ne suis là que pour le groupe.
Aujourd’hui, Sepultura est accompagné de Keep Of Kalessin, Neuraxis et Belphegor. Il y en avait un peu pour tous les goûts donc!




Sepultura entame son set après le long défilé de groupes qui les précèdaient et c’est suite à leur morceau d’intro que le grand Derrick Green envoie Arise suivi de Refuse/Resist (toujours sympathique d’assister à la version originale suite à celle que nous avait offert Apocalyptica quelques semaines auparavant dans une salle beaucoup plus grande et sold-out). Ce soir, Sepultura a prévu de nous faire survoler une discographie très étendue puisque il prévu que le groupe nous fasse défiler des morceaux du début de leur histoire jusqu’à leur 12ème album, Kairos. Les chansons du dernier album seront réparties de manière assez équitable, puisque Kairos viendra se placer derrière Convicted Life et The Treatment arrivera juste avant Seethe. Il est clairement visible que les chansons du dernier album ont un impact bien moins violent sur le public, en opposition radicale à certain gros morceaux tels que Troops Of Doom ou bien Biotech is Godzilla. Il est possible de prendre le rythme cardiaque de l’audience au fur et à mesure que le concert avance, lors des morceaux récents, le public est calme et se contente de remuer la tête, mais pour les morceaux plus anciens, la fosse se transforme en marmite et tout le monde mosh dans tous les sens.




Derrick Green, bien que mesurant au moins 4 mètres de haut et étant le genre de type que «si-il-te-met-une-baffe-tu-décolles» s’adressera au public tout gentiment, et tentera même de se servir de son français appris au collège (comme il nous l’expliquera) et se mettra le public de Montréal dans la poche en sortant un drapeau QUÉBÉCOIS sur lequel il était imprimé «Sepularmy»! C’est donc la première fois qu’il m’est donné de voir un groupe faire cette manoeuvre très habile face au public du Québec! Le bassiste reviendra d’ailleurs sur scène pour le rappel vêtu d’un maillot du Canadien de Montréal. On se demande qui leur a soufflé toutes ces bonnes idées, mais une chose est sure, cela a ravi les fans.
Le rappel d’ailleurs m’aura fait bondir de mon siège. Ratamahatta. Le morceau le plus «n’importe quoi» du metal, mais l’un des classiques ultimes qui me fait réagir à chaque fois! Et naturellement, un concert de Sepultura ne pouvait se terminer sans que «Roots Bloody Roots» ne fasse son apparition!
Il est certain que la période «post-Cavalera» fait une vraie différence dans le cheminement de Sepultura, en attendant, ceux qui ont pris la relève se défendent merveilleusement, et je peux dire sans aucun doute que je me suis retrouvé face à un groupe qui sévit depuis une vingtaine d’année mais qui ne fait pas partie de la liste des groupes qui vieillissent mal. J’ai attendu longtemps pour voir Sepultura sur scène et j’ai été servie. Obrigado ao Sepultura do Brasil. 




Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 25 avril 2011 par Unfurl
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


et les autres groupes?? pas vu??
parce que sepultura maintenant ça n'est plus qu'une vaste blague (et putain il a l'air de se faire chier comme un rat mort le derrick sur la première photo héhéhé)

lun. 6 févr. 12- 13:20  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:

Belphegor
Belphegor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Autriche

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Reptilian
Reptilian
2010

Chronique de Kolossus
Kolossus
2008

Keep Of Kalessin
Keep Of Kalessin
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Apocalyptica
Apocalyptica
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: