Retour à l'accueil
Live Reports :: Judas Priest

Live report : Judas Priest

Tous les concerts de Judas Priest Judas Priest [Heavy Metal]
Tous les concerts de Edge of Thorn Edge of Thorn
mercredi 11 juin 2008 - Rockhal, Esch sur Alzette
Voir toutes les infos de ce concert

 





L'action de passe au Luxembourg, plus précisément à Esch sur Alzette, à 20km au sud, en plein milieu d'une friche industrielle, des hauts fourneaux rouillés, symboles de toute la puissance et la grandeur de la métallurgie d'antan. Quel meilleur symbole que celui-ci pour accueillir les vétérans de Judas Priest, issus des terres sombres et des forges de Birmingham.

Judas Priest, un nom qui claque comme un fouet, qui tranche comme un riff assassin, celui des inventeurs d'un Heavy Metal clouté moderne (New Wave Of British Heavy Metal), qui a eu son heure de gloire dans les années 80-90 et a influencé bon nombre de gloires actuelles du genre comme Metallica ou Slayer, entre autres...
Au milieu de ce décor apocalyptique se dressent des bâtiments rouges de verre et d'acier, ultramodernes, dont la fameuse et nouvelle salle de concert dédiée au Rock, le Rockhall! Contrairement à Barcelone 3 ans auparavant, où l'affluence était conséquente, le public est clairsemé, ou plutôt regroupé dans une salle aux dimensions modestes (pour un tel événement). Le Rockhall est modulable et c'est donc dans une petite configuration que nous allons assister à ce concert unique. J'analyse le peu d'affluence par une mauvaise stratégie des organisateurs, ayant en effet booké également une date en Hollande, 3 en Allemagne et une en Belgique, toutes proches, à la fin du mois... Mieux aurait valu aller sur Paris de mon point de vue... Soyons positifs, nous seront près et en plein coeur des hostilités.

A la vue des T-shirts en présence, le nombre de fans est impressionnant, et la moyenne d'âge plus élevée que d'habitude, mais il y a des jeunes, et ce brassage des générations fait chaud au coeur. Depuis 30 ans, Judas a su traverser les époques et toucher les âmes, que ce soit avec un Sad Wings of Destiny envoûtant, un Painkiller épileptique ou dernièrement un Angel of Retribution puissant et varié. L'histoire continue à s'écrire à coup de riffs, et le 16 juin 2008 sort le nouvel opus " La première partie est assurée par [[Edge of Thorns], un groupe de métal allemand. Première constatation, le son est excellent, ce qui promet pour la soirée. EOT assure et fournit une prestation de qualité, sans pour autant être transcendante.
Pour
Nostradamus]"Le concert a donc lieu avant la sortie de l'album, chose inhabituelle et non moins excitante.
La première partie est assurée par [[Edge of Thorns], un groupe de métal allemand. Première constatation, le son est excellent, ce qui promet pour la soirée. EOT assure et fournit une prestation de qualité, sans pour autant être transcendante.
Pour [1[Judas Priest
, le décor de scène est conséquent, plusieurs niveaux, une batterie très en hauteur, les "croix" priestiennes de part et d'autre et un fond de scène modulable selon les morceaux. Le morceau d'ouverture est Prophecy, apparemment précédé de l'intro Dawn of creation, tous 2 issus de Nostradamus, à venir...

Pour les plus impatients, voici donc la fameuse setlist :

01. Intro: Dawn of Creation (nouveau)
02. Prophecy (nouveau)
03. Metal Gods
04. Eat Me Alive
05. Between the Hammer and the [1[Anvil" class="search">Judas Priest" class="search">Nostradamus]"Le concert a donc lieu avant la sortie de l'album, chose inhabituelle et non moins excitante.
La première partie est assurée par [[Edge of Thorns], un groupe de métal allemand. Première constatation, le son est excellent, ce qui promet pour la soirée. EOT assure et fournit une prestation de qualité, sans pour autant être transcendante.
Pour [1[Judas Priest, le décor de scène est conséquent, plusieurs niveaux, une batterie très en hauteur, les "croix" priestiennes de part et d'autre et un fond de scène modulable selon les morceaux. Le morceau d'ouverture est Prophecy, apparemment précédé de l'intro Dawn of creation, tous 2 issus de Nostradamus, à venir...

Pour les plus impatients, voici donc la fameuse setlist :

01. Intro: Dawn of Creation (nouveau)
02. Prophecy (nouveau)
03. Metal Gods
04. Eat Me Alive
05. Between the Hammer and the [1[Anvil
06. Devil's Child
07. Breaking the Law
08. Hell Patrol
09. Death (nouveau)
10. Dissident Aggressor
11. Angel
12. The Hellion / Electric Eye
13. Rock Hard, Ride Free
14. Sinner
15. Painkiller
---------------
16. Hell Bent For Leather
17. The Green Manalishi (with the two-pronged Crown)
18. You've Got Another Thing Coming




Le son est donc excellent, pur et puissant à la fois. On entend tous les instruments distinctement. Rob ne pourra pas cacher d'éventuelles défaillances vocales derrière un mur de décibels. Et bien justement, venons-en au fait : tout le monde est au top niveau. KK et Glenn assurent comme à leur habitude, basse et batterie martèlent comme il se doit, et Rob, le Metal God, n'est pas en reste. Il alterne les voix graves, chantées, hurlées, les cris suraïgus qui sont la marque de fabrique du Priest avec brio. Mis à part le costume ridicule (de mon point de vue personnel) des 2 morceaux d'ouverture, où Rob arbore une espèce de robe de moine argentée et un sceptre kitschissimes, le reste de la prestation est à la hauteur du mythe, pour peu qu'on apprécie la grandiloquence du style. Les tenues cloutées se succèdent et notre vieux Rob prend des allures de grand prêtre ultime du Heavy Metal.




A partir de Metal Gods, les titres s'enchaînent et on est surpris de la pertinence du choix des morceaux. Devil's Child, bien que très ancien, est un petit bijou en live et côtoie des titres bien Heavy (époque Defenders Of The Faith) rarement joués, comme Eat me Alive ou ultra speed, comme l'incontournable Painkiller, où Rob donne tout ce qu'il a, au risque de nous faire croire qu'il va mourir ce soir sur scène... Bref, un vrai régal pour les yeux et les oreilles. Même la balade "Angel" issue de AOR ou le nouveau morceau épique "Death" sont à leur place. On assiste en fait à ce que Priest fait de mieux, se renouveler sans cesse en se maintenant au top niveau depuis 30 ans. Les cris sont certes moins perçants et plus rocailleux qu'il y a 20 ans, mais Judas est dans la place et montre à tous qui est le roi. Les classiques pourtant un peu "has been" en disque, comme Breaking the Law ou You've Got Another Thing Coming fonctionnent merveilleusement bien en live, avec un public qui participe et chante les refrains. Les musiciens en sont émus et gonflés à bloc, et les sourires et les remerciements sincères de Rob et sa clique sont là pour le prouver.
"You're a Great Metal Audience", nous dit Mister Halford. "You're a Great Metal Band", ai-je envie de vous répondre.

Bonne tournée Priest Feast et à bientôt à Paris, pour la tournée Nostradamus, en 2009 (il faudra bien qu'ils se décident à passer par la France, Nostradamus était français, nom d'une pipe en bois (pour plagier Ultravomit).



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 17 juin 2008 par halord
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Anvil
Anvil
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Heavy Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Hellion
Hellion
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Speed Metal
Origine : États-Unis


Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Heavy Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: