Retour à l'accueil
Live Reports :: Hacride

Live report : Hacride

Tous les concerts de Hacride Hacride [Death Metal]
Tous les concerts de Step In Fluid Step In Fluid [Metal]
Tous les concerts de Master Of Them All Master Of Them All
mercredi 9 mars 2011 - Le confort moderne, Poitiers
Voir toutes les infos de ce concert





De la soirée comme en veut plus souvent

Le Confort Moderne nous gâte cette année avec la fournée The Dillinger Escape Plan, Hacride et Electric Wizard. Les fans de Metal en tout cas, qui en ont pour leur argent pour ces deux semestres riches en sensation. Et avec Hacride sur l'affiche, proposé par l'association X Nihilo et de retour au bercail après près de trois années d'absence, où il n'était encore que le groupe qui faisait la première partie de Gojira, la nostalgie est de mise, et c'est presque d'une réunion de famille dont il s'agit, d'autant que leurs amis de Step In Fluid ouvrent le bal.





Step In Fluid

Les fans le savent d'ores et déjà: Step In Fluid a du talent et de la maîtrise à revendre. L'album pas encore sorti, c'est en glanant plusieurs sites que l'on peut écouter leur musique, sorte de melting-pot entre un Rock groovy, un Jazz subtil et délicat et un Progressisme tout droit sorti du ventre de King Crimson. La salle est donc déjà pleine lorsque le groupe entre sur scène, mené par Harun, le guitariste à la tignasse bouclée de Trepalium. Accompagnés en live d'un clavier, les Step In Fluid lâchent le son et régalent le public de leur musique via un son que le Confort Moderne a su travailler pour devenir moins agressif. Le groove infernal inspiré de Trepalium laisse la place à des parties plus soft, que le clavier vient sublimer d'un doigté jazzy typique, et l'univers du groupe se laisse découvrir par un public conquit d'avance.





Peu de présence mais de la maîtrise

Step In Fluid joue donc son style si particulier, à mi-chemin entre le Rock le plus rugueux et le Jazz le plus fin, assurant cependant le minimum scéniquement. En effet, Step In Fluid ne semble pas être un groupe de scène et malgré la bonne humeur communicative, la formation poitevine n'impose pas et sa musique ne gagne finalement que le clavier par rapport au studio. L'arrivée de Matthieu Metzger sur "Smooth" apporte également son lot de frissons tant le clarinettiste/saxophoniste de Klone joue à merveille et conduit au délice le son de la bande. Au final le groupe saura chauffer la salle et jouera à merveille, notamment un "Viscious Connection" infernal. A écouter mais peut-être pas spécialement à voir.





Pause marquée par Master Of Them All

La pause bière sera le moment pour pouvoir écouter la prestation du troisième membre de l'affiche, un DJ répondant au nom de Master Of Them All, certainement fan du groupe à l'origine de son jeu de mots (Metallica pour les étourdis derrière) et qui assure donc l'ambiance de la salle repos, histoire de ne pas leser ceux qui n'apprécieraient pas les concerts. Le résultat est plus que mitigé cependant, le bougre (membre de Microfilm) reprenant des classiques du Metal pour les détourner via des mix souvent redondants et peu imaginatifs. Le riff de "Reign In Blood" de Slayer par exemple, sera mis en boucle pendant plus de 4 minutes avec quelques notes par ci par là et des arrangements très minimes. Le mélange de riffs à l'intérieur même de ses mixs (Morbid Angel qui peut côtoyer Rammstein) est souvent maladroit et le pauvre semble bien seul à s'amuser devant un parterre de gens qui se réduit au fil du temps. Un choix curieux de la part de X Nihilo donc...





Hacride

Salle bondée pour Hacride et c'est tant mieux! Car le groupe nous annoncera en cours de show que cette date était l'occasion pour eux d'être filmés par Les Films de la Lymphe, soit les maîtres responsables de leurs clips. On peut alors s'attendre à un clip dans la veine de "The Daily Round" d'autant que ce soir là, le groupe bougeait pas mal.
Le set joué était sensiblement le même cependant, et cela est bien dommage - surtout après les avoir vu deux fois - car l'impact n'est pas le même. Le public saura être réceptif bien entendu, dès les premières notes de "Phenomenon" suivi de l'entrée de Sam sur "My Enemy" qu'il démarre toujours en voix claire pour un résultat assez mitigé. Les désormais classiques sont joués, "To Walk Among Them" en tête, toujours aussi épique et l'on remarquera ce soir là que le son était beaucoup plus puissant que d'accoutumée, conférant à leur musique un aspect massif plus grand que d'ordinaire.





Quelques soucis

Le show de cette soirée sera donc relativement sans grande surprise si l'on excepte l'annonce de la captation vidéo et le son monolithique. Pour le reste, Hacride assure toujours, malgré une faiblesse très visible de Sam, qui affirme d'ailleurs au public poitevin que revenir au pays leur colle la boule au ventre et que c'est vraiment une sensation bizarre. On veut bien le croire car le concert sera beaucoup moins porté par la voix et le charisme de Sam que d'habitude. Néanmoins, la salle est conquise et les cris fusent sur "Perturbed" malheureusement extrêmement brouillonne au niveau du son.
L'ambiance est là bien heureusement et la plupart repartent satisfait de cette prestation que le niveau d'exigence relevé après les avoir vu plusieurs fois m'a empêché de trouver sublime.





Au demeurant

Au demeurant ce fût une bonne soirée et le Confort Moderne, plein à craquer, a pu revoir les poulains de la région, applaudis par des fans enthousiasmés. Toujours intéressants à voir, les Hacride devront maintenant s'imposer avec un nouveau set qui espérons-le, sera du même niveau que celui de la tournée Lazarus.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 25 mars 2011 par Prométhée
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Back To Where You've Never Been
Back To Where You've Never Been
2013

Chronique de Lazarus
Lazarus
2009

Chronique de Lazarus
Lazarus
2009

Chronique de Amoeba
Amoeba
2007

Hacride
Hacride
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Step In Fluid
Step In Fluid
Voir la page du groupe
Création : 2010
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Plagiarism
Plagiarism
2006

The Dillinger Escape Plan
The Dillinger Escape Plan
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Avant-garde metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de H.N.P.
H.N.P.
2012

Chronique de XIII
XIII
2009

Chronique de Alchemik Clockwork Of Disorder
Alchemik Clockwork Of Disorder
2006

Trepalium
Trepalium
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Master
Master
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : Tchèque (République)


Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Sublime
Sublime
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Autre
Origine : États-Unis