Retour à l'accueil
Live Reports :: ZUUL FX

Live report : ZUUL FX

Tous les concerts de ZUUL FX ZUUL FX [Thrash Metal]
Tous les concerts de Komah Komah [Metalcore]
vendredi 4 mars 2011 - Nouveau Casino, Paris
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Menqèt




Zuul FX vient à peine de sortir son troisième album, « The Torture Never Stops », qu’on les retrouve en ce vendredi 4 mars à la salle du Nouveau Casino, à Paris. Pour les accompagner durant cette soirée, les Parisiens se sont entourés des Belges de Komäh.





Komäh

Les musiciens débutent leur show vers 19h45 devant un public encore relativement peu nombreux. Mené par un duo vocal efficace, le combo nous offre un set explosif et énergique. Le quinquet présente son premier album, « Straight Line », datant de 2009, proche d’un Machine Head ou d’un Hatebreed. Des morceaux tels "Something to Remember" ou "New Life"que y sont interprétés avec brio, mais un problème persiste au fil du concert : le son. Les efforts des ingénieurs du son ne changeront rien, et la voix se retrouve noyée sous le reste des instruments. Ce problème sonore demeure un point noir durant tout le set, d'autant que Komäh délivre son meilleur jeu, très au point techniquement. Le frontman en profite pour faire un peu de publicité, et reçoit un accueil timide, avant de remercier l’organisation de la soirée.




Un grand merci à Komäh d’avoir fait le déplacement jusqu’à la capitale française, et surtout de ne pas avoir perdu son sang froid malgré ce son détestable au possible et un public peu captivé.

Setlist:

Straight Line
Something to Remember
Reflection/Reaction
Insane
Invisible
Feeling to Justice
New Life
Not Alone
Cold Minded

Photo Photo Photo Photo



Zuul FX

Un petit quart d’heure plus tard, c’est au tour des Parisiens de Zuul FX de faire leur entrée sur scène. La salle se voit beaucoup plus investie pour les « stars » de la soirée, le public pointe enfin le bout de son nez. L'introduction du dernier opus, « I want to Kill You Like They Do », retentit, alors que Karim fait son entrée avec sa magnifique guitare sept cordes Flying V. Le guitariste d’origine Réunionnaise est rapidement suivi par Clément et Shag, qui font encore plus monter la chaleur dans un Nouveau Casino rempli à plus de la moitié. Steeve "Zuul" Petit fait son apparition dès les premières notes du féroce « The Maze », sur lequel il montre une énergie folle. La foule semble apprécier, surtout dans la fosse où une dizaine de furieux s’en donnent à cœur joie.




Le quatuor est, comme à son habitude, bien en place, et passe en revue ses classiques, « Fight For the Cause », « Behind the Light » ou encore « I Never Forget ». Le petit dernier, « The Torture Never Stops », est également mis sous le feu des projecteurs avec le titre éponyme, ainsi que « Beat The Crap Out » ou un « Man of Silence » sur lequel notre ami Steeve signale qu’il a un problème de voix et s’en excuse auprès d’un public acquis à sa cause.




De son côté, Shag grimace et nargue le public comme à son habitude. Le bassiste reste carré, précis et suppléé à merveille Clément. Ce dernier est d’ailleurs présenté par Zuul et aura le privilège de finir la soirée en caleçon. En bref : la grande classe.
Tout comme sur « The Torture Never Stops », Karim tire son épingle du jeu en sortant de prodigieux soli. Son style décontracté rappelle celui d’un Dimebag Darrell et fait office de guitar hero pendant la soirée. Ses gimmicks ne sont d’ailleurs pas passées inaperçues auprès des nombreux photographes.




Le frontman se montre communicatif, etl n’oublie pas de rappeler avec fierté que Zuul FX se retrouvera en première partie de Slayer et Megadeth, le 26 mars prochain au Zenith. Un bien beau cadeau pour cette joyeuse bande qui travaille d’arrache pied.
Les Parisiens terminent leur set sur « Dancing Around the Death », à la surprise générale. « I 8 U » ou « Cabal » n’ayant pas étaient interprétés, un rappel s'impose pour interpréter les classiques de la bande.




Pour résumer, Zuul FX a proposé un excellent show et pourrait en surprendre plus d’un dans un futur proche. Les nouveaux morceaux font grosse impression, et mettent clairement les anciens titres de la formation au carreau. On peut noter aussi la tout autre dimension qu’a Karim lors des shows, l’excellence de Clément (également batteur de T.A.N.K.), la décontraction et le sourire de Shag, mais surtout le charisme d’un Zuul toujours aussi sympathique.

Setlist:

Intro
The Maze
Here Is Pure Hatred
Beat The Crap Out
I Never Forget
The Song of the Dead
Get Away
Man of Silence
Behind the Light
Hate Me Bastard
The Torture Never Stops
Fight for the Cause
Help Me
Dancing Around Death

Rappel:

Cabal
I 8 U




Un grand merci à Stéphane Barbieri, manager de Zuul FX de nous avoir permis d'avoir été présent ce soir.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 15 mars 2011 par Choko
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Zuul FX
Zuul FX
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Thrash Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Komah
Komah
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Metalcore
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hatebreed
Hatebreed
2009

Chronique de Supremacy
Supremacy
2006

Chronique de The Rise Of Brutality
The Rise Of Brutality
2003

Chronique de Perseverance
Perseverance
2002

Hatebreed
Hatebreed
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: