Retour à l'accueil
Live Reports :: Slipknot

Live report : Slipknot

Tous les concerts de Slipknot Slipknot [Neo Metal]
Tous les concerts de Machine Head Machine Head [Thrash Metal]
Tous les concerts de Children of Bodom Children of Bodom [Melodic Death Metal]
vendredi 21 novembre 2008 - Zénith de Paris, Paris
Voir toutes les infos de ce concert

 





Arrivée sur les lieux

Du lourd au Zenith ce vendredi soir, puisque c’est Children of Bodom et Machine Head qui sont chargés d’ouvrir pour Slipknot. Rien que ça !
Arrivés sur les lieux vers 10h30, à notre grande surprise, il y a déjà du monde devant le Zénith. Nous voilà parti pour 8h d’attente sous la froideur de Paris. Par chance il ne pleut pas ! 2h avant le concert l’ambiance de la foule se fait ressentir avec des refrains de Slipknot repris en cœur et même des morceaux du groupe "Gronibard" …
Il est 19h, c’est l’ouverture des portes !!! pour une soirée qui s’annonce, de la pure folie !





Children Of Bodom

Il est 19h29, les lumières s’éteignent, place au show. Les Finlandais arrivent sur scène et la première chose que l’on remarque c’est Janne Wirman avec son clavier où sont accrochés plusieurs sous-vêtements féminins, très sympas ^^. Alexi Laiho nous fait des solos de guitare du tonner et il fait même tourner sa gratte autour de lui. COB nous délivre un set très carré et une performance très pro d’une trentaine de minutes malgré un son pas super fort et moyen. Le groupe quitte la scène en laissant une salle chauffée à bloc pour accueillir Machine Head.

Setlist :
Hellbounds on my trail
In your face
Hate me!
Blooddrunk
Angels Don't Kill
Hate Crew Deathroll
Downfall





Machine Fucking Head

Le temps de changer de décor, (qui m’a paru assez rapide) et les lumières s’éteignent de nouveau pour laisser la place à Machine Head.
Le groupe commence fort avec d’entrée Clenching the fists of dessent, morceau tiré du dernier album The Blackening, suivi immédiatement par Imperium. Ouf, le son est d’une meilleure qualité par rapport à COB. Le public et conquis et moi aussi, Robert Flynn met une ambiance de folie, il nous lance même des "santé Paris", à chaque fois qu’il boit un verre de vin?
Le set s’enchaîne sur Stuck A Nerve, Aestethics of Hate et Old, qui est pour moi un morceau énorme en live et qui fait bien jumper le public. Robert Flynn sollicite toujours autant le public en nous lançant ses verres. Le show arrive à sa fin, comme avant dernier morceau, le groupe nous joue le 3e single issu de l’album The Blackening, Halo et termine par le retentissant Davidian, qui achève parfaitement le show des Américains. 45 minutes de folie où toute la salle est conquise.

Setlist :
Intro ([2[Diary of a Madman)" class="search">Diary of a Madman" class="search">Intro ([2[Diary of a Madman)
Clenching The Fists Of Dissent
Imperium
Stuck A Nerve
Aesthetics Of Hate
Old
Halo
Davidian





Slipknot : Des dieux sur scène

Trois ans que Slipknot n’avait pas repris la route et pour moi la première fois que je vais les voir, autant vous dire que mon cœur s’emballait.
Après une bonne grosse attente de 30 minutes, ce qui ne m’a pas déplu car Machine Head m’avait achevé, les lumières s’éteignent, le rideau s'ouvre et on y découvre une scène magnifique avec ces grands "S" tribaux qui arpentent les passerelles du fond et au milieu, Joey Jordison avec ses branches d’arbre accrochées au gant qu’il porte.
Armés de leurs nouveaux masques et de leurs nouvelles tenues, le groupe fait trembler les murs du Zénith en ouvrant avec Surfacing suivi de The Blister ExistsChris et Shawn arrivent, équipés de tambours et à la fin du morceau, ils lancent leurs baguettes en même temps au public. Corey Taylor n’hésite pas à nous dire quelques mots en Français "Bonsoir les amis" "ça va?" "très bien très bien" avec son bel accent Ricain, ce qui est très drôle. Le groupe enchaine sur le terribles Get This, Before I Forget ou son intro fait pogoter toute la fosse du Zénith et les refrains sont repris en cœurs, il y a vraiment une ambiance de folie.
Le set enchaîne sur Eyeless, Sid revient sur ses platines pour nous faire l’intro du morceau car il faisait des conneries avec Shawn comme d’habitude. Il enchaine avec Disasterpieces suivi de Dead Memories qui est le premier morceau joué du nouvel album All Hope Is Gone car pour l’instant, c’est le premier album hyponyme qui est mis en avant. Dead Memories est un morceau assez calme à l‘origine, mais en live, ça n’empêche pas le public de faire 2 "Circle pit" sur le morceau. Pas le temps de se reposer car Psychosocial arrive, là aussi Chris et Shawn sont équipés de tambours. Mick et James assurent leur petits solos de gratte malgré une fatigue qui se fait ressentir au sein du groupe, ce qui est aussi normal avec le nombre de dates qu’ils enchainent.
….8, 7, 6, 6, 6, 5, 4, 3, 2, 1,... Heretic Anthem met le feu au Zenith, plus de 6 000 personnes présentent ce soir chante en cœur avec Corey, du pur bonheur, suivi par Prosthetics et du temps attendu SPIT IT OUT. Corey Taylor est un sacré frontman, il parvient à faire asseoir toute la fosse, avant de faire relever tout le monde sur un monstrueux "Jumpdafuckup" ! Duality suit et vient Only One, un vieux morceau datant de l’album Mate.feed.kill.repeat, pour le plus grand plaisir des fan.

Le rappel, mais quel rappel de folie!!!
Un People=Shit toujours aussi puissant avec tout le public qui hurle People=Shit et des pogos fusent de tous les cotés et pour clôturer ce show de folie, (sic). Le groupe donne vraiment tout, avec Joey qui s’élève sur sa plateforme qui s’incline à 90 , ce qui est vraiment impressionnant en direct. Le clown aussi s’élève sur ses percutions et dance même dessus avec sa batte et pour finir, James balance sa gratte à terre!!! La pluie s’invite aussi pour la fin de ce live, tellement il faisait chaud à l’intérieur et froid à l’extérieur ce qui a provoqué de la condensation.
Voilà le show s’achève à 23h30 après 1H30 de Live, c’est le clown qui quitte le dernier la scène en nous faisant croire qu‘il enlevait sa cravate pour nous la lancer mais il nous a fait des fucks à la place, le salop^^.

Setlist :
•Intro
Surfacing
The Blister Exists
Get This
Before I Forget
Eyeless
Disasterpieces
Dead Memories
Psychosocial
Heretic Anthem
Prosthetics
Spit It Out (Jumpdafuckup)
Duality
Only One

Rappel :
(515)
People=Shit
(sic)





Toute les bonnes choses ont une fin

Une soirée réussie malgré la mauvaise organisation du Zenith avec notamment un mauvais réglage du son, des barrières de sécurité qui cèdent lors de la prestation de Children Of Bodom , l’annulation de la pyro pour Slipknot… et j’en passe. Mais tout ça na pas découragé les 3 groupes qui ont été géniaux et le public super avec une bonne mobilisation, vu que les 2 dates étaient complètes.
Toute les bonnes choses ont une fin, comme on dit, en espérant revoir Slipknot prochainement!!!


Voir le live report de la même tournée de Slipknot à Sendai, le 16 octobre.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 6 décembre 2008 par Iceman39
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 4 commentaires précédents
Merci à toi Orionie.

Pour la setlist, c'est bien possible car il ne la change pas beaucoup.
Pour le 22, il on joué "Beautiful Mourning" à la place de "Stuck A Nerve".

dim. 7 déc. 08- 23:51  
Je sais pas si je te fais le coup du "y a une ou deux fautes d'orthographe qui traînent" j'hésite sérieusement... Nan sérieux c'est vraiment c** que j'ai pas pu venir mais vu le froid qu'il y avait je pense que je me serais transformé en glaçon^^
lun. 8 déc. 08- 12:49  
Ouais c'est sur, tu aurait du venir. Ce n'est pas quoi de séché une journée de cours pour un tel événement et ne t'en fait pas, dans la salle tu aurait pas eu froid =P.
mar. 9 déc. 08- 22:44  


Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hypnotize
Hypnotize
2005

Chronique de Mezmerize
Mezmerize
2005

Chronique de Steal This Album!
Steal This Album!
2002

Chronique de Toxicity
Toxicity
2001

System of a Down
System of a Down
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Lofofora
Lofofora
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Neo Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Korn
Korn
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Linkin Park
Linkin Park
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: