Retour à l'accueil
Live Reports :: The Finnish Metal Tour 2011

Live report : The Finnish Metal Tour 2011

Tous les concerts de Finntroll Finntroll [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Ensiferum Ensiferum [Pagan/Folk]
Tous les concerts de Rotten Sound Rotten Sound [Grindcore]
jeudi 24 février 2011 - Le Metropolis, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Intro

Il y en a qui croient difficilement au coup de foudre. T’sais le truc qui te frappe d’un coup et qui te fait tomber amoureux.
À la base, j’y croyais pas non plus. Et puis en fait, au début de l’année dernière, pour la première fois de ma vie, j’ai écouté du Ensiferum, et Cupidon m’a envoyé une flèche dans l’oreille. J’ai alors su qu’il fallait que je vois ce groupe sur scène. Rapidement.
Coup de bol, après avoir été bluffée par la performance de Finntroll en avril dernier, les revoilà sur scène, accompagnés par Ensiferum (boom shagalalalaaagaaaa).
The Finnish Metal Tour (il ne pouvait pas mieux porter son nom) débarque au Métropolis.





Ensiferum

Un superbe co-headline qui allie merveilleusement bien les deux groupes. Pas de scission dans le public, tout le monde va s’amuser.
Ensiferum ouvre la danse, By The Dividing Stream, intro issu de leur dernier album permet au public de se mettre dans les starting blocs. Ensiferum n’est plus là pour présenter leur dernière galette et, après avoir bourlingué «From Afar» aux quatre coins du globe, les finlandais en kilts peuvent se permettre de mettre le paquet en survolant joyeusement leur discographie faisant ainsi plaisir à tout le monde dans la salle.
Un survol de la discographie certes, mais en appuyant bien sur des pièces monstrueuses qui permettent au groupe de mener le public à la baguette. Vocalement identique au CD, Petri Lindroos, ne jouera pas dans la demi-mesure pour ce qui est de l’intensité. Bien que peu bavard, le grand blond et ses camarades parviendront à mettre le public dans un état de survolte le plus total.




Et les morceaux «catchy» et accrocheurs tels que Deathbringer From The Sky et autre Stone Cold Metal viendront à point nommé. Mais Ensiferum n’oubliera pas les classiques et Lai Lai Hei et Victory Song prendront bien leur place sur la set-list. Après nous avoir emmenés à la Twilight Tavern, Ensiferum quittera la scène sous des ovations après avoir interprété Iron.
Une performance exceptionnelle, il est rare quand un groupe arrive à produire une telle chimie sur scène, et, sans en faire des tonnes, parvienne à dévorer un public dans sa totalité laissant des sourires béats sur les visages de tout le monde. Personnellement, j’en aurais bien pris encore pendant une heure ou deux!
Au tour de Finntroll maintenant.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo



Finntroll

Premier constat: le Métropolis qui, pendant la prestation d’Ensiferum était joliment garni semble depuis quelques minutes, un peu «déserté». Ce qui me porte à croire qu’une très grosse partie du public était venu se trémousser sur Ensiferum, laissant Finntroll aux autres.
Et en effet, un vent glacial souffle maintenant sur le Métropolis. Vreth (chanteur) a beau essayer de réchauffer l’atmosphère, la joyeuse violence qui s’était abattue sur les fans pendant la performance d’Ensiferum est retombée comme un soufflé!




Si on creuse un peu, on peut mettre en avant la fatigue. Un public qui se donne autant pendant une première partie peut s’essouffler un peu par la suite. Autre chose, Ensiferum, c’est en anglais. Pour les «sing along» c’est un peu plus pratique que le suédois barbare utilisé par les ‘trolls!
Solsagan, Nedgang, Nattfödd, Eliytres et autres titres dont on ne peut pas vraiment prononcer le nom sans les écorcher ont néanmoins fait tout ce qu’ils ont pu pour remettre la machine en route. Et c’est au moment du fameux Trollhammaren que les rouages se remettent tout doucement à fonctionner. Under Bergets Rot et Maktens Spira viendront clore le passage de Finntroll sur scène.
Avant de partir, Vreth lancera un appel au wall of death, qui sera un échec monumental puisque, dans leur grande impatience, les kids auront tout dévasté sur leur passage, bien avant le moment propice. (note: pour ceux qui, au moment de ce fail, ont vu la tête de Vreth, vous savez de quoi je parle).
Sortie de scène puis retour en trombe après les vives appels du public pour un rappel composé de Drap et Jaktens Tid.




En conclusion, un show très bien ficelé. Avec peut-être un «running order» à revoir. Compte tenu de la qualité de leur set, Ensiferum auraient peut-être mérité de fermer le show, pour que Finntroll n’ait pas à bénéficier d’un public dont toute l’énergie aura été absorbée par le groupe précédent.
Ensiferum vient également de faire son entrée sur la liste des groupes qui, quoiqu’il arrive, me verront dans le public à chacun de leur passage. Et ça, c’est pour vous dire à quel point leur apparition sur la scène du Métropolis m’aura retourné la tête! J’avais entendu dire que leurs prestations sur scène étaient souvent couronnées de succès et j’en ai eu la preuve!
Alors à vos épées en mousse, et ne manquez surtout pas Ensiferum s’ils arrêtent un jour leur drakkar proche de chez vous!

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 24 février 2011 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Ur Jordens Djup
Ur Jordens Djup
2007

Chronique de Nattfödd
Nattfödd
2004

Finntroll
Finntroll
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de One Man Army
One Man Army
2015

Chronique de From Afar
From Afar
2009

Chronique de Victory Songs
Victory Songs
2007

Chronique de Dragonheads
Dragonheads
2006

Ensiferum
Ensiferum
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Species at War
Species at War
2013

Rotten Sound
Rotten Sound
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Grindcore
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Stone
Stone
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Finlande


Eluveitie
Eluveitie
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Korpiklaani
Korpiklaani
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Slovo
Slovo
2011

Chronique de Goi, Rode, Goi!
Goi, Rode, Goi!
2009

Chronique de Ot Serdtsa K Nebu
Ot Serdtsa K Nebu
2007

Chronique de Vo Slavu Velikim
Vo Slavu Velikim
2005

Arkona
Arkona
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Pagan/Folk
Origine : Russie

Rapports de concerts: