Retour à l'accueil
Live Reports :: Fear Factory

Live report : Fear Factory

Tous les concerts de Fear Factory Fear Factory [Indus]
Tous les concerts de High on Fire High on Fire [Doom Metal]
mardi 14 décembre 2010 - La Maroquinerie, Paris
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Menqèt




D’abord annoncé au Trianon, puis à l’Elysée Montmartre, c’est finalement à la Maroquinerie que Fear Factory nous a donné rendez vous pour son concert parisien le 14 décembre. Malgré un froid glacial, c’est avec beaucoup d’excitation que je me dirige vers la salle du 20e arrondissement de Paris, tout près de la Miroiterie.
Ayant assisté à un show en demi-teinte au Hellfest, j’espérais beaucoup de cette unique date française pour changer d’avis sur la bête californienne, venue présenter le sublime « Mechanize ». Pour sa tournée « The Industrial Discipline », les colosses ont emmené avec eux Daath et High on Fire, et c’est après être passé par Zurich, Bologne et Cologne que leur escale les amène dans l’hexagone.





High on Fire

Le premier groupe à attaquer la soirée est Daath, malheureusement, je n'ai pu arriver que pour la fin du dernier morceau. Les Américains sont venus défendre leur excellent dernier né, sobrement éponyme, dans nos contrées.
Une vingtaine de minutes plus tard, les lumières s’éteignent pour l’arrivée du trio High on Fire, mené par Matt Pike. Tout le monde remarque les die hard fans venus ce soir, brandissant une banderole « Bukkake ». Le public reste timide tout au long du set, et ce malgré les multiples demandes de participation du leader. Peu de réceptivité au son doom / sludge des Américains, mais la foule reste polie et cordiale.
On pourrait regretter le manque de dynamisme de la part du public, et même du groupe lui-même. Le style pratiqué le veut, mais l’on sent une sorte de barrière entre les fans de High on Fire et de Fear Factory.





Photo
Fear Factory: Burton C. Bell

Fear Factory

L’heure a sonné, c’est le moment que tout le monde attend, l’arrivée des quatre monstres de Fear Factory. Environ 666 kilos de barbaques se présentent sur scène, dans un noir presque absolu. On ne peut distinguer que les silhouettes du quatuor, le premier à s’installer est Gene Hoglan, qui n’a pas volé son statut de maître de la batterie au fil de sa carrière. Et dire qu’on est seulement à quelques mètres d’un dieu vivant. A ma gauche se trouve l’ex-bassiste de Strapping Young Lad, la brute Byron Stroud, et à ma droite, le revenant Dino Cazares. Le frontman, Burton C. Bell, est au centre, entouré de véritables piliers. Le moment est presque émouvant, mais nous ne sommes pas ici pour être émus. Le temps est venu de se prendre une grosse claque, et c’est avec « Mechanize », le titre éponyme du nouvel album du groupe, que la furie commence.




Photo
Fear Factory: Byron Stroud
Malgré un larsen qui perdure durant le premier titre, nous assistons à un grand moment. Les Américains enchaînent rapidement avec le morceau « Fear Campaign », pendant lequel tout le pit se déchaîne. Du début à la fin du set, les pogos ne cessent pas et certains repartiront d'ailleurs avec des hématomes.
Visuellement, la prestation est sobre, les musiciens se contentent de secouer la tête, tout en demandant l’appui du public. Les lumières vont également dans ce sens, il n’y a même pas de drapeau à l’effigie du groupe, mais il va sans dire que cela n’a guère d’importance.
Fear Factory provoque une hystérie totale dans la salle en passant en revue ses classiques, de « Shock » à « Martyr », en intégrant les morceaux de son dernier album, « Powershifter » ou « Industrial Discipline », faisant désormais figures de classiques.




Photo
Fear Factory: Dino Cazares
Burton C. Bell surprend pendant cette soirée, le frontman ne se vautrant pas dans ses parties chantées. Même si le tout n’est pas toujours juste, le chanteur assure son show avec beaucoup de charisme. Il échange peu de mots avec le public, mais sa présence suffit à donner le ton. Gene Hoglan, bien caché derrière son magnifique kit, est impressionnant. Ce dernier revisite les compositions de Raymond Herrera avec une facilité déconcertante, on a l’impression que c’est même trop simple pour lui. Il plane littéralement à coups de double pédale et le trio qu’il forme rythmiquement avec Byron Stroud et Dino Cazares vaut le coup d’œil. Le bassiste reste impassible du début à la fin, il lance plusieurs regards noirs au public et amène de la lourdeur visuelle et technique. Le héros de la soirée est bel et bien Dino, qui aurait pu dire qu’il reviendrait aux côtés de Burton ? L’Américano-Mexicain, en plus de faire un défilé de guitares sept et huit cordes (dont une spéciale avec la pochette de Demanufacture), fait une démonstration énorme de son talent et apporte une prestance scénique incroyable.




Photo
Fear Factory: Gene Hoglan
Lorsque Bell demande à la salle si des morceaux de Demanufacture lui plairaient, la réponse est sans appel. Dès les premiers samples de la chanson éponyme, les poings sont levés aux coups de double pédale de Gene Hoglan. Un titre culte, de plus est, interprété par un groupe rempli de musiciens cultes. La fin du concert s’approche à grand pas, et l’on continue avec « Self Bias Resistor », « Zero Signal » et l’hymne «Replica ».


Set List :

Mechanize
Fear Campaign
Shock
Smasher/Devourer
Linchpin
Acres of Skin
Powershifter
Industrial Discipline
Biggod
Martyr
Demanufacture
Self Bias Resistor
Zero Signal
Replica




En somme, ce mardi 14 décembre était une soirée exceptionnelle, quiconque était à Paris ce soir là peut regretter de ne pas être allé voir l’Usine de La Peur. L’épisode du Hellfest fut regrettable pour ceux qui s’attendaient à un gros évènement, mais ce groupe n’est visiblement pas taillé pour les festivals. Fear Factory est un groupe à vivre en salle et cette expérience le prouve. Il se pourrait bien que ce concert figure parmi les meilleurs de cette fin d’année.
Une chose est sûre, Fear Factory est loin d’être mort et il se pourrait bien qu’on s’en reprenne dans la gueule pendant encore quelques temps.

Photo
Fear Factory: Burton C. Bell
Photo
Fear Factory: Byron Stroud
Photo
Fear Factory: Dino Cazares
Photo
Fear Factory: Gene Hoglan
Photo
Fear Factory: Gene Hoglan
Photo
Fear Factory: Dino Cazares
Photo
Fear Factory: Burton C. Bell
Photo
Fear Factory: Dino Cazares
Photo
Fear Factory: Burton C. Bell
Photo
Fear Factory: Burton C. Bell
Photo
Fear Factory: Dino Cazares
Photo
Fear Factory: Burton C. Bell
Photo
Fear Factory: Dino Cazares
Photo
Fear Factory: Burton C. Bell


Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 20 décembre 2010 par Choko
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 3 commentaires précédents
Super live report je trouve ! Ca me donne bien envie de me re-écouter quelques CDs d'eux, tu donnes vraiment envie d'écouter le groupe !
mar. 21 déc. 10- 22:56  
C'est gentil Dem', merci :)
mar. 21 déc. 10- 23:16  
Juste que je les ai vus plusieurs fois et que parfois c'était magnifique (une tuerie) et que parfois c'était "à chier"...
Je suis fan rassure toi ;)

mer. 22 déc. 10- 07:58  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

High On Fire
High On Fire
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de City
City
1997

Chronique de Heavy as a Really Heavy Thing
Heavy as a Really Heavy Thing
1995

Strapping Young Lad
Strapping Young Lad
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Thrash Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Pain
Pain
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

Chronique de L'Hymne à La Joie
L'Hymne à La Joie
2007

The CNK
The CNK
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Indus
Origine : France

Rapports de concerts: