Retour à l'accueil
Live Reports :: T.A.N.K.

Live report : T.A.N.K.

Tous les concerts de T.A.N.K. T.A.N.K. [Melodic Death Metal]
Tous les concerts de My Princess Is A Whore My Princess Is A Whore
Tous les concerts de Missing Pride Missing Pride
samedi 20 novembre 2010 - La Scène Bastille, Paris
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Crixos




La scène Bastille est connue pour ses multiples affiches dans le paysage musical parisien. Des groupes tels que Kittie ou Delain s’y sont déjà produit et en ce samedi soir, Epiphora a l’honneur de présenter une des figures montantes du metal français, T.A.N.K. . Ce nom doit vous dire quelque chose puisque ce groupe a également participé au Metalcamp ou encore au prestigieux Wacken Open Air.





Forget About Yesterday

Forget About Yesterday a la lourde tâche de débuter les hostilités et c’est devant une salle à moitié pleine que les Belges vont commencer leur show. Cette formation bruxelloise est née des cendres de My Princess is a Whore et effectue sa première prestation scénique. Les musiciens sont donc tendus et concentrés, mais déterminés à en mettre plein les oreilles au public. Leur deathcore retient l’attention des plus engoués ici présents, mais parvient difficilement à faire bouger la masse. Le style criard et énergique des musiciens passe légèrement au dessous de ce qui suivra ensuite. Parmi la vague deathcore déferlant à ce jour, Forget About Yesterday est comme une goutte d’eau dans l’océan à cause de problèmes scénique qui se régleront sans doute avec le temps : imprécisions et manque de cohérence entre les membres du groupe. On retiendra beaucoup de bonne humeur et un groupe sympathique et satisfait d’être présent ce soir, en prenant le soin d’introduire le groupe suivant, Missing Pride.





Missing Pride

Ce n’est que très peu de temps après le départ des Bruxellois que les gaillards du 77 installent leurs instruments sur scène. Dès que le sextuor monte sur les planches, le public se réveille, visiblement venu en masse pour suivre avec attention le set des deathcoreux de Missing Pride. Pareil que pour le précédent combo, le menu est stéréotypé des tics du genre.




Cependant, il est clair que le jeux des mecs de la Seine et Marne est plus carré et apporte plus d’engouement auprès de la foule. Même si je ne suis pas fan du style musical pratiqué, il faut avouer que leur prestation est à remarquer. Le double chant est très bien manié, la complémentarité des deux chanteurs ne laisse aucun répit à l’auditeur. La section rythmique est elle aussi remarquable, puisqu’il nous offre une performance professionnelle, carrée et énergique. Mention spécial à un batteur précis aux mouvements pachydermiques. Pour faire court, Missing Pride mérite d’être salué pour sa performance à la fois puissante et maitrisée qui aura eu le don de nous gratifier de plusieurs mosh parts musclés.






Setlist Missing Pride :
Intro
The Last Days
Betrayed
Rise
Accept
Interlude
HxC
Blade
We Are
Hateful

Photo Photo Photo Photo Photo Photo



T.A.N.K.

La tête d’affiche de la soirée va bientôt débuter et c’est avec beaucoup d’engouement et d’excitation que je vais suivre le set de Think of a New Kind. Un énorme drapeau à l’effigie du groupe est tendu, représentant la pochette de The Burden of Will, le premier album du quinquet. Les critiques favorables à l’encontre de la formation porteront-elles préjudices ce soir ?




La bande de Raf débute son set par un « Disturbia » furieux. Le public présent a l’air visiblement heureux d’être là, les sourires se lisent sur les visages de chacun, les têtes bougent aux rythmiques millimétrées orchestrées par un Clément Rouxel (Zuul FX, Lyzanxia et bien d’autres) en jambe. Le jeu de scène des Français est parfaitement calculé et l’on prend plaisir à entendre le morceau « T.A.N.K. » repris en chœur par les personnes présentes. Le chanteur n’oublie pas de préciser qu’il s’agit du premier concert parisien du groupe depuis la sortie de l'album et qu’ils sont heureux de le présenter à la Scène Bastille. Leur musique, largement influencée par la scène scandinave (avec pour premier exemple : In Flames), fait son effet dans la fosse et les plus hardis iront même jusqu’au braveheart.




Une surprise de taille survient pendant le concert en la présence d’un Steeve Petit, leader de Zuul FX, venu participer à un featuring réussi sur le morceau Destination. Le charisme de l’ex-No Return apporte un aura supplémentaire à cette performance métallique. Malgré des lumières décevantes sur la scène, le concert de T.A.N.K. démontre tout le bien que l’on dit du groupe. Il est plus que certain que nous retrouverons nos Frenchies sur le devant de la scène dans les mois à venir et ce sera avec grand plaisir.

Setlist de T.A.N.K. :
Intro 1
Disturbia
Brother in Arms
T.A.N.K.
Beautiful Agony
Intro 2
Corpse
The Day After
So Vile
Destination
It’s Bleeds Inside




La soirée d’Epiphora est donc une grande réussite d’un point de vue de la qualité scénique. Niveau public, on aurait sans doute souhaité que davantage de gens se déplacent sur cette date. On peut presque dire que l'on a assisté à un show exclusif, dans un cadre relativement privé si l'on considère le peu d’entrées. Un grand bravo aux formations présentes pour leur combativité scénique et pour la bonne humeur régnante.

Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo Photo

Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 23 novembre 2010 par Choko
(1)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Merci de t'être déplacé et merci pour ce report vraiment sympa, content que ça t'ai plus !
A bientôt j'espère ! Oliv

mar. 23 nov. 10- 21:25  
De rien Oliv'. T'façon, je l'ai vu direct à ton p'tit air roux que tu allais faire quelque chose de bien.
Encore bravo les gars.

mer. 24 nov. 10- 00:34  
Site officielle du groupe de métal T.A.N.K
http://www.thinkofanewkind.com

mar. 31 janv. 12- 14:09  


Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Symbiosis
Symbiosis
2015

Chronique de The Burden Of Will
The Burden Of Will
2010

T.A.N.K.
T.A.N.K.
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Melodic Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Kittie
Kittie
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Neo Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de Moonbathers
Moonbathers
2016

Chronique de Lucidity
Lucidity
2006

Delain
Delain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: