Retour à l'accueil
Live Reports :: Katatonia

Live report : Katatonia

Tous les concerts de Katatonia Katatonia [Rock Metal]
Tous les concerts de Orphaned Land Orphaned Land [Doom Metal]
Tous les concerts de Swallow The Sun Swallow The Sun [Doom Metal]
dimanche 12 septembre 2010 - Café Campus, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Unfurl




Montréal, 12 septembre, 2010. Ce soir, Billy Idol joue au Métropolis. Mais au petit Café Campus, perdu près de la Rue St Denis, il se passe quelque chose d’autre.
Si tu es en train de lire ce rapport c’est surement que pour toi aussi, Katatonia vaut bien tous les Billy Idol du monde.
Car ce soir c’est effectivement Katatonia et son nouveau line-up qui s’occupe de faire frémir le Café Campus.
Et les suédois s’offrent un invité de marque, puisqu’ils sont accompagnés par le sublime groupe israëlien Orphaned Land. Les finlandais de Swallow The Sun viendront compléter l’affiche qui me faisait carrément fantasmer.




Le Café Campus est déjà plein à craquer lorsque j’arrive, peu avant le début de la prestation d’Orphaned Land. Quelques jours auparavant, le concert de Katatonia avait été annoncé complètement sold-out, jusqu’à ce que d’autres billets soient libérés pour le bonheur des petits loups qui n’avaient pas réussi à se procurer le ticket d’or pour le show. Je me fraye un chemin jusqu’au stand de T-shirts ou ENFIN (dieu merci!!!) j’ai pu m’acheter mon T-shirt Katatonia que j’espérais trouver depuis un million d’année (fin de la parenthèse).
Une fois à l’étage (qui est très occupé lui aussi) les lumières s’éteignent et Orphaned Land entre en scène sur Birth of the Three. Le décor et la lumière ne joue pas à leur avantage, mais leur chanteur est, sans surprise, vêtu d’une longue tunique blanche et précisera sur le ton de l’humour, que non, il n’est pas Jesus Christ. Et la prestation d’Orphaned Land s’avèrera totalement divine malgré le court laps de temps qui leur était imparti. The Kiss Of Babylon et Sapari viendront alimenter la performance qui se terminera au son de Norra El Norra sous les acclamations d’un public totalement comblé (et moi avec). Spéciale casse-dédi à Prom qui m’a donné envie d’aller voir Orphaned Land.




Par la suite, ce sera au tour de Swallow The Sun de grimper sur scène. Ayant déjà vu ce groupe environ 3600 fois, je commence à être lassée un peu... hein... bon.
Leur chanteur, toujours coiffé de son classique bonnet, fera son apparition, et l'aspect doom-death-chant guttural- et-ambiance-planante fera son petit effet pendant quelques instants.
Malheureusement, Swallow The Sun ne dégagera pas autant de bonheur qu’Orphaned Land et leur prestation sera un petit peu longue... Et l’impatience de voir Katatonia me grignotera un peu l’esprit.

Leur set se termine enfin et Katatonia devrait arriver bientôt. Ce qui me laisse le temps de parler un peu de ma vie...
Katatonia, ça n’a pas grand chose de metal, ce n’est pas nerveux, ce n’est pas agressif, et même ma mère adore ça. Pourtant, l’impact qu’a eu ce groupe sur moi est immense. Katatonia est l’un des rares groupes/artistes qui arrivent à me mettre en morceaux rien qu’en écoutant un titre ou deux. Mon pseudo lui-même n’est pas un hasard; allez jeter une oreille dans un EP de Katatonia et vous ferez le lien.
C’est un groupe qui m’a fait évoluer musicalement et qui fait désormais partie de mes incontournables. Le genre de chose que je DOIS écouter au moins une fois par jour, et ce pour mon bien-être personnel.
Bon. Fin de la parenthèse.




Katatonia défend ce soir son dernier (et merveilleux) album, Night Is The New Day. Et ce sera sur Day And Then The Shade que le groupe entrera en piste. Les lumières sont insuffisantes, le son est assez propre bien que parfois la basse ait un peu trop le dessus sur le reste.
Les gars de Katatonia n’ont absolument aucune présence scénique, et n’importe quelle personne «non-fan» du groupe aurait probablement trouvé ça chiant au bout de 10 minutes. Jonas passera tout le concert caché derrière sa tignasse, ne rayonnera pas de bonheur, et semblera tout discret. Cependant, les quelques fois où il s’adressera au public, sa voix se teintera d’un peu de chaleur, avant de retrouver cette voix glacée et planante qu’il utilise aussi bien sur CD qu’en live.
Pour les gens comme moi qui débordent d’amour pour Katatonia, le concert est une totale réussite. Nous ne sommes pas là pour assister à un concert, nous sommes simplement venu écouter.




La set-list est totalement extraordinaire, et en ce qui me concerne, je n’aurais aucun reproche à y faire. Liberation viendra se mettre en deuxième position et le classique My Twin fera tortiller les gens dans la fosse. Par la suite, Katatonia mettra à l’honneur Viva Emptiness, (alias l’un des plus beaux albums de tous les temps) avec des morceaux comme Complicity, Criminals ou Ghost Of The Sun. Et je serais violemment attaquée par un frisson lorsque retentiront les premières notes de Omerta... lourde surprise, puisque personne ne s’attendait à entendre cette pièce en live.
Du côté du nouvel album, les morceaux tels que Onward Into Battle et The Longest Year trouveront une place de choix dans la set-list.

Le show s’évanouira au son du morceau que tout le monde connait (au moins), à savoir July...
Naturellement, Katatonia reviendra sur scène pour un rappel qui se composera de Forsaker, le premier extrait diffusé avant la sortie de leur nouvel album, et le concert se clôturera définitivement avec Leaders.




Katatonia, malgré le calme de la prestation, a su nous offrir un concert de qualité, planant et totalement hypnotisant. La voix de Jonas, bien qu'un peu plus "faible" que sur CD a quand même été capable de m'arracher une ou deux petites larmichettes qui m'ont confirmées que Katatonia était définitivement un groupe qui faisait partie de mes grands favoris.
Le concert était beau, la set list totalement démente, et les chanceux qui ont eu la chance d'être dans le public ce soir ne regrettent probablement pas d'avoir délaissé Billy Idol pour venir applaudir Katatonia.
...Bon, je rigole hein...Billy Idol c'est cool quand même.



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 17 septembre 2010 par Unfurl
(2)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires


Voir les 13 commentaires précédents
Oui c'est un peu ça... Le mieux c'est encore que tu l'écoutes. C'est un de mes disques de chevet, et je ne m'en lasse toujours pas au bout de quatorze ans.
Très très poignant...

sam. 25 sept. 10- 15:34  
Allez, un album de plus de Katatonia à écouter...!
sam. 25 sept. 10- 15:39  
Haha^^ Un de plus, un de plus... j'aimerai en avoir encore à découvrir, moi, des albums de Katatonia !...
M'enfin ! Ouais, je pense que la solution de la discographie n'est pas une mauvaise chose ! Ils ont fait tellement de perles, que ce soit à l'époque extrême ou maintenant...

sam. 25 sept. 10- 19:28  


Groupes en rapport


Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Never Ending Way Of ORwarriOR
The Never Ending Way Of ORwarriOR
2010

Orphaned Land
Orphaned Land
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Doom Metal
Origine : Israël

Rapports de concerts:

Swallow the Sun
Swallow the Sun
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Doom Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: