Retour à l'accueil
Live Reports :: HEAVY MTL 2010

Live report : HEAVY MTL 2010

Tous les concerts de Megadeth Megadeth [Thrash Metal]
Tous les concerts de Slayer Slayer [Thrash Metal]
Tous les concerts de Korn Korn [Neo Metal]
Tous les concerts de Rob Zombie Rob Zombie [Indus]
Tous les concerts de Alice Cooper Alice Cooper [Hard Rock]
Tous les concerts de Avenged Sevenfold Avenged Sevenfold [Metalcore]
Tous les concerts de Lamb Of God Lamb Of God [Metal]
Tous les concerts de Hatebreed Hatebreed [Hardcore]
Tous les concerts de Fear Factory Fear Factory [Indus]
Tous les concerts de Mastodon Mastodon [Sludge Metal]
Tous les concerts de Atreyu Atreyu [Metalcore]
Tous les concerts de Alexisonfire Alexisonfire [Autre]
Tous les concerts de Testament Testament [Thrash Metal]
Tous les concerts de Chimaira Chimaira [Metalcore]
Tous les concerts de Kataklysm Kataklysm [Death Metal]
Tous les concerts de Norma Jean Norma Jean [Metalcore]
...
samedi 24 juillet 2010 - Parc Jean-Drapeau, Montréal
Voir toutes les infos de ce concert

 

Photographe : Tim Snow (banque d'image EVENKO)




Week-end du 24/25 juillet.
Montréal se prépare à la venue d'un grand évènement! Le Heavy MTL regroupe cette année près de 35 groupes, et l'affiche ne plaît pas à tous les métalleux, mais on attend quand même un bon gros 40 000 personnes sur le Parc Jean Drapeau!
On peut dire que le festival se divise de manière égale en deux "séries"; le samedi, les groupes "old school" ont la côte, et nous aurons le plaisir d'assister aux performances de grands noms tels que Rob Halford, Testament, Slayer ou encore Megadeth!
Je débarque donc sur le site sur le coup de 13h30, la chaleur est déjà accablante et le soleil cogne fort!
La petite colline qui surplombe le parc Jean Drapeau commence gentiment à se remplir de petits métalleux bien sages qui attendent les différents groupes...
J'assiste donc tranquillement à la prestation énergique d'High On Fire. Et les pin-ups de Jägermeister (qui est commanditaire de l'évènement) se baladent en brandissant des panneaux indiquant les horaires des différentes sessions d'autographes, prévues pour aujourd'hui... pas sur que les gens avaient l'oeil sur les panneaux cela dit haha!

L'impression d'avoir un semblant de Hellfest pas loin de chez soi n'est vraiment pas désagréable! Mais dans le public, la moitié est déjà complètement défoncée et, comme le soulignera le chanteur de Baptized In Blood pendant son set, ce ne sont pas les joints qui manquent!




Les t-shirts de tous les groupes existant sur la planète sont présents et je spotterais ça et là quelques tshirt Rammstein des chanceux qui comme moi, ont eu l'honneur d'assister à la prestation phénoménale des allemands à Québec quelques jours auparavant!
Un grand bonhomme se balade sur le festival avec son panneau fait à l'arrache sur lequel on peut lire "DIO, RIP" se faisant quelques fois applaudir par les autres festivaliers!

High On Fire termine son set, et il est temps de bouger pour aller jeter une oreille à la terrible Melissa Auf Der Maur.
La belle montréalaise débarque sur scène en toute discrétion et en toute simplicité, mais malheureusement, elle entamera son set avec un énorme problème de son: nous n'entendions que la batterie et la basse.
L'intor Lead Horse ne sera donc pas du plus bel effet, mais reste tout de même efficace!




Photo
Melissa Auf Der Maur: photo: Unfurl
Mais une fois l'intro passée, on espère que le son s'est amélioré... malheureusement, Melissa chante, mais il nous est impossible de l'entendre.
Une fois ce petit-contre temps dépassé, le public peut enfin profiter du set de Melissa Auf Der Maur. Elle dédiera par la suite une chanson à Peter Steele, avec lequel elle avait partagé l'affiche lors de la précédente édition du Heavy MTL!
Et elle quittera la scène face à un public moyennement réchauffé, probablement assommé par la chaleur étouffante de ce samedi 24 juillet... ce qui est compréhensible!
Le soleil cogne tellement fort que certaines têtes tournent... Néanmoins, le public migre doucement vers la main stage pour assister à la prestation de Kataklysm.
Le chanteur précisera à multiple reprises que le Québec est un pays, et cette citation se ferai richement acclamée par le public qui commence un peu à s'échauffer!




Le temps d'aller faire une petite promenade sur le site du festival et de se passer la tête sous l'eau, me voilà revenue au bon moment, juste avant le début du set de Dino Cazares et sa bande, à savoir Fear Factory.
La prestation du groupe me semblera bien courte malgré le fait que leur chanteur ait su faire remuer le public du Heavy MTL: Mechanize, Martyr et Demanufacture auront fait partie de la set-list.
Et sitôt la dernière guitare de Fear Factory évanouie, le son d'Anvil prend le relais sur la scène principale!
Probablement le groupe le plus âgé à envahir la scène pour le moment, mais avec une pêche spectaculaire et ouvrant leur set sur une chanson de leur premier album (il me semble).
Dans le public, les premiers relous font leur apparitions (il est 16h40) et je prends mon mal en patience, car l'envie de voir l'enchaînement Slayer/Alice Cooper/Megadeth me tiraille le cerveau!
Et la mise en attente sera faite avec nul autre que Testament. For The Glory Of et More Than Meets The Eye ouvriront les hostilités et c'est une fois de plus une grande torgnole que Chuck Billy et ses copains mettent dans la face du public montréalais!
Le son me semble niquel et je laisse échapper le fait que pour le moment, il s'agit de la meilleure performance de la journée!




Chuck Billy semble rayonner de plaisir et couve le public des yeux. Vocalement, rien est à redire. Le set-list a de quoi ravir les fans, et c'est lorsque la chanson Into The Pit résonne que le public est invité par Chuck Billy a se scinder en deux afin de créer deux grands mosh pit de chaque coté de la cloture centrale.
...Et c'est au côté qui fera le plus grand!
Il est très intéressant de voir Testament au commande d'un public énorme comme celui du Heavy MTL après les avoir vu jouer dans une salle aux proportions bien plus modestes l'année dernière.
Le groupe semble s'amuser davantage avec un gros public et c'est tout à leur honneur. Testament nous aura livré une performance niquel, lourde en énergie et de quoi mettre le public en forme pour la suite.

Et c'est maintenant au tour de Rob Halford himself de s'installer sur la main stage du Heavy MTL. Avoir plus de 40 ans de carrière derrière soi, ça force le respect. Et lorsqu'on dit que Rob Halford est probablement l'une des plus grandes voix du metal, on est certain de ne pas se tromper.




Caché par ses petites lunettes noires, Rob Halford, sur Resurrection, viendra nous en mettre plein la tête. Le bonhomme livre la marchandise sans emballage superflus. La prestation est brute et terriblement savoureuse.
Et puis avec des titres comme "'Made In Hell" ou bien "Made In Metal"... une chose est sure, on est au bon endroit!

Une fois le set d'Halford terminé, je m'offre le luxe d'un hot-dog à 5$ et une file d'attente qui durera tout le temps du set de Mastodon, que je regarderai du coin de l'oeil. Dommage.
Je me retrouverais avec ma bouffe entre les mains juste au moment où les premières notes de World Painted Blood résonnent... mais oui vous savez, ce groupe à la con que personne ne connaît!...




Slayer a décidé qu'aujourd'hui, ils allaient jouer Season Of The Abyss en entier. Mis à part les deux pièces étrangères (qui seront World Painted Blood et Angel Of Death).
Season Of The Abyss...en entier... L'idée du siècle?
...Pas sure.

La perspective de se limiter à un seul album lors d'un festival où le public n'est pas forcément inconditionnel n'est peut-être pas une idée lumineuse.
Mais bon, Angel Of Death nous fait quand même dire "ah j'ai vu un classique sur scène"...
Peu importe, Tom Araya, un peu aminci, gueule dans son micro et le public s'en délecte, bien que le groupe restera assez peu communicatif.
Puis!
La barrière en plein milieu du pit craque et les gars de la sécurité font leur possible pour essayer de retenir le flot de kids qui essayent tant bien que mal de rester debout...

Mis à part cet incident... je pense que les kids se souviendront de la prestation de Slayer! Et bravo à Tom, qui malgré la méchante opération qu'il vient de subir, sait comment on dompte une foule!




La seconde scène se couvre alors avant de laisser apparaître un Alice Cooper en méchante forme.
D'immense lettres formant "ALICE" sont suspendues dans les airs, les lumières sont totalement incroyables et Mr Cooper, au son de School's Out nous fait comprendre que malgré son âge, il a toujours de quoi faire exploser une scène.
Le show est très théâtral et nous verrons ainsi Alice Cooper se faire guillotiner, décapiter des enfants, torturer une "femme" de chiffon, revêtir une camisole de force, et tout le tralala...
Un show en grande pompe, et qui a été conçu pour en mettre plein les yeux à tout le monde! Le tout accompagné par du gros son, tel que I'm Eighteen, Go To Hell, Poison (woohhoooo!!) et autres gros titres.
C'est d'ailleurs sur Under My Wheels, qu'Alice Cooper éteindra les lumières de la Jäger stage, pour laisser place, sur la scène principale, aux vedettes de l'affiche d'aujourd'hui.




Tout comme Slayer, Dave Mustaine et ses copains ont décidé de mettre en avant un album en particulier, à savoir Rust In Peace.
...bon choix, des gros tubes, des classiques, du super efficace donc.
Caché sous sa masse de bouclette, Mustaine enchaînera les titres sans pour autant mettre du frou frou autour. C'est sur Holy Wars et Hangar 18 que le show démarrera et Dawn Patrol marquera un espèce de "break" pendant le set, avant de reprendre de plus belle sur Rust In Peace.

Et après, Megadeth nous fera l'honneur de nous balancer le titre Headcrusher (probablement l'un des plus efficaces) issu de leur dernier album, Endgame.
Naturellement, le public se mettra à crier dès les premières notes de Symphony Of Destruction et Megadeth quittera la scène au son de Peace Sell.
...
Mais ce n'est pas fini...

Megadeth donnera par la suite un concert secret et gratuit au Métropolis... La rumeur se répandait, mais personne n'y croyait vraiment.
Le Métropolis attendait quelques 2000 personnes, mais seuls quelques centaines de fans auront le cran d'aller jeter une oreille au Métropolis pour vérifier si la rumeur était vraie.
Malheureusement, j'étais techniquement incapable de m'y rendre, donc je vous invite à fouiller sur différents sites qui ont eu la possibilité d'envoyer quelques uns de leurs chroniqueurs sur place!




...Et c'est ainsi que la première (et intense) journée du Heavy MTL se termine.
Un bilan très positif, une organisation en béton, mais un soleil un peu trop violent...

À part ça... la journée de demain promet de belles surprises, et si elle est aussi réussie que celle-ci, alors ça aura été un week-end grandiose!
Rendez vous au live-report "day 2" du Heavy MTL!!



Signaler un article incomplet Signaler une erreur
le 28 juillet 2010 par Unfurl
(0)




Rapport précédent

Tout

Rapport suivant


Commentaires




Groupes en rapport


Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Korn
Korn
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Educated Horses
Educated Horses
2006

Chronique de Hellbilly Deluxe
Hellbilly Deluxe
1998

Rob Zombie
Rob Zombie
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Nightmare
Nightmare
2010

Chronique de Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
2007

Avenged Sevenfold
Avenged Sevenfold
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm und Drang
VII: Sturm und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Hatebreed
Hatebreed
2009

Chronique de Supremacy
Supremacy
2006

Chronique de The Rise Of Brutality
The Rise Of Brutality
2003

Chronique de Perseverance
Perseverance
2002

Hatebreed
Hatebreed
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Mechanize
Mechanize
2010

Chronique de Transgression
Transgression
2005

Chronique de Archetype
Archetype
2004

Chronique de Digimortal
Digimortal
2001

Fear Factory
Fear Factory
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Indus
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Mastodon
Mastodon
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Sludge Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Atreyu
Atreyu
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Alexisonfire
Alexisonfire
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Autre
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Testament
Testament
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Chimaira
Chimaira
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heaven's Venom
Heaven's Venom
2010

Chronique de In the Arms of Devastation
In the Arms of Devastation
2006

Kataklysm
Kataklysm
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Death Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Norma Jean
Norma Jean
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

In This Moment
In This Moment
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Shadows Fall
Shadows Fall
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Five Finger Death Punch
Five Finger Death Punch
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Metalcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Anvil
Anvil
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Heavy Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

High On Fire
High On Fire
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Here Waits Thy Doom
Here Waits Thy Doom
2009

3 Inches Of Blood
3 Inches Of Blood
Voir la page du groupe
Création : 2000
Genre : Power Metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Liebe Ist Für Alle Da
Liebe Ist Für Alle Da
2009

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Rosenrot
Rosenrot
2005

Chronique de Reise, Reise
Reise, Reise
2004

Rammstein
Rammstein
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Indus
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Angel
Angel
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Native Tongue
Native Tongue
1993

Poison
Poison
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Day Of Reckoning
Day Of Reckoning
2011

Destruction
Destruction
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: